Le savoir-faire Marquises au service de projets d’exception

Le savoir-faire Marquises au service de projets d’exception

Pour tous ces projets d’envergure et les marchés publics, les produits conçus et fabriqués par Marquises sont mis en œuvre par OFB.



Marquises est l’un des acteurs incontournables dans le domaine de la protection solaire et des fermetures de bâtiments. La société alsacienne se démarque par sa capacité à adapter des performances techniques innovantes aux exigences des architectes et donneurs d’ordre.

 

Parmi ses dernières réalisations

 

  • LUMA, Arles : Stores intérieurs hors norme et motorisés fixés sur les parois vitrées (toiture et façade) de la Rotonde de l’ouvrage.
  • Cour des HARAS, Strasbourg : Plus de 350 BSO et quatre pergolas OPEN’R murales latérales pour la reconversion de l’ancienne clinique des Diaconesses en habitation.
  • INEDY, Chambéry : Pose de 221 BSO pour le nouveau bâtiment de bureaux dénommé INEDY sis ZAC du Grand Verger à Chambéry.

 

Les stores Marquises, barrière thermique de la rotonde en verre de la Fondation LUMA

 

Luma Arles © Marquises

 


Érigé sur une friche ferroviaire à l’entrée de la ville d’Arles, le nouveau défi de l’architecte Frank Gehry, commandité par Maja Hoffmann pour y loger la Fondation Luma, est un bâtiment constitué de 4 tours dont la façade est composée d’environ 5000 m² de coques d’acier.

 

Une rotonde vitrée, de 54 mètres de diamètre, encercle les tours des bâtiments principaux sur les premiers niveaux. Marquises a été sollicitée pour réaliser une protection solaire intérieure motorisée, adaptée à la forme arrondie de la rotonde, dans le but de minimiser les apports de chaleur dans le bâtiment.

 

Conçus et fabriqués par Marquises et mis en œuvre par OFB, des stores toile verticaux d’une hauteur de 11 mètres avec guidage câble – 78 U ont été réalisés spécifiquement pour ce projet. Ce sont des stores à enroulement sans coffre de dimensions hors norme de manière à pouvoir protéger les façades verticales de la rotonde.


Des stores toile horizontaux à contre tirage de forme trapézoïdale – 199 U ont été placés en sous-face de la toiture de la rotonde. La conception de ces stores horizontaux a nécessité des études, des prototypes et des essais pour s’assurer que les stores soient parfaitement ajustés au vitrage. Chaque store devant occuper le maximum de surface vitrée afin de limiter au maximum les apports de chaleur sous la verrière.

 

Pour répondre à ces impératifs, les ingénieurs du bureau d’études Marquises ont mis au point un dispositif qui permet d’intégrer dans la largeur du store le système de tirage des toiles et de pouvoir ainsi élargir au maximum la toile, le tout de forme trapézoïdale.

 

Ce système de supportage des stores a été créé spécifiquement pour ce projet, ceux existants sur le marché ne permettant pas de couvrir une surface vitrée aussi importante. En effet, certains fabricants de stores à contre tirage proposent des systèmes d’occultation avec les poulies de tirage sur le bout des axes motorisés, ce qui réduit la largeur de la toile. Ces systèmes ont un encombrement réduit parce qu’ils ne comportent qu’un axe d’enroulement. Le système développé par Marquises comporte deux axes d’enroulement.

 

Côté toile, il s’agit d’une toile de type Lowe de chez Serge Ferrari à faible émissivité. Une solution avancée qui agit comme une barrière thermique limitant la réémission de chaleur à l’intérieur. Les performances souhaitées ont été calculées par un bureau d’études thermiques lié au chantier.

 

Pour obtenir un éclairage naturel dans les ateliers d’artistes dénommés « GLASS BOX », OFB a également posé des Verticoffres 93 – 47U, stores verticaux avec coffre de conception traditionnelle et guidage câbles, positionnés à l’intérieur des châssis.


Acteurs :           

  • Maîtrise d’ouvrage : SCI ATELIERS D’ARLES IMMOBILIER
  • Maître d’œuvre : GEHRY Partners LLP

 

Date de réception prévisionnelle :        

  • Décembre 2020
  • À ce jour, 90 % des ouvrages sont posés, réglés et protégés, en attente de l’ordre de déballage.

 

 

Bâtiments à usage d’habitation ou tertiaire - L’expertise Marquises toujours sollicitée et incontestée

 


La cour des HARAS, Strasbourg

 

Haras Strasbourg © Marquises


Parmi les derniers grands programmes immobiliers à Strasbourg : la reconversion de l’ancienne clinique des Diaconesses en bâtiments à usage d’habitation.


Le projet se caractérise par la mixité de la construction, s’agissant à la fois d’une rénovation du bâtiment principal d’origine et de la construction de deux nouveaux bâtiments.

 

Réhabilité, le bâtiment principal datant de 1840 accueille, en plus d’un hospitel et d’un hôtel, 7 logements privés et une résidence de 36 studios en location pour des étudiants en médecine et infirmières. Les deux nouveaux bâtiments construits après démolition des anciens immeubles hébergent 88 logements.

 

Le cabinet LUCQUET ARCHITECTES a fait confiance à l’entreprise alsacienne pour apporter une solution efficace à la régulation de la température, la maîtrise de l’ensoleillement et l’insonorisation sur l’ensemble de l’ouvrage.

 

Ainsi, 147 BSO Z90 et 204 BSO P100 ont été posés par OFB sur les 3 bâtiments. Pour la protection des terrasses, des pergolas OPEN’R murales latérales posées sur des pattes de fixation contre les murs des terrasses, et dont les tailles varient de 1000 mm x 6500 mm jusqu’à 3700 mm x 6600 mm pour la plus grande, ont été installées au R+5 du bâtiment C ainsi qu’au R+3 du bâtiment A.

 

Acteurs :            

  • Maîtrise d’ouvrage : SAS 3b
  • Maître d’œuvre : LUCQUET ARCHITECTES

 

Date de réception :      

  • Août 2020

 

 

INEDY, Chambéry

 

Inedy Chambéry © Marquises


Produit des plus performants en matière d’occultation grâce à la forme des lames en Z, OFB a également installé 221 BSO Z70 sur un bâtiment neuf de bureaux, d’environ 4500 m2, en R+6 et dénommé INEDY sis ZAC du Grand Verger à Chambéry .

 

Acteurs :            

  • Maîtrise d’ouvrage : SCCV CHAMBERY CONVERGENCE
  • Maître d’œuvre : AER


Date de réception :    

  • Fin juillet 2020

 

 

Quelques caractéristiques techniques du brise-soleil (BSO)

 

BSO Z90 :

le brise-soleil Z90 (ou Z70) est composé de 7 éléments primordiaux. Les étriers de pose servent à tenir le BSO à son emplacement définitif. Le rail supérieur sert à protéger le mécanisme ainsi que le moteur du BSO. Les lamelles sont de la forme d’un Z bordé sur les 2 côtés avec un joint insonorisant serti. Toutes les lames sont dirigées par les cordons d’orientation qui permettent la rotation des lames. La montée et la descente des BSO se font grâce aux rubans de levage en trevira noir. Le passage des rubans est assuré par un poinçon aux rebords ourlés type anti-usure. Le tablier du BSO se termine par la lame finale en aluminium extrudé. Le BSO est guidé par des coulisses latérales. Les BSO Z90 sont parmi les plus performants en matière d’occultation grâce à la forme des lames qui permettent un recouvrement optimal.


BSO P100 :

les brise-soleils de type P100 sont constitués des mêmes éléments que les BSO Z90 à l’instar des lames et du guidage. Les P100 sont constitués de lames en aluminium profilé de 100 mm légèrement bombées avec des embouts de guidage latéraux. Le guidage quant à lui se fera par câble en acier inoxydable gainé avec ressort de compensation pour la tension des câbles. Les câbles de guidage sont fixés sur la tablette extérieure à l’aide de fixation de type oméga. Le tout est commandé par un moteur filaire 230V 1A, sans inverseur.

 

 

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 

Produits







Articles