Inauguration d’EX’AL : quand le groupe Liébot devient extrudeur

Inauguration d’EX’AL : quand le groupe Liébot devient extrudeur

Liébot étend désormais ses ailes d’Est en Ouest ; avec déjà une première unité de production K.Line hors Vendée, est venue s’adjoindre à ses côtés la nouvelle usine d’extrusion et de laquage aluminium EX’AL.





Un nouvel investissement pour un groupe dont le sens inné de l’entrepreneuriat place sa réussite dans les hommes et les femmes qui l’accompagnent et l’inspirent.

 

 

(De g. dr.). Marie Pontoizeau, responsable RH, Jean-Pierre Liébot, directeur communication & réseau Expert Rénovateur K-Line, André Liébot, fondateur et président du groupe Liébot et Laurence Liébot-Castetz, directrice des Opérations EBEN.

 

 

(De g. dr.). Bruno Léger, directeur général du groupe Liébot et Alain Couturier, directeur général d’EX’AL.

 

 

Destinée aux activités de façades et de fenêtres du groupe, afin de sécuriser ses approvisionnements, EX’AL fournira également d’autres marchés diversifiés de l’industrie et du bâtiment.

 

 

L'actualité lui donne déjà raison, à peine construite dans le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain et inaugurée le 29 juin dernier moins d’un an après le début des travaux... la nouvelle usine EX’AL d’extrusion et de laquage aluminium du groupe Liébot aimante les commandes, dans un contexte de pénurie de matériaux et d’extrudeurs devenus plus précieux que jamais. Lancé avant la crise sanitaire, en 2018, le projet du groupe Liébot a rapidement pris forme malgré les contraintes de la situation pandémique avérée, pour donner naissance à 12 000 m² abritant un système d’extrusion 4.0 unique sur le marché français, avec un impressionnant process de presse automatisé jusqu’au laquage intégré. Les chiffres sont aussi à l’avenant puisqu’EX’AL disposera d’une capacité annuelle de production de 14 000 tonnes de profilés et a nécessité un investissement de 26 M€ dont le CA prévisionnel s’annonce à 50 M€ à moyen terme. Alain Couturier, directeur général de ce site industriel hors norme et expert reconnu de l’extrusion aluminium pour avoir réalisé l’essentiel de son parcours au sein des groupes Sapa/Hydro, se réjouit de l’écoute attentive, puis réactive, d’André Liébot et de sa famille pour lui donner les rênes du dernier grand défi d’une carrière bien remplie. « Outre la technologie la plus avancée en la matière et 50 % moins énergivore que les extrusions traditionnelles, EX’AL affirme également sa forte volonté d’une féminisation à 50 % de ses postes grâce à l’automatisation ultramoderne de nos systèmes ; nous avons d’ailleurs recruté une cheffe de presse, intégrons et formons une équipe de jeunes motivés et impliqués dans la construction de l’usine et son développement. Nous comptons créer environ 150 emplois, dont 90 d’ici la fin de l’année », révèle Alain Couturier.

 

Une expérience professionnelle exclusive pour les équipes dans un cadre industriel unique qui propulse le visiteur dans la cinquième dimension ; véritable sanctuaire technologique, ici l’ingénierie de pointe nous entraîne devant une presse avec des pompes hydrauliques à moteurs asynchrones sans équivalent en France, réduisant de 30 % les besoins en électricité, une gestion des profilés par nappe totalement inédite, un four de chauffage des billettes et trois fours de revenu (en fin de production) lesquels consomment 50 % de gaz de moins qu’un process traditionnel. Dernier maillon, une chaîne de laquage verticale s’intègre directement au flux visant jusqu’à 3 millions de m² laqués. Ce processus écologique, qui s’inscrit également dans la démarche bas carbone Alu+C- (du SNFA et du GFA), ferme le cercle vertueux le plus exemplaire possible souhaité par le groupe, depuis l’extrusion à partir de chutes d’aluminium recyclé jusqu’à une infrastructure logistique favorisant la rationalisation des flux, la réduction des émissions de CO2 liées au transport… et le bien-être des collaborateurs évoluant dans des bâtiments où la conception des espaces combine la générosité des volumes et de la lumière naturelle. Un écosystème qui prend place dans K.Line Planet (à suivre bientôt) et la proximité des deux usines EX’AL et K.Line à Saint-Vulbas.

 

 

Les usines K.Line en expansion

 

Olivier de Longeaux, directeur général de K.Line.

 

Directeur général de K.Line depuis janvier 2021, Olivier de Longeaux a succédé à Bruno Léger, désormais directeur général du groupe Liébot ; après avoir occupé de nombreux postes de direction dans le groupe Saint-Gobain, aux Etats-Unis et en France, l’agilité et la dimension humaine du groupe Liébot a répondu aux aspirations et challenges professionnels d’Olivier de Longeaux, qui puise dans l’ « ADN de K.Line, innovation, pragmatisme et audace pour des solutions très qualitatives accessibles au plus grand nombre ». Avec un CA 2021 de + 42 % versus 2019, les derniers investissements dans la productivité donnent raison à un groupe qui ne renierait pas une nouvelle usine dédiée au tertiaire. Les discussions et l’analyse sont en cours...

 

 


© VMA   © K.Line
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 296 - Août / Septembre 2021

   

Articles