L'UFME renforce son expertise du recyclage des menuiseries en fin de vie

L'UFME renforce son expertise du recyclage des menuiseries en fin de vie

Inscrite dans une dynamique constante, l’Union des Fabricants de MEnuiseries (UFME) confirme une nouvelle fois son engagement pour le recyclage des menuiseries.





Après avoir lancé en 2019 sa Charte d’engagement présentant les bonnes pratiques nécessaires à la collecte et à la maîtrise du traitement des déchets, elle intègre depuis octobre 2020 deux nouveaux chargés de mission environnement. Mathilde Crenn-Sutter (en charge des régions Ouest et Nord de la France) et Laurent Suet (en charge du Sud et de l’Est) renforcent ainsi le Groupe de Travail Environnement.


Ils accompagnent les signataires de la Charte UFME dans l’atteinte de leurs engagements. Leurs premières missions visent à mettre en place des outils dédiés à la traçabilité et à la consolidation des volumes collectés et traités. Ces actions incluent des interventions sur le terrain auprès des acteurs de la Filière pour les aider à progresser quantitativement et qualitativement. La densification du réseau figure également parmi leurs priorités. En moins de quatre mois, plusieurs concrétisations ont déjà eu lieu : la liste des signataires volontaires est passée à 46, soit une augmentation de plus de 30 %. Restant en veille sur les sujets environnementaux, leur mission est évolutive et s’adaptera aux futures révisions règlementaires et normatives.

 

Créer et faire vivre une synergie entre les métiers et les régions : la clé de la réussite

 

Dans un esprit collectif et collaboratif, Mathilde Crenn-Sutter et Laurent Suet se positionnent comme des facilitateurs dans l’identification et la mise en relation entre les différents maillons de la chaîne afin de préserver un circuit vertueux en boucle fermée.

 

« L’enjeu principal repose sur la complémentarité des métiers concernés pour susciter une émulation. Nous sommes ouverts à tous les acteurs. Nous rencontrons des recycleurs, des entreprises spécialisées dans le vitrage, le PVC ou encore la quincaillerie, des points de collecte, des déchetteries, des communes et régions, afin de construire un maillage de l'ensemble du réseau sur tout le territoire. Une carte nationale est en cours d’élaboration et sera enrichie au quotidien pour identifier les points de collecte rapprochés. Ce réseau pérenne participera à l’augmentation des volumes de récupération. », s’accordent à l’unisson les deux chargés de mission.

 

 

Mathilde Crenn et Laurent Suet © UFME

 

Regards croisés de signataires de la Charte UFME

 

  • Nelly Philipponnat, Directrice Bâtiment Durable Saint-Gobain Glass Bâtiment France


« Le Groupe Saint-Gobain étant très impliqué dans les questions environnementales, et notamment celle de l’économie circulaire en matière de vitrage, notre adhésion à la Charte UFME était une évidence. C’est une démarche profonde, intelligente et pédagogique ancrée dans cet ADN dont nous partageons les valeurs. Au-delà de la signature, il est essentiel d’être présent dans la filière baie vitrée et de développer un recyclage complémentaire fenêtre et verre plat. Cela passe nécessairement par tout un travail de sensibilisation et de mobilisation des acteurs. La mise en relation est fondamentale pour faire connaître cette jeune filière dans chaque région auprès des lieux de collecte et de démantèlement. ».

 

  • Yann de Bénazé, Président Profine France SAS


« Profine a été l’un des premiers signataires de la Charte UFME. Le volet environnemental et recyclage fait historiquement partie de nos valeurs. En témoigne par exemple notre rôle précurseur de premier extrudeur gammiste à avoir inventé en 1994 le PVC stabilisé sans plomb. La valeur ajoutée de la filière animée par l’UFME réside dans l’impulsion qu’elle donne au recyclage des matières en fin de vie. L’enjeu est de taille, sa réussite repose sur la massification et la généralisation. La déconstruction des grands chantiers est lancée. Le défi sera donc d’élargir au maximum la collecte des matières en fin de vie jusqu’aux petits chantiers, sur l’ensemble du territoire. ».

 

  • François Picart, Directeur Valorsol Environnement


« Valorsol Environnement propose une traçabilité intégrale, du dépôt des déchets jusqu’à leur valorisation dans les filières certifiées. Nous avons développé plusieurs filières de valorisation des déchets qui peuvent bénéficier d’une seconde vie. Les menuiseries en font partie. Elles sont porteuses de matériaux à forte valeur, tels que le PVC, l’aluminium et le verre. Et c’est en cela aussi que leur recyclage s’avère compliqué. Il est indispensable de collecter les déchets entiers au plus près de la source afin de leur offrir la meilleure revalorisation grâce au travail de précision mené par les unités de démantèlement. La mise en relation entre les différents opérateurs constitue la grande force de la filière développée par l’UFME. ».

 


© Charles Marion
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits







Dernière revue

N° 293 - Février / Mars 2021

   

Articles