Décostory la positive attitude

Décostory la positive attitude

Portes ouvertes, opérations spéciales, affichage, spots radio… sont au programme de cette année 2021 chez Décostory. En effet, le réseau a décidé de maintenir son programme en dépit de la situation sanitaire.





Annulée cette année suite au contexte sanitaire, l’Assemblée Générale et la convention en janvier 2020 qui s’est déroulée en Thaïlande, avait réuni 80 participants.

 

 

Pascale Lentz, responsable du réseau Décostory.

 

 

Pascale Lentz, responsable du réseau Décostory, est catégorique. « Le conseil d’administration et les adhérents ont décidé de ne rien modifier à notre calendrier », affirme-t-elle. Mais surtout, le réseau a soutenu ses adhérents durant cette période particulière. « L’an dernier, nous les avons accompagnés au maximum, aide pour le protocole sanitaire au travers d’une synthèse ou pour la comptabilité, veille juridique sur le PGE, chômage partiel », poursuit Pascale Lentz. « Nous leur avons accordé une aide financière et pris en charge des opérations non programmées ». Outre la visite de la société Cadiou, le réseau a organisé des journées portes ouvertes en octobre (celles de mai, initialement prévues en mars, ont très bien fonctionné) et l’opération spéciale Friday en novembre. « Les adhérents savent qu’ils peuvent compter sur nous », se réjouit Pascale Lentz. « Et nous continuons sur cette voie en 2021 ».

 

Partant du constat que les Français investissent davantage dans leur habitat depuis le premier confinement, Décostory s’attache à être réactif et inventif. Ainsi, le réseau a programmé toutes les actions habituelles, par exemple les portes ouvertes et opération spéciale stores et pergolas de mars, et a ajouté une opération moustiquaire. Une nouveauté destinée à garder le contact avec les clients et à générer des visites dans les magasins.

 

 

Des projets en pagaille

 

Parallèlement, les adhérents communiquent davantage, comparé aux années précédentes (e-mail, SMS, mais aussi en affichage 4 x 3, spots radio, flyers, parution dans la presse). De même, ils sont nombreux à développer les réseaux sociaux, principalement Facebook. « Nos adhérents étant très intéressés par ce média, nous prenons tout en charge » précise Pascale Lentz. « Notre community manager les épaule et alimente leurs sites deux fois par semaine ».

 

Mais surtout, la tête du réseau a repris les visites aux adhérents. « C’est important », affirme Pascale Lentz. « D’ailleurs la demande est forte, ils ont besoin d’échanges ». De même, la visite chez le fabricant de pergolas Coublanc est programmée en juillet et la participation à Equipbaie en septembre est acquise.

 

Il n’empêche, certains événements sont annulés, comme la dernière convention annuelle. « Nous envisageons déjà l’Assemblée Générale et la convention de l’an prochain ; toutefois, nous préférons attendre un peu avant de nous lancer », indique Pascale Lentz. « On maintient, on s’adapte, on annule aussi. Mais surtout, nous sommes très positifs. Il est important d’avancer, de fixer des objectifs ».

 

 

 

Décostory compte aujourd’hui 5 adhérents et 63 points de vente dans toute la France et en a accueilli trois nouveaux, deux en janvier et un en février derniers. Un nombre globalement stable. « C’est une fierté de garder ces professionnels et nous sommes très attachés à la qualité de nos adhérents », précise Pascale Lentz. « Ce sont des indépendants. Nous cultivons cette particularité, cette différence ». TÉMOIGNAGE Stéphane Lacombe a racheté Atelier 19, la société familiale, en 2006 Fort de 15 ans d’expérience, Stéphane Lacombe, dirigeant d’Atelier 19 (Saint-Aunès, 34), est adhérent chez Décostory depuis un an. Ce qui l’a motivé ? Une mauvaise année 2019 marquée par un développement difficile vers les particuliers (l’entreprise travaille beaucoup avec les collectivités). « C’est notre principale attente », explique Stéphane Lacombe. « Décostory nous a bien accompagné surtout pour la communication, inexistante chez moi. Tous les supports de communication, le catalogue, les visites d’usine et conventions apportent beaucoup. Et puis, se rencontrer, échanger, partager son expérience, c’est énorme » !

 

 

Stéphane Lacombe a racheté Atelier 19, la société familiale, en 2006.

 

 

Fort de 15 ans d’expérience, Stéphane Lacombe, dirigeant d’Atelier 19 (Saint-Aunès, 34), est adhérent chez Décostory depuis un an. Ce qui l’a motivé ? Une mauvaise année 2019 marquée par un développement difficile vers les particuliers (l’entreprise travaille beaucoup avec les collectivités). « C’est notre principale attente », explique Stéphane Lacombe. « Décostory nous a bien accompagné surtout pour la communication, inexistante chez moi. Tous les supports de communication, le catalogue, les visites d’usine et conventions apportent beaucoup. Et puis, se rencontrer, échanger, partager son expérience, c’est énorme » !

 

 


© Décostory
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 296 - Août / Septembre 2021

   

Articles