Geplast, explorateur de la matière

Geplast, explorateur de la matière

Dans la région historique des Mauges, à deux pas de Cholet (49), l'aventure industrielle du gammiste extrudeur Geplast s'est nourrie de la vision de son fondateur et président Gérard Grimault.





Une histoire entrepreneuriale 100 % familiale, avec (de g. à dr.) Angéline Denis, directrice des ressources humaines ; Maxime Grimault, directeur commercial et marketing ; Gérard Grimault, président-fondateur et son épouse Isabelle Grimault, directrice administrative et Etienne Grimault, directeur financier.

 

 

Tout commence en 2003 avec 4 salariés et 5 lignes d'extrusion PVC installées sur 1 000 m² ; en 2006, la société pousse déjà les murs avec la création d'un nouveau bâtiment et 22 collaborateurs. Dix ans plus tard, la "petite" entreprise compte 93 collaborateurs, affiche un CA de 17,5 M€, a entre-temps fait entrer une première imprimante 3D dans son bureau d'études en 2013 et extrude 6 500 T par an, dont 2 100 T de déchets recyclés. Précurseur, très tôt Geplast va ainsi intégrer à sa dimension industrielle une véritable approche environnementale, source d'innovation et de différenciation. Cette constante se retrouve en amont des réflexions menées par son pôle R&D pour donner jour à des solutions écoresponsables et produits inédits, comme le Loryza®, en incubation dès 2013, et commercialisé en 2016. Cette matière biosourcée, très peu exploitée jusqu'alors, se compose essentiellement de cosse de riz, qui associée au PVC, a permis de créer un matériau extrêmement résistant et durable (garanti 15 ans), aux propriétés techniques indéfendables (imputrescible, imperméable, résistance au temps et aux intempéries exceptionnelle) et au toucher velouté incomparable, semblable au bois, sans les échardes !

 

 

Romain Chauffour, apprenti-export aux côtés de Maxime Grimault et Justine Odinet, assistante communication et marketing.

 

 

Au coeur de la matière, en tant que concepteur-extrudeur, Geplast fait valoir son expertise sur un fort territoire de marque avec aujourd'hui – Geplast Building, Geplast Outdoor et Geplast Engineering – sachant s'adapter à tous les matériaux (PVC rigide et souple, Loryza® et ABS) et exprimer leur potentiel pour faire émerger de nouvelles offres novatrices, remportant au passage quelques trophées gagnants. Ici, tout est objet à innover (plus d'une vingtaine de brevets actifs à ce jour), à l'instar des lames bioclimatiques qui fendent la cuirasse de l'aluminium (encore un brevet déposé) pour laisser entrer la lumière tout en bénéficiant d'une aération quatre fois plus importante qu'une lame classique ; et qui ne passe pas inaperçues lors de l'édition Batimat 2017.

 

 

Coextrudeur trimatière – PVC rigide et souple, Loryza® et ABS – avec un sourcing au plus proche de son implantation, Geplast explore le potentiel des matériaux composites, comme le Loryza®, matière biosourcée composée de cosse de riz (60 %).

 

 

L'entreprise qui ne manque donc pas de ressources a du coffre... et le fait savoir : « nous proposons la plus large gamme de coffres blocs-baies du marché », souligne Maxime Grimault, directeur commercial et marketing. « Avec désormais sept coffres de volets roulants à notre actif, nous pouvons répondre à toutes les problématiques de mise en oeuvre ». Ils se nomment Fokus, GVR.DL, Réno City… et s'abritent sous la marque Geplast Building qui réunit l'ensemble de l'offre Fermeture (profilés d'habillage, coffres de volets roulants, volets battants, lames bioclimatiques en PVC et aluminium) et Menuiserie (concept pour la dépose totale, profilés d’habillage pour la rénovation classique, etc.). « Il nous aura fallu par exemple environ 5 ans pour développer le coffre FoKus », évoque Maxime Grimault, « nous avons travaillé la formulation PVC avec notre partenaire Benvic, et combiné en un seul coffre les plus hautes exigences des bâtiments durables : gestion des apports solaires, parfaite étanchéité à l’air, haute isolation thermique, complexe thermo-acoustique breveté pour un confort maximal, tout en réduisant le temps d'assemblage pour nos clients fabricants ». Avec à la clé un autre prix, le disque de bronze Inovyn Awards, décerné en 2019 lors du plus grand salon international de l’industrie des matières plastiques à Düsseldorf.

 

 

Avec un parc machines de 29 lignes d’extrusion réparti par domaine d’activité et de nouvelles lignes prévues dans les 2 années à venir, Geplast maîtrise une technologie de pointe qui permet de réaliser des profilés mono, bi ou trimatières de 15 à 4 000 g un premier pôle de production est affecté à l’extrusion de profilés pour la menuiserie, les volets roulants, la clôture et le portail ; le second atelier est consacré aux ruptures de ponts thermiques ou à tout autre profilé complexe.

 

 

Les deux lignes de plaxage viennent personnaliser les profilés avec de très nombreuses possibilités d’habillage et teintes multiples.

 

 

De la fabrication de filières jusqu’à la conquête de l’avenir

 

Chez Geplast, la conception des produits remonte jusqu'aux filières et conformateurs conçus et fabriqués dans l'atelier d'outillage intégré : « un véritable savoir faire qui ne s'apprend que sur le terrain », relève Maxime Grimault. Ici, une dizaine de personnes maîtrisent des gestes millimétrés, d'une précision redoutable pour réaliser sur mesure les 60 outillages en moyenne par an conformes aux attentes des clients professionnels de Geplast, à partir des données étudiées en amont par ses chargés d'affaires. Métrologie, maintenance, entretien... la haute technicité trouve ici la main de l'homme, incontournable. Plus loin, sont stockées pas moins de 800 filières avant d'accéder aux 29 lignes d'extrusion, qui, avec l’agrandissement des 5 000 m² du nouveau bâtiment, compte en accueillir de nouvelles. Suspendus en 2020 à cause de l’épisode Covid, les travaux devraient reprendre à la rentrée 2021 pour une livraison en 2022... une deuxième tranche étant prévue en 2022-23. Soit 10 M€ investis sur 2 ans pour cette nouvelle infrastructure. « Nous attendons avec impatience cette extension qui permettra d’augmenter de 30 % nos capacités de production en réorganisant les flux et optimisant nos process, et en replaçant également nos 2 lignes de plaxage en circuit lean management », précise Maxime Grimault, qui se réjouit aussi du nouveau showroom et des nouveaux espaces de travail attribués aux bureaux. Car pour ses 120 salariés, Geplast engage en mode de management une stratégie de progrès collectif prenant en compte les talents et le bien-être au travail. Montée en compétence interne, écoute, intelligence collaborative… pour Geplast, trouver sa place d’individu autant que professionnelle s’inscrit dans les valeurs de l’entreprise familiale, dont le capital est détenu à 100 % par la famille. La solidité de la société compte autant que celle des liens durables construits avec ses équipes. Cette organisation interne qui s’inscrit dans une évolution partagée entre toutes les parties prenantes, témoigne de la stratégie sociétale de Geplast : « dès le recrutement, que nous envisageons comme une première étape de fidélisation et le premier chaînon d’une vraie rencontre, nous accordons une attention toute particulière à cette volonté de coconstruire ensemble », spécifie Angéline Denis, directrice des ressources humaines. Pour preuve, l’arrivée récente de Romain Chauffour, en alternance avec l’Idrac à Nantes, à qui a été proposé le challenge de développer le premier département export de l’entreprise, illustre la confiance donnée à la jeune génération par le fabricant des Mauges, et à l’audace.

 

 

Geplast Engineering regroupe et valorise une expertise unique de maintenance et méthode avec un pôle R&D, technique, commercial et marketing pour une satisfaction client maximale : créateur de ses propres outillages, l’industriel se positionne en tant que partenaire et intégrateur de premier plan assurant l’interconnexion de compétences scientifiques (laboratoires), artistiques (designers) et industrielles

 

 

Pour Romain Chauffour, jeune polyglotte qui maîtrise parfaitement l’anglais, et s’est aussi aventuré dans l’exploration dépaysante des idéogrammes chinois et japonais, la mission est particulièrement motivante : « participer à la création de ce nouveau pôle à l’export avec Maxime Grimault est un formidable enjeu et le contact avec le terrain, l’apprentissage de connaissances sans commune mesure avec celles théorisées par le milieu scolaire, matérialisent une expérience unique ». Et ce n’est pas Justine Odinet, assistante communication et marketing qui dira le contraire, arrivée en 2019 pour activer ce levier stratégique de la visibilité de l'entreprise auprès de ses marchés et déployer tous les canaux de communication off et on line au service de ses clients : « suivre la dynamique d'un industriel comme Geplast qui évolue et investit sans cesse à tous les stades de son organisation inspire et offre un travail motivant de décryptage de ses activités. Gérer, créer des contenus, supports, packaging,.. identifier ses trois grandes marques autour de son savoir-faire et de la profondeur de ses gammes, nécessite une interactivité continue avec tous les services internes ».

 

 

Geplast reçoit en 2019, le disque de bronze catégorie New Design aux Inovyn Award au salon K. de Düsseldorf pour sa gamme de coffre bloc-baie FoKus, suite à sa candidature conjointe avec Benvic ; (de g. à dr.) Maxime Grimault et Philippe Gressier, directeur commercial de Benvic Europe.

 

 

La création de Geplast Engineering il y a 2 ans, participe à cet accompagnement de haute qualité cher à l'industriel, et vient concrétiser pour ses clients et partenaires une démarche proactive de valorisation de solutions personnalisées pour la réalisation de profilés techniques surmesure et ruptures de ponts thermiques. « Chaque projet est unique, et cette unité dédiée incarne la volonté de Geplast de veiller aux évolutions structurelles et conjoncturelles en aidant les professionnels à la réalisation de leurs projets et à l'étude de la vie complète de leurs produits, en intégrant entre autres, leurs Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) », explique Maxime Grimault. Une collaboration constructive notablement appréciée par de grands noms référents de ses marchés.

 

 

Dévoilé en avant-première lors de l’édition Batimat 2019, le Réno City® s’est imposé comme le coffre idéal pour la rénovation. Développé en partenariat avec des clients pilotes de Geplast, il est compatible avec son incontournable lame bioclimatique ; tous les coffres Geplast proposent des intégrations solaires.

 

 

Pour résumer, Gérard Grimault, président de Geplast, exprime dans le livret d’accueil réservé aux nouvelles recrues : « le savoir-faire et l’expertise ne se décrètent pas : ils se méritent et se construisent sur le terrain. Ils s’accompagnent aussi d’investissements et de choix techniques qui façonnent l’ambition et les objectifs à atteindre ».

 

 

Parmi les nombreuses innovations brevetées Geplast, la lame bioclimatique 15 mm pour volets roulants, disponible en PVC ou aluminium dans de nombreux coloris, se distingue pour son confort acoustique, sa visibilité exceptionnelle vers l'extérieur en position ajourée et ses fonctions sécurité et opacité totale préservées en position fermée.

 

 


© Geplast   © VMA  
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 297 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles