Villa Germa : l’ouverture maximale sur la mer

Villa Germa : l’ouverture maximale sur la mer

À Carnon (34), la Villa Germa imaginée par l’architecte Didier Richard profi te d’une vue exceptionnelle de 9 m de large sur la Méditerranée, sans aucun poteau de soutènement.



Habitué à travailler sur de grands projets industriels, commerciaux et tertiaires, mais beaucoup moins sur des maisons individuelles, l’architecte Didier Richard, basé à Castelnau-le-Lez (34) a néanmoins répondu favorablement à la demande d’un client, ex-industriel fortuné, désireux de s’offrir une villa de 300 m² dans l’Hérault.

 

Son commanditaire lui ayant donné carte blanche côté budget, Didier Richard a, dès lors, imaginé la Villa Germa dans les moindres détails pour qu’elle soit unique, tant dans sa conception architecturale– mêlant art contemporain et Art  déco – que ses agencements, ses meubles et sa décoration (un vitrail digne d’une église, enchâssé dans un double vitrage, orne la façade Ouest). Le vrai luxe… Depuis le salon du premier étage, la vue sur mer constitue évidemment l’élément majeur de ce bien exceptionnel situé à quelques mètres de la plage. Pour la valoriser, l’architecte a opté pour une spectaculaire baie coulissante Solarlux Cero II de 9 m de large fermée sur les côtés par deux retours latéraux, mobiles de chacun 3 m : « une performance et un minimalisme unique avec laquage intégré, spécifique à notre savoir-faire », se félicite Dominique Rey, directeur France Solarlux à Aix-en-Provence (13).

 

Totalisant 300 m2, la Villa Germa a été conçue par Richard Architecte avec les mêmes règles que des réalisations industrielles de 3 000 m² à 5 000 m² ; une création unique dans l’esprit des oeuvres Art déco de Robert Mallet-Stevens, avec des baies vitrées signées Solarlux ; ici, la façade Est © Didier Richard Architecte

 

« Les aluminiers traditionnels consultés ayant renoncé face aux contraintes du projet, Didier Richard nous a ainsi contacté pour la réalisation de cette baie vitrée maximale à la forme géométrique en U ». Pour Didier Richard, acheter une fenêtre revient à s’offrir du jour, de la clarté, pas des profilés aluminium.

 

Peu de fabricants dans le monde sont capables de réaliser l’exploit mené avec succès pour la Villa Germa en respectant à la fois l’esthétique architecturale et les règles AEV, garantissant la sécurité en cas de tempête. « L’avantage de Solarlux tient aussi à la qualité de sa quincaillerie, en aluminium et en inox, très haut de gamme et qui va dans le sens de la pérennité de l’ouvl’ouvrage », pointe Didier Richard.

 

Seule contrainte d’usage pour l’utilisateur de la grande baie Solarlux : pour éviter que le sable ou le sel ne grippent le système très précis des coulissants, il est recommandé de les rincer à l’eau douce après les grandes intempéries, comme avec n’importe quel autre châssis.

 

© Didier Richard Architecte

 

Sous la supervision de Solarlux, les techniciens de la société Zonca – localisés à Fabrègues (34) et spécialement formés par le fabricant allemand – ont consacré plusieurs jours au montage des grands châssis dans le but d’obtenir une planéité parfaite, la qualité du gros oeuvre étant également prépondérante pour éviter toute déformation. Au final, le résultat est tel que la Villa Germa, terminée depuis le 21 février dernier, a déjà suscité la commande d’une nouvelle luxueuse villa pour le cabinet Didier Richard Architecte.

 

JLC/AB


Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 

Produits







Articles