Le logement en France cherche à se réinventer

Le logement en France cherche à se réinventer

Mal logement, précarité énergétique, nouveaux besoins… le secteur du logement fait face à de nombreux défis, que les crises – écologique, sanitaire, géopolitique – et leurs répercussions ont tendance à accentuer.



« Au 1er janvier 2021, la France (hors Mayotte) compte 37,2 millions de logements selon l’Insee (1) : 82 % sont des résidences principales,        55 % des logements individuels » (1) INSEE Focus n°254, 09/11/2021

 

 

La part des résidences principales diminue légèrement depuis une quinzaine d’années au profit de logements vacants constate l’Insee, et plus récemment de résidences secondaires et logements occupés occasionnellement. Ainsi sur 100 logements, 82 sont des résidences principales, 10 des résidences secondaires ou occasionnelles, 8 sont vacants.

La part des ménages propriétaires est stable (autour de 58 %), celle des locataires également (autour de 40 %). Les logements détenus par des bailleurs publics représentent 17 % du parc des résidences principales, ceux détenus par des bailleurs privés 23%. Voilà pour l’état des lieux. 

 

 

Déclaration de Nice

Alors que la campagne présidentielle s’achève, les questions autour du logement sont nombreuses. L’enjeu – politique, économique, social, environnemental – dépasse les frontières de l’Hexagone. D’ailleurs la ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a réuni ses homologues européens à Nice les 7 et 8 mars derniers en présence de Kadri Simson, commissaire européenne en charge de l'Énergie. Une déclaration commune a été adoptée à l’issue de ces deux jours d’échange autour de l’enjeu politique de produire et d’investir dans le logement abordable et durable au sein de l’UE. La conférence a permis d’identifier des leviers d’actions, de valoriser les initiatives pertinentes des États membres pour échanger sur les bonnes pratiques et créer des synergies avec les initiatives du programme de la Commission européenne (Pacte Vert, Nouveau Bauhaus européen, Vague de Rénovation). La déclaration de Nice souligne le rôle clé du secteur du logement et de la construction dans la lutte contre le changement climatique. L’idée étant « de fournir aux citoyens européens des logements de qualité, bien reliés aux services et aux infrastructures, proches des lieux d’activités économiques et disposant d’aménités environnementales fortes ». Ainsi, « le recours à la réutilisation et à la conversion du bâti existant et la mobilisation des financements adéquats pour favoriser cette construction qualitative sont particulièrement signalés par les États membres ». Avec en ligne de mire aussi, la mise en place d’une économie circulaire. Des perspectives pour la rénovation de logement qui semble avoir le vent en poupe.

 

 

"Prix Habiter logements individuels" 

Située à Fontcouverte, dans une ancienne carrière de calcaire, cette maison de 150 m² s’insère perpendiculairement à la falaise. L’agence Félix Biron Architecte a travaillé avec l’Aluminier Agréé Technal Biron SAS afin de faire pénétrer la lumière naturelle et profiter des différentes vues dans toutes les pièces. Cette collaboration père/fils a permis de réaliser des ouvertures en aluminium Technal à la fois architecturales, épurées et aux détails complexes : baies coulissantes XXL ou à galandage double, fenêtres et portes sur pivot désaxé. Ce projet minimaliste a reçu le “Prix Habiter logements individuels“ lors du dernier palmarès architecture aluminium Technal organisé en décembre 2021. La couleur gris métal givré Technal des menuiseries aluminium rappelle celle du bois de l’enveloppe. La porte d’entrée Soleal sur pivot désaxé (L. 1,4 x H. 2,6 m), offre une emprise visuelle minimale sur deux murs. Le salon s'ouvre sur le jardin au travers d’une baie coulissante Lumeal qui s’étire sur 15 m (6 vantaux). Son orientation plein sud maximise les apports de lumière. A ouvrant caché, elle est anti-effraction. Des brise-soleil en bois créent de l’ombre et participent au contrôle de la chaleur.

En empruntant l'escalier, une diagonale visuelle se dessine au travers d'une grande fenêtre carre?e Soleal 65 (L. 1,9 x H. 1,9 m). A l’étage, une large circulation accueille bureaux et rangements. Elle dessert les trois chambres d’enfants ouvertes sur l’extérieur grâce à des coulissants à galandage double Soleal. Le retrait d’un mètre des baies par rapport à la façade, protège des rayons du soleil et facilite l’intégration de rangements dans l’épaisseur du mur.

 

 

© Felix Biron

Prix du Palmarès 2021 Architecture Aluminium Technal – "Prix Habiter logements
individuels" – Biron Architecte

 

 

En France, le marché de la rénovation pourrait être encouragé par la simplification du parcours client. La plateforme France-renov.gouv.fr a en effet été officiellement lancée en début d’année pour informer, guider et orienter les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Elle s’appuie sur un réseau de plus de 450 guichets uniques Espaces Conseil France Rénov’, répartis sur l’ensemble du territoire, pour informer et conseiller les ménages. Ce réseau rassemblera les Espaces Conseil FAIRE et les Points rénovation information de l’Anah (PRIS), et poursuivra son déploiement en partenariat avec les collectivités locales. Les Français peuvent être accompagnés dans l’orchestration de leurs travaux par un interlocuteur de confiance, Mon Accompagnateur Rénov’, chargé d’assurer un suivi pluridisciplinaire.

Autre nouveauté, l’aide "Habiter Mieux Sérénité" destinée à soutenir la rénovation énergétique des ménages aux revenus les plus modestes, et prioritairement ceux habitant dans des passoires thermiques par une rénovation globale, devient MaPrimeRénov’ Sérénité, avec des taux de financement avantageux pour inciter à des travaux ambitieux, jusqu’à 50 % des travaux réalisés, plafonnés à 30 000 €, cumulable avec notamment des primes spécifiques et des aides des collectivités locales.

 

 

© Kermarrec Promotion

Kermarrec Promotion implante Kanopy, quatre résidences à Saint Jacques de la Lande (35).
Ces 100 logements, au coeur d’un parc aux portes de Rennes, se fondent dans la nature
avec toits végétalisés et menuiseries en bois

 

 

Des perspectives en berne

En revanche, le logement neuf pâlit. Après un fort rebond en 2021 (ventes à + 21,5 %), le marché de la maison neuve en secteur diffus, qui soutient l’activité en logement neuf, dévisse fortement depuis trois mois du fait des surcoûts (hausse des prix des matériaux et de l’énergie), de la mise en oeuvre de la RE2020, du durcissement des conditions d’octroi des crédits, et la mise en oeuvre du Zéro Artificialisation Nette (ZAN) selon le Pôle Habitat de la FFB. Dans un communiqué daté du 24 février 2022, son président Grégory Monod déclare : « il est urgent de prendre conscience de la crise du logement dans laquelle nous nous enfonçons et de ce que cela signifie pour nos concitoyens, notamment les jeunes et les plus modestes. Les digues cèdent les unes après les autres : après l’individuel groupé, après le collectif en zones tendues, c’est au tour de la maison individuelle, si chère aux Français, d’entrer dans la tourmente en raison des contraintes qui frappent le secteur du neuf. Construire pour loger est un vecteur de progrès sociétal et écologique, un outil incontournable de lutte contre les inégalités sociales, générationnelles et territoriales. La situation exige des mesures fortes, puissantes et rapides. Elles doivent à la fois encourager les projets et accompagner le pouvoir d’achat des ménages ». Côté promotion immobilière, les clignotants sont au rouge : les ventes de maison groupée reculent de 13,7 % par rapport à 2019 et le logement collectif enregistre une baisse de -10,8 % par rapport à 2019, notamment en zones denses.

 

Les prix du neuf flambent :

• Le montant moyen d’une maison en secteur diffus à fin 2020, y compris foncier, s’élève à 267 449 € contre 258 613 € en 2019 et 244 100 € en 2017, soit une augmentation du panier moyen de + 3 % par rapport à 2019 et de + 10 % sur quatre ans, toutes filières de production confondues ; le prix moyen d’une maison en secteur diffus à fin 2021, hors foncier, ressort à 184 000 € (+ 5 % en un an) pour une surface moyenne de 114 m² (contre 157 300 € et 113 m² en 2017).

• Les prix de l’habitat individuel en secteur groupé augmentent de + 12,9 % en 2021 (+ 26 % en 5 ans) ;

• Le logement collectif suit la tendance haussière avec une augmentation des prix de vente de + 2,5 % en 2021 par rapport à 2020, soit 4 420 € le m² en moyenne (+ 11,5 % entre 2017 et 2021).

 

Selon la FFB, le chiffre d’affaires du bâtiment en logement neuf pourrait gagner plus de 7 % en 2022 compte tenu des délais moyens entre permis de construire et mise en chantier (5,4 mois dans l’individuel et 11,3 mois dans le collectif depuis 2000). Les démarrages de chantier de logements pourraient croître légèrement pour se rapprocher des 400 000 unités. Avec un stock élevé de permis accumulé en 2021, l’habitat individuel afficherait une hausse proche de 10 % (soit + 15 000 maisons), tandis que le collectif subirait un recul d’environ 3 % (soit - 7 000 appartements). Mais en 2022, les autorisations se réorienteraient à la baisse (autour de - 8 %) notamment à cause des difficultés du logement collectif et de la forte contraction des ventes en individuel diffus.

 

 

© LOTO Archilab

Développeur d’immobilier proposant des services innovants et un accompagnement
personnalisé de la promotion à la gestion, ID&AL groupe a remporté l’appel à projet pour
39 logements sur le site des Bretonnières situé dans le quartier des Hauts-de-Saint-Aubin
à Angers (49) ; la construction de cette résidence s’inscrit dans la dynamique des Assises
de la transition écologique pour créer un nouveau quartier alliant qualité de vie,
environnement et nouvel art de vivre en ville

 

 

Engagés pour la qualité

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, et Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement ont dévoilé les 97 lauréats du programme "Engagés pour la qualité du logement de demain" à la Cité de l’Architecture et du patrimoine. Objectif ? Accompagner et promouvoir des projets innovants répartis sur l’ensemble du territoire national. Les lauréats bénéficieront des méthodes et des outils que le programme mettra à leur disposition à travers différents formats, par exemple, une vingtaine bénéficiera d’un accompagnement au sein d’un incubateur qui devrait être lancé au mois de juin.

Parmi eux, Quartus aremporté trois projets : les projets Manufacture-sur- Seine, Maison terre et La Citadelle du boulevard de Briançon ont été choisis pour bénéficier d’un accompagnement spécifique au sein d’un incubateur. Manufacture sur Seine (MSSI R&D) – Ivry-sur-Seine (94) – par exemple – est un programme de recherche et développement base? sur le projet de régénération urbaine du quartier de la Manufacture sur Seine à Ivry. Localisé sur l’ancien site de l’usine des Eaux de Paris, le projet est signé par trois cabinets : Lipsky-Rollet Architecture et Environnement, Atelier Serge Joly architecture et amateur Studio Architecture. Il offre plusieurs types de logements au sein des programmes "Le Village" et "Le Ruban".

 

 

© amateur Studio Architecture

Manufacture sur Seine (MSSI R&D) – Ivry-sur-Seine (94) – Équipe du projet :
Ville d’Ivry-sur-Seine et Ville de Paris, Quartus, Lipsky-Rollet Architecture
et Environnement, Atelier Serge Joly architecture

 

 

Le logement à l’heure du télétravail

Avec le développement du télétravail, il semble que la connectivité numérique (40 %), s’impose comme un critère de choix derrière l’emplacement (52 %), voilà ce que révèle le rapport Live. Work. Connect. de WiredScore, spécialiste de la connectivité numérique qui vient d’étendre son offre aux logements collectifs en France dans le cadre de son expansion européenne. « Notre recherche démontre l’importance accrue de la connectivité numérique pour les salariés à une époque où le travail hybride et le télétravail se sont largement démocratisés. Les gens étant de plus en plus productifs lorsqu’ils travaillent de chez eux, il est devenu indispensable de s’assurer qu’ils soient dans les meilleures conditions pour remplir leurs missions. Les employeurs ont aussi leur rôle à jouer, en prenant part aux frais nécessaires », déclare Frédéric Motta, directeur général de WiredScore France. « Avec 80 % des personnes interrogées qui trouvent utile la possibilité de prétester la connectivité d'un logement lorsqu'ils le visitent, le lancement de WiredScore Home arrive à un moment clé pour les acteurs de l’immobilier résidentiel. Cela permettra aux résidents potentiels de comparer la connectivité des logements qu’ils prospectent (comme 78 % le souhaitent) et de fournir un réel avantage concurrentiel aux promoteurs et investisseurs institutionnels ».

 

 

© WiredScore

La résidence Les Essentielles à Limeil, d'Immovalor Gestion, engagée dans le label WiredScore Home

 

 

S'appuyant sur le succès de son label dédié à la connectivité de l'immobilier commercial, qui a labellisé plus de 65 millions de m² dans douze pays, impactant sept millions d'employés de bureau depuis son lancement en 2013, WiredScore fait son entrée sur le marché de l’immobilier résidentiel avec WiredScore Home. L’objectif est d’apporter une transparence critique sur le marché de l’immobilier résidentiel, permettant aux propriétaires et aux opérateurs de démontrer la meilleure qualité de service dans leurs bâtiments. Il permet également d’aider les promoteurs cherchant à améliorer les services de connectivité lors de la conception de leurs bâtiments, afin d'éviter le besoin ultérieur de rénovations coûteuses. WiredScore cite en référence les acteurs du marché ayant choisi de labelliser leurs opérations : Cogedim avec Cogedim Club Quai Saint Pierre à Toulouse et Covivio avec Meudon Bellevue et Antony – Avenue de Gaulle. Sept immeubles d’Immovalor Gestion sont également déjà engagés dans le label en France. « Nous sommes fiers de figurer parmi les premiers immeubles résidentiels à obtenir le label WiredScore Home en France. Cela démontre notre engagement à fournir une connectivité de qualité aux locataires de nos immeubles, et ainsi répondre au mieux à leurs besoins en la matière, qui est devenu un élément critique pour eux », a déclaré Jean-Pierre Quatrhomme, PDG d’Immovalor Gestion dans un communiqué.

 

 

La marque Des Bras en Plus constate une explosion des déménagements face au développement du télétravail

Avec plus de 98 % de satisfaction client, Des Bras en Plus, société créée il y a 10 ans par Zafar Baryali et Massoud Ayati, est devenue l’une des références les plus qualitatives sur le marché du déménagement en s’entourant des meilleures sociétés du secteur en France fédérées autour d’une structure commune : la Dbep Family. Devenue Entreprise à Mission depuis janvier 2022 avec pour raison d’être "Agir pour une mobilité responsable et accessible au plus grand nombre", la première plateforme de réservations de déménagements en France constate depuis fin 2021 une forte multiplication des déménagements en zone péri-urbaine ou en province dans des agglomérations situées entre 10 et 300 km du lieu de travail.

Aux premières loges de ces changements de comportements des Français en partance vers de nouveaux lieux de vie, les cofondateurs Des Bras en Plus témoignent : « avec la crise sanitaire, le télétravail a connu un développement exceptionnel. De nombreux Français habitants au coeur des villes ont passé le cap pour déménager dans un logement plus spacieux au calme et avec un extérieur. Et malgré un temps d’acclimatation, les allers-retours en TGV ou en voiture une à deux fois par semaine ne sont rien à côté de l’amélioration de leur qualité de vie ». Et de conseiller pour conclure : « le marché de l’immobilier restant très inégal selon les régions et les villes, voire selon les quartiers, il est préférable de se renseigner sur l’état du marché de l’immobilier du lieu souhaité d’emménagement ; de nombreuses agences proposent des visites virtuelles pour tester les potentiels et gagner du temps ».



© Technal - Photographe : Martin Argyroglo
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Professionnels de l'immobilier
Professionnels de l'immobilier
Aides à la rénovation
Aides à la rénovation

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 301 - Mai / Juin 2022