En 2022, le gris devrait s’éclaircir

En 2022, le gris devrait s’éclaircir

Alors que l’anthracite 7016 caracole toujours en tête après le blanc, d’autres nuances de gris émergent, tout comme les tonalités plus "nature".





« En 2020, 42 % des fenêtres aluminium et PVC installées ne sont pas blanches ! La tendance aux profilés colorés s’amorce durablement dans le paysage de la menuiserie » 

 

 

Les professionnels interrogés en janvier et février 2021 par TBC Innovations ont observé une progression des ventes de fenêtres colorées, que ce soit en aluminium ou en PVC. Si le blanc reste le choix le plus utilisé, la part de marché des fenêtres toutes blanches recule au profit des fenêtres colorées. Presque une année plus tard, au moment où nous menons cette enquête, les constats sont similaires. Tous reconnaissent que la couleur reste le premier critère de sélection esthétique. « Le top 3 des coloris utilisés se compose du gris et de ses nuances, du noir et du noir sablé », affirme Mickael Silva, responsable marketing de France Fermetures. 

 

 

© France Fermetures

Volets battants aluminium fine texture gris 7016 France Fermetures

 

 

Les RAL foncés ont toujours le vent en poupe. Le 7016 s’essouffle-t-il ? Swao a intégré à son offre la finition 7022, « une bonne déclinaison du 7016 qui permet de se démarquer et qui est de plus en plus recherché par les mairies pour éviter la prolifération du gris anthracite », assure ce fabricant. « Quel que soit le matériau, aujourd’hui le 7016 est talonné par le noir 2100, les volumes sont significatifs, mais des gris plus clairs émergent (2700, 2800, 2900) et le blanc perd des parts de marché chaque année », note Franck Abram, directeur marketing de GAM (Gimm Menuiseries et Les Menuiseries Françaises). Signe des temps, K•Line remanie son nuancier pour le début de l’année 2022. « Nous y retrouverons un total de 18 couleurs en standard avec des gris, et évidemment le 7016 – qui amorce sa baisse – et des variantes plus claires et plus bleutées », fait savoir Olivier Simonin, responsable marketing produits K•line. Le fabricant conserve quelques couleurs vives (rouge, bleu, beige), mais fait disparaître le vert foncé pour recentrer ses propositions autour des gris et des bruns actuellement en vogue. Avec toujours du blanc et du chêne doré. Le nuancier mixe les effets avec des versions sablées (pour leurs reflets métallisés), satinées (pour leur faible brillance) et texturées. « Chacun peut y trouver son bonheur, car le choix relève finalement d’une conviction personnelle, certains clients préfèrent le satiné, d’autre le texturé », glisse-t-il. 

 

 

© GAM

Styl graphic, une nouvelle gamme de portes d’entrée présentées par GAM,
13 modèles à personnaliser (16 coloris préférentiels en fine texture, 8 en satiné et large choix d’accessoires)

 

 

Alors que le gris souffre pourtant d’une réputation de couleur triste, le Collège des Tendances – le blog qui décrypte notre cadre de vie – explique sa percée parce qu’il véhicule une ambiance rassurante, qu’il met en valeur les autres coloris et les matériaux naturels. Déclaré couleur de l’année 2021 par Pantone, qui l’associe à un jaune acide, il se fond dans le décor, qu’il soit graphique, ciment, clair ou anthracite… En menuiserie, les consommateurs sont pourtant plutôt friands de couleur à l’extérieur et de blanc à l’intérieur. D’ailleurs, la bicoloration augmente. Les sablés et notamment les teintes gris 2400 et 2900 sablés semblent monter en flèche. « Les fines textures et les sablés plaisent esthétiquement et sont plus résistants aux micro rayures », explique Franck Abram.

En réponse à la demande, les industriels s’attachent à stocker les couleurs préférentielles. « Le marché exige des produits toujours plus colorés et toujours plus personnalisés, le taux de peinture continue de croître, ce qui nécessite des investissements conséquents pour adapter l’outil industriel », souligne Mickael Silva. France Fermetures a doublé sa capacité de mise en peinture (poudre) en 2020. « Nous nous sommes dotés d’une nouvelle cabine de laquage et d’un second four, car cette tendance s’inscrit dans la durée, il faut se donner de la flexibilité », commente- t-il. D’autant que dans le diffus, les clients souhaitent harmoniser les produits, mais pas en même temps… Autre sujet, la peinture doit se montrer durable, au sens environnemental du terme. France Fermetures a investi dans une cabine de peinture pour peindre les portes de garage sectionnelles sans solvant. 

 

 

© Swao

Nouvel ouvrant discret Swao

 

 

3 questions à 

Stéphane Jouhaud, directeur R&D développement produits Les Nouvelles Menuiseries Grégoire.

« Le secteur s’est substitué au lot du peintre »

 

 

© Les Nouvelles Menuiseries Grégoire

 

 

Que représente la couleur dans votre production ?

Nous sommes présents avec les 3 matériaux, le bois, le PVC et l’aluminium et produisons environ 80 000 menuiseries par an. En volume, le PVC représente 74 % de la production, le bois 14 %, l’aluminium 9 % et les menuiseries mixtes bois-aluminium 3 %.

Au niveau du PVC, le blanc teinté masse couvre 52 % de la production, le plaxé (gris 7016 à l’extérieur, blanc à l’intérieur) 31 %, le gris clair teinté masse 11 %, le plaxé 7016 deux faces 3 %, et le reste se répartit en une quinzaine de couleurs.

En aluminium, le gris 7016 est la couleur numéro 1, elle capte 54 % des volumes, loin devant le blanc ( 30 %) et la bicolo ration (11 %) , six autres couleurs se partagent le reste. 

 

 

Le bois parvient-il à se positionner sur ce marché de la couleur ?

Oui, la demande se porte largement sur des menuiseries finies laquées (51 % des volumes), nous ne faisons quasiment plus de prépeinture (6 %). Le secteur s’est substitué au lot du peintre. Nous avons l’avantage de garantir les couleurs exotiques deux ans. 

 

 

Comment envisagez-vous les tendances ?

Nous sommes attentifs aux offres de nos fournisseurs W icona pour l’aluminium, Veka pour le PVC notamment. Les finitions évoluent, avec des faux bois bluffants, des formes très cubiques faisant la part belle au vitrage.

 

 

© Volma

Volma laque plus de 80 couleurs par jour

 

 

Inspirations gammistes

D’où viennent les tendances ?

« Les gammistes donnent le ton et nous sommes tributaires de leurs choix », répond Franck Serrure, président de Volma. Cherchant à apporter des offres cohérentes à ses propres clients – notamment pour qu’ils puissent harmoniser les fenêtres et les portes – Volma a noué des accords de partenariat avec ses principaux partenaires gammistes aluminium comme Technal ou Schüco. « L’objectif est d’avoir accès à leurs couleurs, car ils réservent les poudres chez les fabricants », poursuit Franck Serrure. Ce fabricant a intégré sa propre ligne de plaxage depuis plusieurs années. « Elle tourne de plus en plus », lâche-t-il.

Chez Castes Industrie, Philippe Cuq, directeur d’usine, confie réceptionner « une ligne de soudage et ébavurage pour passer les profils plaxés, gagner en productivité et en qualité ». Aujourd’hui, il estime à 25 % la proportion des profils PVC plaxés contre 75 % pour les teintés masse dans sa production. « C’est un pourcentage important, d’autant que notre zone de chalandise se situe plutôt au-dessous d’un axe Paris – Besançon, alors que la couleur est beaucoup plus développée dans le Nord », estime-t-il. 

 

 

© Rehau

Rehau a décroché l’agrément KB33 en 2020 pour plaxer toutes les couleurs

 

 

Preuve que la menuiserie couleur commence à investir l’ensemble du territoire. Le fabricant qui traite également l’aluminium étoffe son offre avec 28 coloris en standard. Pour Franck Serrure, « les fabricants de film ont relancé le marché du PVC grâce à la couleur ». Au niveau technique, l’ensemble de la chaîne a progressé. « Devant une menuiserie 7016, il est aujourd’hui difficile de faire visuellement la différence entre l’aluminium et le PVC », ajoute-t-il. Chaque matériau défend ses arguments.

 

 

© Villa-Duflot Perpignan/ photographe : Richard Sprang/Profils Systèmes

Pergola laquée couleur Dune de la gamme Terra Cigala chez Profils Systèmes

 

 

© Profialis

Coulissant Horizon Gris Quartz développé par Profialis (Groupe AlphaPro)

 

 

Dominique Lamballe, président de FenêtréA, confirme : « le rendu couleur du PVC est relativement proche de celui de l’aluminium, nous commercialisons les deux, au choix des clients, l’organisation industrielle est un peu différente, en PVC nous avons deux ateliers distincts parce que les technologies de soudage sont différentes pour les fenêtres teintées masse et les fenêtres plaxées ». Pour les profilés aluminium, FenêtréA a pris soin d’investir il y a quelques années dans une cabine de thermolaquage de services. « En cas de problèmes sur la qualité d’une barre reçue, nous pouvons intervenir directement », indique le dirigeant. Ce fabricant qui fait de la différenciation un atout, rappelle avoir décroché le grand prix de l’innovation avec sa collection de porte Open Nature à Equipbaie et annonce pour 2022 la sortie d’une porte Open 4 couleurs et d’une fenêtre PVC noir platinium. 

 

 

© FenêtréA

Porte d’entrée RAL 3004FenêtréA

 

 

Les gammistes lancent les tendances que suivent les fabricants de fermeture. « Nous avons toujours été force de proposition – nous disposons de deux chaînes de laquage pour absorber les volumes – aujourd’hui la tendance est clairement aux finitions texturées, le brillant est en forte diminution au profit du satiné et surtout du givré », déclare Aymeric Reinert, directeur général de Profils Systèmes. Ce gammiste dispose d’un panel très large avec 60 couleurs préférentielles déclinées dans les trois types de finitions, soit plus de 180 combinaisons possibles. « Nos clients ont de quoi faire leur marché , mais ils sont contraints par la gestion des stocks ; s’ils restreignent leurs offres c’est parce qu’ils doivent gérer les chutes », prévient-il. Chez Technal, Marion Villard, responsable marketing produits, confirme : « nous sommes à l’affût des propositions de nos amis prescripteurs de poudre qui lancent les tendances et nous essayons de pousser des propositions nouvelles, par exemple aujourd’hui, les coloris issus de la nature reviennent sur le devant de la scène, avec des tons terracota ou proche des métaux, avec une légère texture. Nous travaillons ces tendances avec celles de l’architecture pour donner de la cohérence à.l’ensemble.». 

 

 

© Deceuninck

Elegant, la nouvelle gamme Deceuninck, bénéficie d’un nuancier de 50 références plaxées et 16 finitions thermolaquées Décoroc
 

 

L’environnement est devenu source d ’inspiration. « Du coup, les cahiers de tendance se tournent vers des couleurs liées à la nature, à l'écologie : des tons bois/naturels (gris, beige brun, sable) et des aspects et matières naturelles. Ces teintes contribuent à créer une atmosphère harmonieuse, relaxante, qui nous rapproche de la nature et la valorise dans notre quotidien. C’est pourquoi Sepalumic propose une nouvelle palette de couleurs baptisée "Les Naturelles" », explique Célia Andrés, chargée de marketing. Chez Kawneer, Cécile Houvert, responsable communication, remarque aussi le retour des tonalités naturelles : « globalement, nous voyons monter des couleurs douces avec des gris clairs parallèlement ; sortie il y a plusieurs années, notre rouille natif séduit les architectes ». Une attirance qui n’a pas échappée à K•Line. « Les couleurs un peu rouille », confirme Olivier Simonin, « sont à nouveau à la mode et recherchées par les architectes, nous voyons ainsi apparaître sur les chantiers des champagne métalliques par exemple ». 

 

 

© Oknoplast

4 nouvelles couleurs proposées par Oknoplast :
avec Chêne Kitami, Gris Basalte, Gris ombré et Bronze

 

 

© Socredis

Nouveau coloris WTOM (Wood Turner Oak Malte) à effet bois clair, vu chez Socredis

 

 

Nuancier PVC

Dans le secteur du PVC, la couleur est "Le" sujet. Le trou dans la raquette commence à être comblé. Traiter la couleur dans une optique de longévité, tel est l’objectif. Chez Rehau, Maxime Boileau, responsable marketing communication, rapporte que « le plus gros pôle d’investissement du moment, c’est le plaxage ! Rehau achète environ 200 films différents chez ses fournisseurs Renolit et Continental, 90 coloris sont stockés dans nos usines, ce qui nous permet de répondre à la demande dans des délais réduits, et nous élargissons notre offre ». Rehau a intégré 9 coloris mat début 2021. Pari gagné ! : « Ces couleurs étaient un peu utilisées en 2020, un an plus tard, elles ont performé à + 200 % », se réjouit Maxime Boileau. Une explosion qui encourage le gammiste à poursuivre dans ce sens. Trois nouvelles teintes mates sont programmées pour enrichir la palette en 2022. L’offre couleur a beaucoup bougé cette année chez Alphacan. « Déjà très complète (teintes masse, plaxage, plaquage et coextrusion PMMA), elle s’est étoffée avec 4 nouvelles nuances de gris, en finition plaxée mat, pour coller aux attentes du marché (gris fenêtre 7040, Quartz 7039, Basalt 7012 et Ardoise 7015) », assure Sylvain Gaudard, responsable communication du groupe AlphaPro (Profialis et Alphacan). D’ailleurs, révèle-t-il, « une 5e ligne de plaxage entre en service en ce mois de décembre sur notre site de Gaillac ». Côté finitions, la grande nouveauté de l’année chez Alphacan est le plaxage 3 faces, dénommé "Total Décor", qui offre une finition complète du profilé, avec traitement de la feuillure visible. Cette nouvelle finition est exclusivement disponible sur une sélection de 3 films premium qui renouvellent les aspects bois. « Chez Profialis, la montée en puissance se confirme avec une très belle activité de notre service "plaxage". Si le gris anthracite 7016 tire le marché et se retrouve beaucoup chez les pavillonneurs, la variété de l’offre conduit à un éclatement des productions avec la belle progression des noirs (mat et texturé), et des gris moyens mats et granulés (Titanium 7001, Quartz 7039, Basalt 7012 ou Ardoise 7015) », affirme-t-il. 

 

 

© Minco

Nouveau succès chez Minco, le Bois brûlé soleil : un parement de 10 mm en vieux bois
recouvre un carrelet en pin Sylvestre sur toutes les faces visibles

 

 

Le plaxage se porte bien, mais les teintes masse performent aussi… Les couleurs mates s’imposent. « Les films noirs mats, mais aussi pastels mats apportent un aspect plus qualitatif aux produits, et si le chêne doré reste incontournable, la demande d’aspect bois mat perce », observe Florent Kimpé, directeur produits chez Deceuninck. « Nous commercialisons en 2023 la gamme de menuiserie Elegant très orientée design, avec des lignes épurées, angulaires, qui change la perception du PVC », projette Florent Kimpé. Cette gamme sera associée à une palette de coloris tendance conçue autour de trois styles architecturaux (ruraux, urbains et contemporains) avec des tons inspirés des bois naturels et des bois colorés, des gris mats et sobres, de teintes métalliques.

Au total, 50 références plaxées et 16 finitions thermolaquées Décoroc qui confèrent un aspect satine? mat et une texture grainée seront disponibles. Socredis n’est pas en reste. « Avec la gamme PVC hybride Luxline, nous avons souhaité renforcer la couleur, elle permet en effet de recevoir une finition via un capot aluminium, mais il existe d’autres solutions, comme le plaxage que nous diversifions en intégrant un film noir 2100 pour un effet métallisé, qui complète l’offre (ton gris clair, taupe et gris 7016 », relève Sabrina Renai, responsable marketing-communication Socredis. Pour certains clients, Socredis ouvre également son offre de plaxage de tons bois. « La bicoloration permet de personnaliser les produits, les tons bois sont mis en oeuvre à l’intérieur, et commencent à revenir en extérieur, car il est possible d’utiliser les films sur d’autres produits comme les volets et clôtures et d’harmoniser ainsi l’aspect général de la maison », suggère Sabrina Renai. Oknoplast innove aussi avec un nouvel éventail de couleurs et enrichit son offre de 7 nouveaux coloris dont 4 au dernier trimestre, avec Chêne Kitami, Gris Basalte, Gris ombré et Bronze. 

 

 

Interview

« Le mat remporte un vrai succès »

Yves Ballo-Kassoum, responsable des ventes export France & Africa Exterior Solutions de Renolit, fournisseurs de films, revient sur les dernières tendances…

 

 

« Quelles sont les couleurs. qui prédominent aujourd’hui ? »

Le mat remporte un vrai succès, aussi bien sur les références unies comme le noir, l’anthracite Ulti-Matt et d’autres gris que dans les décors bois. La technologie a progressé ces dernières années, nous parvenons à imiter le bois avec un véritable veinage, sans effet de brillance. Après la fulgurante ascension du gris 7016, aujourd’hui nous constatons la très belle progression du noir Ulti-Matt, en France comme à l’international. Sur le marché français, le noir pailleté – proche du 2100 – plaît sous l’influence de l’aluminium. 

 

 

© Renolit

Exemples de références unies de la gamme PX Ulti-Matt

 

 

« Comment avez-vous fait évoluer votre offre pour répondre à la demande ? »

L’offre couleur s’est considérablement élargie. Nous avons ajouté 30 références disponibles en stock, ce qui porte le total à 120. Nous avons révisé notre offre de découpe afin d’aider nos clients à éviter des frais de stockage trop élevés, désormais nous proposons une offre de découpe jusqu’à 20 mm en largeur. 

 

 

« Quelles sont les caractéristiques des nouveaux décors bois ? »

Nous ajoutons pour la fabrication du film de la gamme Super-Matt une couche de PVDF. Cette couche transparente améliore la protection de la surface et augmente la résistance du film à la saleté et aux graffitis, en même temps elle permet d’obtenir une structure de surface mate prononcée, en diminuant la brillance. 

 

 

© Renolit

Exemples de références bois de la gamme PFX Super-Matt

 

 

Chaleur du bois

« Le bois, porté par les volontés gouvernementales, a le vent en poupe. D’une manière générale, les matériaux biosourcés sont plébiscités et "La Fenêtre Hybride" tire son épingle du jeu car elle répond pleinement aux exigences des enjeux climatiques. Le bois est un des matériaux les plus facilement personnalisables (veinage, couleurs, texture…) et surtout, il peut être modifié à souhait in situ. Il peut équiper tous types d’habitats et rayonne par ses vertus, dont la plus citée est la chaleur (qualité intrinsèque du vivant) », argumente Freddy Thomin, responsable marketing et communication de Minco. Ce fabricant a récemment boosté son offre avec trois bois : le Bois Brûlé soleil, le Mélèze rustique étuvé brossé et le chêne High Tech. « Le premier a suscité un vif intérêt à tous ceux à qui il a été présenté. Ce bois marqué par le temps est une prouesse technique et esthétique à l’échelle d’une fenêtre, le second se démarque par un veinage prononcé, enfin le chêne higt tech est remarquable au toucher », expose Freddy Thomin. Côté Bieber, la tendance pour les prochains mois est clairement au bois brossé (tendance néorustique) avec plusieurs finitions naturel ou gris cendré. Le fabricant propose quatre finitions en bois brossé pour des menuiseries à l’esthétique rustique. Baptisées Embrun, Geyser, Jaspagate et Horizon, elles mettent en valeur l’habitat traditionnel. 

 

 

© Bieber

Nouvelles finitions brossées, ici le modèle Embrun – Bieber

 

 

Mixte & personnalisation

profine observe que « les combinaisons multimatériaux sont de plus en plus utilisées pour les fenêtres. Les matériaux qui résistent aux intempéries (PVC-aluminium-verre) et qui sont capables de donner un aspect géométrique et anguleux sont privilégiés à l’extérieur, alors que des tons plus chaleureux (bois, matériaux au toucher velours, coloris mats) sont choisis en intérieur ». Les menuiseries mixtes défendent leurs positions. « Les Français y font de plus en plus appel pour harmoniser leur façade extérieure et leur décoration intérieure », constate aussi la porte-parole de Pasquet Menuiseries. Les gammes mixte bois intérieur/ aluminium extérieur (Auralu® chez Pasquet Menuiseries) répondent par les multiples possibilités offertes.

« La porte d’entrée et les fenêtres doivent être en accord avec l’esthétique extérieure de la maison. C’est pourquoi Pasquet Menuiseries a harmonisé les nuanciers. Les menuiseries PVC, mixte et aluminium peuvent être recouvertes de la même couleur pour un rendu quasi identique », ajoute-t-elle. Pasquet Menuiseries a procédé à des investissements pour soigner l’esthétique des produits PVC. « Depuis deux ans, nos menuiseries sont certifiées QB33, qui atteste de la qualité des laquages des profilés PVC. Nous avons effectué de nombreux tests pour vérifier que le revêtement conserve son aspect et sa couleur d’origine. Pasquet Menuiseries a également dû revoir sa chaîne de fabrication en réformant la cabine de laquage. Une nouvelle machine a été achetée pour accroître la qualité et la capacité de laquage », assure la porte-parole de la marque.

 

 

© profine

Kömmerling 76 Advanced – profine

 

 

La Fenêtre Hybride de Minco est généralement personnalisée au travers de quelques éléments redondants : « la couleur, à l’intérieur comme à l’extérieur, la forme et enfin les profils. La tendance est aux profils droits qui peuvent rajeunir une habitation. Minco et son "Académie des 9 " est très remarquée par son adaptabilité », détaille Freddy Thomin. Le fabricant propose en effet 9 formes (3 profils extérieur droit, galbé ou affleurant et 3 profils intérieur droit, galbé, galbé sans rainures) pour ses profils bois et aluminium à mixer sans modération ! 

 

 

© Proferm

Fenêtre Textural cuir marron patiné – Proferm
 

 

« Au-delà du premier degré de personnalisation par le choix des coloris et du vitrage (qui peut recevoir différents motifs), il est possible de personnaliser la pareclose, les poignées, les battements intérieurs, etc. », souffle la porte-parole de profine. Cet industriel note également que certains menuisiers allient un châssis PVC, dont la face intérieure peut être plaxée en couleur ou dans un ton bois, avec en face extérieure un capotage aluminium, d’autres proposent du laquage sur la face intérieure et du plaxage en extérieur ou vice-versa.

« Peu de menuisiers retiennent la stratégie de la certification QB33. Chez profine, qui a été un des premiers gammistes à ajouter le laquage à son offre en plus du plaxage, nous sommes persuadés que cette solution peut aussi ponctuellement être une réponse esthétique valorisant la "belle fenêtre PVC à la Française !" », complète-t- elle. 

 

 

© Pasquet Menuiseries

Menuiserie mixte Pasquet Menuiseries

 

 

K•Line développe son configurateur

Dédié à l’origine aux fenêtres, le configurateur de K•Line (www.monprojetfenetre.fr) permet désormais de configurer tous les éléments de la façade (porte, baie, coulissant à galandage, occultation, accessoire). « Cet outil, au service de la personnalisation, ne se contente pas de proposer un rendu aux clients, il les conseille en fonction des dimensions réelles saisies et proposent des solutions », commente Céline Coutand, responsable communication de la marque. 

 

 

© K•Line

Initialement lancé pour les fenêtres, le configurateur K•Line permet aujourd’hui
de configurer et d'harmoniser toutes les menuiseries d’une maison : fenêtres,
baies coulissantes, baies à galandage, portes d’entrée et occultations

 

 

© Technal

La nouvelle poignée Passion proposée par Technal

 

 

© Kawneer

Chez Kawneer, la poignée sans embase (mécanisme intégré à la poignée) peut être
dans le même coloris que la menuiserie.
D’une esthétique épurée, elle est disponible en look carré pour les frappes et les portes

 

 

Droit & discret

Au niveau des formes, Oknoplast propose à la fois des formes épurées et minimalistes (Pixel et Koncept 2.0) et des formes arrondies plus traditionnelles (Charme Mini). Mais chez K•Line, Olivier Simonin rappelle que « si les formes des frappes étaient à 100 % galbées avant 2013, en 2022 elles seront à 100 % carrées ». Les designs plus modernes séduisent dans le neuf comme en rénovation et mettent les frappes en cohérence avec les coulissants. Autre exemple, la gamme "Nouvelle Frappe" de Swao présentée au dernier salon Equipbaie mise sur une esthétique avec plus de simplicité, de ligne droite contemporaine, moins d’éléments "saillants" (intégration du drainage caché pour ne plus avoir les busettes), et sur la maximisation du clair de vitrage…

Au niveau du design, l’autre tendance après la couleur, est la disparition d’éléments visibles. Ainsi, se félicite Marion Villard,   « nous avons fait des progrès pour affiner les menuiseries au maximum en conservant leur qualité et nous cachons les quincailleries ; sur un coulissant comme Artline aux dimensions généreuses (4,5 m de haut), les profils anodisés sont très peu visibles, ils s’effacent pour laisser place au vitrage ». Lors du dernier salon Artibat à Rennes, Minco a présenté la nouvelle menuiserie Hybride Vec qui fait disparaître l’aluminium extérieur de l’ouvrant. Cette conception unique attire par un design très épuré. 

 

 

© Bochassy - Photographe : Guillaume Ayer

Opération séduction pour les fenêtres Bochassy avec des finitions laquées (sans chrome)
et personnalisées à la teinte du profilé

 

 

Les accessoires plus design suivent deux trajectoires esthétiques, soit ils se fondent dans le décor, soit ils se démarquent. Kawneer par exemple, lance une nouvelle ligne de poignées, dont un modèle sans embase pour un maximum de discrétion. Technal annonce l’arrivée en 2022 de poignées intégrées et donc 100 % invisibles. Mais lorsqu’elle n’est pas cachée, la quincaillerie revendique son caractère décoratif. « Proferm qui bouscule les standards de la menuiserie avec son offre Textural ® et pousse à l’adoption de nouveaux effets avec un penchant pour de nouvelles matières et un goût prononcé pour le design, offre un large choix de couleurs et de textures (comme l’effet cuir), mais aussi d’accessoires ; ainsi, la fausse crémone, recommandée pour sublimer les intérieurs », avance Julie Gagno, animatrice réseau expert agrée Proferm.

Chez Technal, Marion Villard rappelle le lancement des collections Sélection, Tentation, Passion aux design exclusifs : « avec possibilité de personnalisation en mixant les couleurs, en optant pour un autre matériau (bois, marbre, inox) pour les éléments de préhension ou en les marquant de ses initiales ». Au fond, témoigne Aurélien Forest, président de Bochassy, « la clientèle attend des accessoires de couleur, qu’il s’agisse des paumelles ou des poignées ; leur look prend de l’importance, soit pour renforcer le caractère contemporain du produit, soit pour évoquer un style plus classique, avec des imitations de crémones à l’ancienne par exemple ».

 

 

© Euradif

Modèle Utopie issue de la nouvelle gamme de portes d’entrée aluminium 95 mm Euradif :
passive, coplanaire extérieur/intérieur avec charnières invisibles, connectée,
et déclinée dans de nombreux designs modernes et minimalistes (disponible en avril 2022)

 

 

Bonne nouvelle, tous ces éléments contribuent à faire monter le panier moyen. « Nous notons la forte augmentation de modèles plus onéreux, comme les designs modernes minimalistes avec poignées intégrées “Equilibre“ et les modèles classiques avec moulures rapportées et grilles décoratives “Tradition“. Nous observons aussi une augmentation des volumes de portes d’entrée aluminium “Passage“ prête-àposer de grandes dimensions, notamment avec tierces et impostes », résume Charles Creton, responsable communication d’Euradif. La dernière collection de portes aluminium grands vitrages Zenith (40 designs) fait également un bon démarrage, tout comme la nouvelle grille décorative Alva, d’inspiration industrielle, pour les modèles Tradition selon le fabricant, qui lance au mois de décembre un système breveté d’éclairage Led intégré dans la tapée de doublage haute, pilotable via un Smartphone ou un boîtier de contrôle. 

 

 

© Les Nouvelles Menuiseries Grégoire

Angle Supra rouge Les Nouvelles Menuiseries Grégoire

 

 

Allure, la nouvelle gamme de menuiseries aluminium ultra modernes développées par Préfal, comme son nom l’indique, ne manque pas de distinction

Allure s’inscrit dans les grandes tendances de l’habitat moderne et privilégie un choix important de couleurs et de finitions pour satisfaire une grande variété de projets. Idéale pour assortir les menuiseries à la façade, mais aussi à la décoration intérieure, elle décline 12 teintes RAL dont 1 bicoloration, 10 teintes Granit Premium à l’aspect fine structure granitée dont 1 bicoloration blanc intérieur, 3 teintes bois, 8 teintes métalliques disponibles également en bicoloration blanc intérieur, 2 teintes anodisées, et en option, mise à la teinte dans le RAL souhaité. 

 

 

© Préfal

 

 

Finalement, la couleur et l’ensemble des éléments visant à personnaliser la menuiserie ou la fermeture ont le vent en poupe. Un peu comme les options dans le secteur automobile. La comparaison ne s’arrête pas là : la prédominance du gris n’est pas sans rappeler les carrosseries des véhicules. A noter néanmoins chez les constructeurs, le retour récent à des couleurs plus flashy : le succès de modèles jaune, orange, vert ou bleu chez Peugeot le démontre, tout comme l’émergence des carrosseries bicolores et de modèles de plus en plus personnalisables. A suivre ? 

 


© Bochassy - Photographe : Guillaume Ayer
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Fermeture-protection solaire
Fermeture-protection solaire
Fermeture-protection solaire
Fermeture-protection solaire

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

5 PRODUIT(S) POUR VOLMA SAS



Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 298 - Décembre 2021 / Janvier 2022

    

Articles