Elcia, mécène d’une aventure écologique d’envergure

Elcia, mécène d’une aventure écologique d’envergure

Le Manta © Elcia

Pour cette entreprise labellisée Happy at work, dont la conscience sociétale et environnementale est un puissant moteur.



Franck Couturieux, fondateur et président du groupe Elcia, l’annonçait en 2018 : « en tant qu’entrepreneur, et avec une équipe de jeunes collaborateurs en attente de nouvelles pratiques, je me dois de montrer l’exemple et pouvoir dire aux générations futures – et notamment à ma fille – avoir contribué à mon échelle à la protection de la planète. L’implication de nos 190 collaborateurs à cette cause renforce la transmission et leur sensibilisation à des actions concrètes ».

 

(De gauche à droite) Franck Couturieux, président-fondateur du groupe Elcia, sa fille, et Yvan Bourgnon, navigateur de l'extrême et initiateur du projet Manta à La Trinité-sur-Mer (85) dans les locaux de l’association The SeaCleaners. « Si plus tard, ma fille me demande ce que j’ai fait pour l’environnement, je veux pouvoir lui montrer des choses concrètes », témoigne Franck Couturieux © Elcia

 

En s’investissant dans la démarche retentissante de The SeaCleaners – à ce jour, plus grand projet au monde de lutte contre la pollution océanique – Franck Couturieux s’immerge dans un défi à la hauteur de ses convictions et son sens de l’innovation : « ce nouveau partenariat va nous permettre de passer un cap supplémentaire avec également la signature d’une charte écoresponsable. Et in fine, y inviter des entreprises voisines ou nos clients. Nous sommes responsables de nos impacts, et le zéro déchet est l’affaire de tous ! ».

 

Pour cet acteur majeur de l’édition logicielle spécialisée Menuiserie, Store et Fermeture, le service et la relation client, au centre de son organisation, s’exerce dans un contexte de partenariat qui atteint ici une la pollution plastique océanique. Et c’est grâce à la synchronicité des valeurs partagées et la fascination de Franck Couturieux depuis 30 ans pour les exploits de Laurent Bourgnon, puis de son frère Yvan (détenteur de plusieurs records de vitesse et de traversées en solitaire sans aucun instrument), que le président du groupe Elcia s’inscrit dans l’extraordinaire projet du skipper avec le Manta.

 

Le projet Manta, reconnu comme solution pour la sauvegarde des océans par l’ONU Environnement, face à des chiffres cinglants…

 

  • 9 millions : c’est, en tonnes, le volume de plastiques déversé dans les océans chaque année
  • 300 kilos de plastiques sont déversés chaque seconde dans l’océan
  • 100 000 mammifères marins sont tués chaque année par le plastique
  • 5 pays génèrent 60 % de la pollution plastique océanique
  • 450 ans sont nécessaires pour la dégradation d’une bouteille plastique
  • Dans 30 ans, 1 tonne de plastiques flottants pour 1 tonne de poissons

 

Ce multicoque géant, formidable outil d’innovation et de technologie fonctionnant aux énergies solaire, hydraulique, équipé de voiles et d’éoliennes, permet de collecter les déchets plastiques à la surface de la mer (capacité de stockage de 600 m3, soit 250 tonnes de déchets collectés par tournée) et sillonnera les mers à partir de 2023. « L’objectif est de mettre à l’eau une centaine de bateaux similaires en 25 ans ! Nous souhaitons prouver que ce projet fonctionne et transmettre l’engagement d’une PME à d’autres entreprises et institution. Si nous ne faisons rien, nous n’obtiendrons rien ! », interpelle Franck Couturieux.

 

A.B.

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 

Produits







Articles