Le garde-corps, un mariage de raison entre esthétique et sécurité des personnes

Le garde-corps, un mariage de raison entre esthétique et sécurité des personnes

Produit fortement encadré par des normes, le garde-corps tente de s’échapper des contraintes réglementaires en misant sur l’esthétique et l’harmonie avec les autres menuiseries.





Systèmes de plus en plus perfectionnés pour la sécurisation des personnes dans l’habitat individuel, mais surtout dans le tertiaire et le logement collectif, soumis à des contraintes et normes techniques, les certifications n'entravent pas pour autant l’évolution du garde-corps dont l’offre s’étoffe toujours plus au fil des tendances. Les industriels continuent de renouveler leurs gammes et de lancer de nouveaux produits. Le marché du garde-corps en aluminium a notamment enregistré une progression en volume de + 1,2 % et en valeur de + 0,7 % en 2019 (cf. encadré). La venue sur le marché de nouveaux opérateurs atteste aussi de l’intérêt porté par les industriels à un marché qui n’a pas encore dit son dernier mot.
C’est le cas par exemple de la société allemande OnLevel, qui vient d’inaugurer récemment sa filiale française avant l’ouverture prochaine d’une antenne aux Etats- Unis, et connaît une forte croissance. Ajuster sa production à la demande clients est donc devenu une nécessité, tout comme l’est devenu celui de prendre pied dans le segment du garde-corps. OnLevel, dont l’organisation est particulièrement créative et collaborative, commence à se faire un nom dans l’Hexagone en prenant notamment des marchés sur les gros chantiers comme récemment ceux en cours sur le Grand Paris. Consultée directement par les architectes, l’entreprise positionnée à parts égales sur le tertiaire et sur l’habitat individuel, travaille contrairement à nombre de ses concurrents avec des distributeurs. Lesquels s’adressent de prime abord à la demande des particuliers pour notamment la réalisation de terrasses ou de mezzanines, tandis que OnLevel demeure davantage centré sur les grosses opérations. Au sein de sa gamme de garde-corps, son produit phare SkyForce connaît depuis son lancement une véritable envolée. 

 

 

OnLevel a développé une offre de profilés uniquement concentrée sur les produits
verriers, avec tout un panel de fixations et d’accroches afférent

 

 

Améliorer l’aplomb des gardes corps en verre

Fournisseur de profilés aluminium, OnLevel a développé une offre uniquement concentrée sur les produits verriers, avec tout un panel de fixations et d’accroches afférent. Tendance de fond : des profilés en U au sol avec du verre, avec des développements et améliorations techniques pour améliorer l’aplomb des verres afin qu’ils soient le plus droit possible. Objectif : garantir l’alignement et faciliter la mise en oeuvre. « La grande difficulté technique des garde-corps en verre consiste à aligner des éléments, qui parce qu’ils sont réglementairement trempés et feuilletés, ont une légère tendance à être incurvés de quelques millimètres », explique Christophe Bardet, responsable commercial de OnLevel en France. « Ce défaut demande en aval de réparer les erreurs d’alignement, lesquelles ne viennent pas de la technique de pose, mais de la qualité intrinsèque des produits verriers. Dans les produits du verre, il existe des tolérances de plusieurs millimètres, ce qui n’est pas notre cas lorsque les produits sont mis en oeuvre. C’est donc à nous de nous adapter en trouvant les solutions techniques. Ceux qui réussissent cet alignement, synonyme de qualité esthétique, sont ceux qui remportent le plus de chantiers, notamment sur de longues portées ». 

 

 

 

© OnLevel

La firme allemande OnLevel propose des garde-corps vitrés haut de gamme ; pour garantir l’alignement des verres notamment en intérieur,
le concepteur fabricant a développé l’outil de mise en oeuvre FlexFit destiné aux poseurs

 

 

Pour y parvenir, l’industriel a développé un système baptisé Flexfit qui permet d’améliorer le calage des verres et leur alignement dans les profilés en se passant de visseries et qui permet en sus d’améliorer la productivité sur chantier. Pour OnLevel qui ambitionne de remporter des marchés d’importance dans le tertiaire avec de longues portées, garantir l’esthétique grâce à l’alignement est donc devenu une véritable idée fixe. Mais pas seulement. Car si le garde-corps est un produit profondément normé en raison des demandes des bureaux de contrôle et qui de ce fait innove peu, des échappatoires sont toutefois possibles. Le fabricant allemand travaille ainsi sur l’incorporation de Leds dans ses profilés, cet ajout de quelques millimètres supplémentaires nécessitant des compétences en matière d'électricité. Des profilés qui évoluent aussi, en phase avec les tendances générales du marché de la menuiserie. « Les architectes souhaitent de plus en plus voir le verre et de moins en moins la matière qui le soutient », poursuit Christophe Bardet. « Les profilés sont donc de plus en plus épurés et légers grâce à l’utilisation d’aluminium extrudé, ce qui permet de réduire le poids par rapport à des aluminiums pleins. Le poids des verres reste quant à lui identique avec 2,5 kg au m². C’est donc à nous industriels que revient le challenge d’alléger nos profilés. La tendance portant sur l’esthétique prend forme en respectant les normes de produits avant tout destinés à répondre à des problématiques de sécurité des personnes ».

 

 

Le garde-corps, un marché en croissance lente, mais certaine

 

 

D’après une étude livrée en octobre 2020 par le cabinet d’études lyonnais MSI Reports, le marché français du garde-corps a enregistré en 2019 une progression de + 1,2 % en volume et de + 0,7 % en valeur. Selon les analystes qui ont passé au peigne fin le secteur en livrant un rapport détaillé étalé sur pas moins de 103 pages denses et fournies, « le marché répond à un environnement macroéconomique favorable, et à des niveaux de construction neuve – notamment dans le logement collectif – et d’entretien-rénovation élevés, soutenus par des besoins démographiques, une baisse du chômage, un pouvoir d’achat en hausse et des crédits immobiliers peu chers ». Les experts notent notamment l’arrivée sur le marché de nouveaux opérateurs qui ont apporté une visibilité accrue pour les garde-corps aluminium en module, alors que les remplissages vitrés ont représenté 21 % des volumes posés en 2019. L’étude note également que « les garde-corps livrés en modules correspondent également à un besoin de facilité d’installation pour les poseurs, besoin accru par un manque de main d’oeuvre qualifiée chez les serruriers et les métalliers. Grâce au module, des artisans non spécialistes peuvent par ailleurs se positionner sur ce produit, ce qui augmente de fait la demande ».
Enfin, MSI Reports note que le marché du collectif avec la mise en oeuvre de balcons devrait permettre au garde-corps aluminium de gagner des parts de marché dans les années à venir. 

 

 

Quand la norme bride l’innovation sans l’étouffer

Si le garde-corps de fenêtres demeure un produit simple à poser en raison de l’absence de problématiques d’alignement et d’aplomb, reste que le développement des étanchéités en façade demande une attention particulière afin de ne pas percer les complexes d’isolants thermiques. Pour l’heure, au vu des normes de sécurité qui sont imposées sur les gardecorps, il reste difficile de faire évoluer drastiquement les produits. L’innovation de demain portera donc indéniablement sur les produits verriers. Mais les industriels ne baissent pas pour autant les bras et cherchent des solutions pour dynamiser un secteur qui, s’il n’attend pas de révolution, avance toutefois par petites touches.

 

 

© Aluconcept

Aluconcept, une des filiales du groupe Burgermeister, propose son garde-corps Horizon vitré,
le bien-nommé

 

 

C’est le cas notamment chez Burgermeister. Mastodonte du secteur avec 39 M€ de CA dégagé en 2019 avec 300 collaborateurs et 3 000 clients, le groupe français qui possède notamment les marques Jardimat, Volets Thiebaut et Aluconcept, s’est spécialisé dans la fabrication de profilés aluminium soudés. Avec cinq sites dont quatre usines de production, son entité Aluconcept basée à Dijon produit l’ensemble de sa gamme de garde-corps. Quatrième marché pour Burgermeister et second marché pour Aluconcept, le garde-corps fait aujourd’hui partie des segments les plus dynamiques. S’il a été en forte croissance en 2020, il est aujourd’hui revenu à des niveaux plus raisonnables, mais reste sur une courbe de bonne qualité chez Jardimat, et sur une courbe également ascendante chez Aluconcept. Pour l’heure, le portail demeure le produit phare du menuisier, le volet battant coulissant arrivant en seconde position. Pour surfer sur la vague et garantir ses ventes, grande nouveauté depuis mai dernier chez l’industriel : le lancement d’une gamme complémentaire pour étoffer son offre déjà existante. Ce sont donc depuis quelques mois 25 nouvelles tôles perforées et tôles découpées pour portails et garde-corps ainsi que trois garde-corps entièrement nouveaux qui ont été lancés sur le marché. Le garde-corps Saint Estephe, Mirage et Emilion possèdent au choix des remplissages aux formes rectangulaires ou ovales. Découpées ou perforées, ces nouvelles tôles peuvent s’appliquer aussi bien aux garde-corps qu’aux portails des espaces de vie. On les retrouve dans quatre familles baptisées Arabesque, Végétal, Conceptuel et Charte, avec pour chacune des motifs à caractéristiques propres.

 

 

Le garde-corps Emilion fait partie des trois nouveaux produits lancés en mai dernier
par Aluconcept ; ce modèle se distingue par sa tôle avec des motifs largement retravaillés
pour assurer l’occultation sans enlever la lumière

 

 

Particularité du modèle Saint Estephe qui se veut éminemment contemporain, il présente une main rectangulaire et des barreaux en 20/40 sans sabots, et existe également en version tout aluminium. La marque Aluconcept propose donc désormais 25 motifs de tôles découpées et trois motifs de tôles perforées qui permettent d’avoir des objets design tout en assurant des fonctions d’occultation. « Nous suivons la tendance du marché qui recherche des garde-corps ajourés sur lesquels les particuliers rajoutent des dispositifs d’obstruction », résume Laura Streit, directrice du développement du groupe Burgermeister.  « Tout comme le portail, la demande va vers des modèles de plus en plus pleins afin de créer de l’occultation synonyme d’intimité renforcée. Nos garde- corps en modèle tôle répondent donc à ce nouveau besoin, avec des produits qui sont aussi proposés en tout hauteur. Mirage propose ainsi des barreaux alternés privilégiant la création de l’occultation, sans complètement fermer l’espace, ce qui garantit les entrées de lumière sans pour autant être visibles de l’extérieur ». Aluconcept qui possède sa propre unité de thermolaquage est aussi capable de renforcer le design de ses produits en proposant une large gamme de coloris. Le procédé de l’anodisation avant laquage permet en outre la compatibilité soit en bord de mer, soit en bord de piscine.

 

 

Le garde-corps Saint Mont d’Aluconcept joue sur l’épure

 

 

Parmi les acteurs majeurs de son marché, KSM s’est diversifié sur l’ensemble de l’aménagement extérieur (volet, clôture, brise-vue, barrière de piscine, garde-corps, brise-soleil…)

 

 

KSM propose une harmonisation personnalisée et haut de gamme de la fermeture, comme cet ensemble garde-corps en aluminium à motifs et volets battants aluminium assortis ; KSM fête cette année 30 ans de qualité française au savoir-faire artisanal inimitable associé à des unités de production à la pointe de la technologie.

 

 

© KSM

 

 

Améliorer la mise en oeuvre sur chantier

Fortement implanté chez le professionnel grâce à une conception soudée de ses produits, Aluconcept réduit au maximum l’assemblage sur chantier pour garantir les gains de productivité. Un argument qui fait mouche et qui est sa marque de fabrique. Mais Aluconcept innove aussi dans le garde-corps vitré puisque le fabricant a lancé en 2020 son nouveau modèle Horizon avec du vitrage tout hauteur gris bleu, sans main courante. Produit résolument orienté vers le professionnel, il complète une gamme de garde-corps en verre déjà très aboutie, avec des modèles basse, moyenne et tout hauteur, notamment sur son modèle Barsac. L’industriel a par ailleurs amélioré la conception de ses produits en travaillant sur des profilés d’encadrement des tôles et des verres plus épurés, avec des sections plus fines et des angles plus saillants. Les mains courantes ont quant à elles été modernisées. Mais la grande innovation porte incontestablement sur les sabots, puisque Aluconcept développe depuis cette année un sabot maison. Tournant le dos aux sabots du commerce, il dispose désormais pour les mises en oeuvre sur dalle et en nez de dalle d’un double sabot et d’un demi-sabot qui permet de gérer les angles et d’améliorer l’esthétique du rendu final. Celui-ci répond ainsi à plusieurs fonctionnalités, la première étant esthétique puisqu’il expose des lignes épurées avantageuses. Principal point de fixation, visible au premier regard, Aluconcept a compris que son design rejaillissait sur l’ensemble du garde-corps. 

 

 

© Glass Systems/Seeglass

Glass Systems s’est spécialisé dans
les garde-corps en verre pour de l’habitat
résidentiel haut de gamme

 

 

Il a donc trouvé la parade en concevant un système de cache-vis pour obtenir des fixations par écrou totalement masquées. Par ailleurs, sur dalle, trois points de réglage sont disponibles pour absorber de l’aplomb jusqu’à 7 degrés en hauteur et 2,5 degrés lorsqu’il existe un aplomb entre le bas et le haut du sabot. Un système de fixation réglable grâce à trois vis pointeaux permet dans une moindre mesure de mieux s’adapter au niveau de la dalle. « Le professionnel a besoin d’un produit fiable et rapide à poser, d’où le développement de produits qui peuvent s’adapter facilement à leur environnement et notamment aux contraintes d’aplomb », poursuit Laura Streit. « Nous travaillons fortement sur des notions de productivité en présoudant en usine nos produits pour aller vers des tronçons les plus larges possibles en limitant l’assemblage sur chantier, laissant le soin à l’installateur de ne fixer que les sabots. Le particulier quant à lui, recherche avant tout du sécuritaire qui est la fonction première du garde-corps, mais aussi de la personnalisation et de l’esthétisme, notamment lorsqu’il habille la façade. Aujourd’hui, la tendance forte est que la part des garde-corps occultants commence à prédominer sur les garde-corps ajourés, le gardecorps n’ayant plus seulement une fonction protectrice de sécurité, mais aussi d’intimité. Ce souhait va se renforcer dans les années à venir, et le gardecorps tout comme le portail, devront suivre au risque d’aller à contre-courant de l’air du temps ».

 

 

La pose de garde-corps indoor pour sécuriser
des espaces en mezzanines est un créneau
porteur pour Glass Systems

 

 

Un pied dans le haut de gamme

Si Aluconcept ne lancera pas dans les prochains mois de nouveaux modèles, il ne se reposera toutefois pas sur ses lauriers puisque le fabricant va axer sa recherche et développement sur le segment de la marquise, avec notamment l’intégration d’éclairage sous forme de barre Led. Nouveauté de l’automne, le lancement d’une nouvelle gamme de pergolas avec deux modèles et la possibilité de remplissages latéraux.

 

 

Le modèle Princetone de Roy fait partie de sa gamme de 5 produits en acier

 


Glass Systems a de son côté lancé son garde-corps il y a déjà quatre ans, et s’il n’est pas pour l’entreprise son produit phare, il reste toutefois une référence essentielle pour le spécialiste, fabricant dans son usine en Espagne des produits de fermeture en verre panoramique, dont le SeeGlass One et le SeeGlass Run. S’il sort dans quelques semaines une toiture en verre panoramique, la société basée à Aubagne est aussi réputée pour son garde-corps en verre à haute valeur ajoutée qui oscille entre 600 et 700€ le m² fourni posé, soit le double peu ou prou d’un garde-corps standard. « Techniquement, il est très difficile de différencier un garde-corps en verre d’un autre garde- corps en verre car les industriels répondent tous aux mêmes normes de sécurité et de mise en oeuvre », note Jérémy Normani, directeur et fondateur de Glass Systems France. « Mais si le rendu est invisible pour le client, la différence se fait du côté du professionnel au niveau de l’assemblage du produit sur le chantier. Si certains de nos confrères utilisent des systèmes de cale mécanique, nous proposons quant à nous des cales réglables à vis de façon à gagner en précision pour régler l’aplomb des vitrages. Ce qui est demandé au gardecorps, c’est avant tout la résistance mécanique à l’impact et la rigidité au niveau d’une pression continue. C’est un produit qui a peu de variations : système simple de protection avec un profilé en aluminium au sol et un verre feuilleté trempé pincé, capoté avec des parcloses. Répondre au DTU reste la priorité ».

 

 

© Roy

Le garde-corps Oxford conçu et fabriqué par Roy, fait partie de la gamme de produits en acier
qui sont la marque de fabrique de l’entreprise

 

 

Avec une hauteur standard de 1 m à 1,10 m, le garde-corps de Glass Systems est principalement présent sur le segment de la maison individuelle, avec des chantiers de 10 à 15 m de long. Mais l’entreprise a également mis un pied dans la maison haut de gamme avec des installations de 80 à 100 m linéaire, soit en indoor pour des mezzanines, soit en oudoor pour des balcons et des terrasses. Afin de donner des effets de style, Glass Systems a lancé l’option laquage afin de supprimer l’aspect anodisé de l’aluminium au sol. L’harmonie du design est aussi une tendance que l’on retrouve chez Roy. Un industriel qui possède une particularité. « Nous n’avons pas connu de grosses évolutions sur les garde-corps mais pour autant, nous sommes un des seuls industriels à produire des garde-corps en acier », explique Mélanie Candel, chef de produits marketing des Ets Roy. « L’utilisation de ce matériau est lié à notre expertise métier puisqu’il est à l’origine de la naissance de la société il y a 85 ans. L’acier reste aujourd’hui un élément différenciant sur le marché. D’autant que nous utilisons de l’acier galvanisé à chaud, contrairement à d’autres qui mettent en oeuvre des peintures anticorrosion ». 

 

 

© K•line

Roy mise sur les coloris avec son garde-corps Dargaville
pour séduire le segment de la maison individuelle

 

 

Harmoniser les menuiseries

Avec cinq références de gardecorps destinés principalement à la maison individuelle haut de gamme, Roy propose par exemple son produit Oxford aux lignes fortement épurées. L’industriel s’est attelé à travailler ses références en fonction de sa gamme de portails afin d’harmoniser l’ensemble de ses solutions d'aménagement extérieur. Exemple : le garde-corps Rafaela. Comme sur le portail du même nom, l’on y retrouve les mêmes types de manchons et des volutes identiques. « Nous avons retravaillé certains de nos garde-corps afin qu’ils s’harmonisent avec nos gammes de portails pour plus de cohérence sur l’ensemble des menuiseries installées », poursuit Mélanie Candel, « L’idée est de diminuer les écarts visuels sans pour autant développer un gardecorps par modèle de portail. Nous essayons de développer nos gammes satellites dont le garde-corps fait partie, afin qu’elles s’alignent sur notre coeur d’activité qu’est le portail. Les éléments décoratifs participent ainsi à cette cohérence esthétique que nous recherchons ». 

 

 

© Horizal

Modèle Delphia à lisses horizontales
rapprochées et vitrage clair 44.2
en partie inférieure - Horizal

 

 

Produit relativement bridé, le gardecorps gagne pour autant en respectabilité, et s’invite à part entière dans la grande famille de la menuiserie industrielle. 

 

 

Acteur référent qui dès ses débuts s’est spécialisé dans la fabrication de garde-corps aluminium, Horizal multiplie les nouveaux designs et signe
une série de modèles exclusifs axés avec remplissage ou barreaudage et joue l’association des lames de remplissage avec de nouvelles
créations ; ci-dessus le modèle Feria avec remplissage tôle perforée, version lisses intermédiaires ; il se décline dans de très nombreuses
versions avec des remplissages axés ou filants devant les raidisseurs

 

 

La miroiterie nancéenne Righetti développe l'attraction de ses innovations sur les corps des bâtiments et l'habitat intérieur

 

 

Fort de récents investissements, l'entreprise se distingue par son offre complète de produits verriers de très haute qualité ; le nouveau système clé en main Garda 2® pour garde-corps vitré ; verre feuilleté avec film intercalaire EVA hydrophobe 88-2, monté directement dans le profil Translevel® de la marque allemande OnLevel, et pratiquement invisible sur les façades. 

 

 

© Righetti

 

 

© Groupe Maine
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs
Fermeture-protection solaire
Fermeture-protection solaire

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

3 PRODUIT(S) POUR GROUPE MAINE


Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 298 - Décembre 2021 / Janvier 2022

    

Articles