profine ne sait plus où donner de la fenêtre

profine ne sait plus où donner de la fenêtre

Le spécialiste de la menuiserie PVC enregistre depuis le début de l’année un chiffre d’affaires en forte hausse à + 55 % par rapport à 2020.





Depuis quelques mois nous vivons une situation complètement folle » : c’est en ces termes très clairs que Yann de Bénazé, président de profine France, présentait récemment à la presse la situation économique de son entreprise. Les chiffres donnent le vertige : si profine avait conclu l’année 2020 avec une progression de + 1,8 % de son CA, les chiffres se sont totalement emballés sur le premier semestre 2021 avec une croissance de + 55 % par rapport à l’an dernier et + 25 % par rapport à 2019. Soit des volumes d’affaires qui correspondent aux meilleures années de 2017 et 2018 enregistrées par l’industriel allemand.

 

 

Assurer les approvisionnements

 

Une situation qui n’est pas propre au marché français puisque le CA du groupe profine (qui rassemble les marques profine, Kommerling, KBE et Trocal) au niveau mondial est en hausse de + 28 % sur les six premiers mois de l’année. Face à ce raz- de-marée, Yann de Bénazé reste circonspect. « Personne ne s’attendait à connaître une telle envolée que nous avons encore beaucoup de mal à analyser », note t’il. « Le secteur du bâtiment rencontre actuelle- ment un rattrapage post Covid, sans doute lié au souhait des Français de mieux s’installer chez eux. Il lui faut donc vite apporter des solutions pour  garantir un confort accru à ceux qui se sont habitués au télé- travail, ce fait sociologique expli- quant en partie cette surchauffe d’activité. Mais le climat éco- nomique actuel va bien au-delà d’une simple remise à niveau pour combler les mois perdus dus à la crise sanitaire ». D’autant que cette conjoncture porteuse se tient dans un contexte de pénurie des matières premières et de flambée des prix sur l’ensembledes matériaux de construction comme l’acier, le bois ou le plastique. Conséquence pour le fabricant : les commandes livrables en 2022 arrivent déjà. Depuis février, l’entre- prise est en contingentement avec ses clients et temporise, tout en s’interdisant des ruptures d’approvisionnement. 

 

Des clients menuisiers qui n’en sont pas moins au bord de la crise de nerfs car si profine continue d’assurer ses livraisons, certains produits d’autres fournisseurs viennent déjà à manquer. Exemple de cette atmosphère délétère : profine a dû se résoudre à acheter de la résinePVC en Arabie Saoudite pour alimenter son usine en Italie. Un fait sans précédent mais nécessaire pour pouvoir assurer ses livraisons. A l’instar de son investissement en début de pandémie en mars 2020, dans une nouvelle ligne d’extrusion sur son site alsacien de Marmoutier. Une enveloppe de 600 000 € qui lui aura permis de gagner en productivité et de faire face à la demande soutenue actuelle du marché de la menuiserie. 

 

 

Parmi ses nouveautés, profine France présente le coulissant Premifold qui permet de combiner ouverture à la française et ouverture totale en jouant sur une dimension de 4,50 m de large et 2,4 m de haut.

 

 

Lancer des produits quoi qu’il en coûte

 

Un marché qu’il faut continuer d’alimenter en nouveautés, comme le coulissant Premislide 76, dont la particularité - entre coulissant classique et système levant-coulissant – distingue une installation en sol affleurant. Il joue aussi sur des dimensions plus que généreuses avec une ouverture jusqu’à 4,50 m en largeur et 2,30 m en hauteur. « Nous sommes très confiants sur le succès de ce produit car il est positionné sur une approche tarifaire très intéressante », relève Franck Purseigle, directeur commercial de profine France. « Ses très grandes dimensions en font en sus une alternative probante aux variantes oscillo battantes ». Dans le même esprit de produit modulable et aux larges ouvertures, le coulissant Premifold permet de combiner ouverture à la française et ouverture totale, pendant que le coffre de volet roulante. Space, désormais sous Avis Technique, assure un affaiblissement acoustique de 58 dB (coffre de taille 185) et de 53 dB (coffre de taille 215). Par ailleurs, profine France qui continue d’investir dans le recyclage de ses châssis, et a rejoint la French Tech, conçoit, fabrique et vend dans l’Hexagone 95 % de profilés issus de sa chaîne de production de Marmoutier. Le Made in France n’a jamais autant collé à son territoire.

 

 


© VMA    © profine
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 296 - Août / Septembre 2021

   

Articles