Les Portaliers redéploient le numérique

Les Portaliers redéploient le numérique

Digital, relooking et développement numérique, Les Portaliers renforcent leur présence digitale et locale.





«Nous venons de vivre une année spéciale », indique Fabrice Marchand, directeur commercial et marketing grand public chez Horizal. « Quoi qu’il en soit, le réseau ressort renforcé de cet épisode de pandémie durant lequel le digital a pris une importance capitale ». Une situation qui ne doit rien au hasard puisque depuis plus de deux ans, Horizal a fortement investi dans le numérique en relookant ou retravaillant (par exemple en responsive) plusieurs sites Internet, ainsi qu’avec la refonte totale des sites des Portaliers ces douze derniers mois. « Cette évolution a été extrêmement positive car l’utilisation du digital s’est considérablement intensifiée durant le confinement », poursuit Fabrice Marchand. « Non seulement, les particuliers ont beaucoup surfé sur Internet, ce qui a généré un nombre record de contacts, mais encore le post-déconfinement a permis de démultiplier les sources d’informations par le Web. De quoi valider notre stratégie ». Parallèlement, Horizal et Les Portaliers sont présents sur les réseaux sociaux depuis 4/5 ans, avec des comptes Facebook, précieux outils pour transmettre informations et opérations commerciales, auxquels s’ajoutent Pinterest et bientôt Instagram. Des outils complémentaires bien intégrés par les adhérents conscients du changement de comportement d’achat du consommateur.

 

 

 

Fabrice Marchand, directeur commercial et marketing grand public chez Horizal.

 

 

Le réseau a aussi renforcé sa présence locale. L’an dernier, si les réunions régionales se sont tenues en février et les opérations commerciales après le confinement (au printemps et à l’automne), la convention annuelle initialement prévue à la fin de 2020 a été reportée à cette fin d’année. « En 2021, nous déployons le plan annuel », annonce Fabrice Marchand. « L’opération commerciale de mars a engrangé un niveau record de commandes. Et les commerciaux visitent les adhérents. Pour autant, il y a encore beaucoup de distanciel. Clairement, on évolue vers un équilibre entre les deux formules ».

 

 

Les Portaliers à la loupe

 

Adossé à Horizal, le réseau compte 100/110 adhérents et devrait être à l’équilibre à 110/120. Présent sur quasiment tout le territoire, l’implantation des adhérents est corrélée à la densité de la population.

 

 

 

Arnaud Gaillochet, patron d’Art Fermetures 52, emploie 13 collaborateurs et réalise 2,2 M€ de CA.

 

 

Ce que recherche Arnaud Gaillochet, patron d’Art Fermetures 52 en adhérant à un réseau ? Du service et du professionnalisme ! Pour cette entreprise multiproduits, rejoindre un réseau permet d’être plus crédible et de rassurer le client final. « Les industriels ont eux aussi compris qu’une vitrine avec des pros sélectionnés et formés sur leurs produits leur permettait de croître avec une bonne image », affirme Arnaud Gaillochet. « C’est gagnant-gagnant. La force d’un réseau repose aussi sur le nombre d’adhérents, l’image et le support d’un industriel, l’innovation et l’offre dédiée ». Parmi les projets d’Art Fermetures 52, le renforcement de son ancrage local avec le recrutement d’un commercial supplémentaire et la création d’une nouvelle agence.

 

 


© Art Fermetures
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 296 - Août / Septembre 2021

   

Articles