L'UNSFA se mobilise

L'UNSFA se mobilise

En cette période de crise sanitaire, les adhérents de l'UNSFA dialoguent avec les pouvoirs publics afin que les architectes puissent poursuivre et amplifier leurs activités malgré la crise générée par le Covid-19.



L’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA) regroupe actuellement 1 300 agences d’architecture sur les 20 000 que compte notre pays. « Notre rôle est d’entretenir des liens diplomatiques avec tous les acteurs du bâtiment afin de maintenir et de relancer l’activité de nos adhérents une fois le confinement achevé », résume Patrick Julien, délégué général de l’UNSFA.


Cette organisation patronale a déjà demandé et obtenu satisfaction sur un certain nombre de points, en particulier sur l’ordonnance 2020-306 du 25 mars dernier portant sur les délais d’instruction des permis de construire ; après protestation des entrepreneurs et architectes, craignant le report à l’hiver prochain de nombreux chantiers ce qui aurait pu compromettre la relance d’activité dans le bâtiment. Dans sa nouvelle ordonnance du 15 avril 2020, le gouvernement a donc assoupli les règles. « En outre, le délai de recours contentieux de droit commun de deux mois pour les autorisations de construire ne repartira pas de zéro à la fin de l’état d’urgence, mais recommencera à courir pour la durée qui restait avant sa suspension. Ce délai ne pouvant cependant être inférieur à 7 jours pour sécuriser la saisine du juge administratif » pointe le Délégué général de l’UNSFA.

 

Fournir des masques et du gel aux agences et sur les chantiers

 

« La première priorité pour les agences est d’être en capacité de se fournir en masques et en gel hydroalcoolique. De nombreux chantiers ont déjà repris et il est plus que souhaitable que les ouvriers bénéficient d’éléments de protection individuelle (EPI) ». Aux urgences sanitaires succèdent celles liées à l’économie du secteur… « En tant que syndicat professionnel, nous avons largement communiqué sur les particularités appliquées aux TPE, PME qui constituent la majorité des entreprises de notre secteur et des mesures dont on pouvait bénéficier pour passer cette période. Nous avons joué le jeu et relayé auprès de nos adhérents toutes les mesures gouvernementales mises en œuvre pour l’économie française», remarque Patrick Julien.

Patrick Julien, Délégué général UNSFA : « Nous souhaitons que les maires en place engagent sans attendre des budgets nouveaux pour relancer les projets architecturaux » ©  UNSFA

 

Certes, le gouvernement affiche sa volonté de voir le bâtiment reprendre très rapidement son activité mais quid de l’organisation des chantiers ? « Nous avons beaucoup discuté au sein de la profession à propos du guide rédigé par l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP), un document qui fixe, sur le plan sanitaire, les conditions de travail sur les chantiers. Mais les architectes n’ont pas été associés à la rédaction de ce document et il manquait bien des aspects que nous aurions pu apporter si nous y avions été associés au départ », regrette Patrick Julien (il est vrai que les “concepteurs” ne font pas partie de l’OPPBTP)…

 

Nonobstant, le document national établi par l’OPPBTP sert de cadre à des réunions qui se tiennent actuellement à l’échelle des conseils départementaux, sous l’égide des préfets et avec l’ensemble des acteurs de la filière. « Nous nous mettons d’accord sur des méthodes de réouverture de chantiers en adaptant les contraintes aux exigences locales. Il y a aujourd’hui une tendance importante à la reprise des chantiers que viennent parfois troubler des arrêtés municipaux qui veulent interdire les reprises, le plus souvent pour des raisons sanitaires. Nous allons donc établir un lien direct avec l’Association des maires de France afin qu’il puisse y avoir une décision commune de l’ensemble des maires sur la reprise des chantiers », annonce Patrick Julien.


50 propositions en faveur des architectes

 

Le mardi 28 avril dernier, encouragée par ses premiers succès, l’UNSFA a présenté 50 propositions - à court, moyen et long termes - aux membres du Conseil supérieur de la Construction et de l’Efficacité énergétique lors d’une séance de travail. Intitulé "50 propositions de l’UNSFA au plan de reprise de l’activité", le document est divisé en trois parties : la première (dite "Temps 1") s’intéresse aux prochaines semaines et à la sortie de crise ; la deuxième est dévolue à ce qui se passera dans les prochains mois et à horizon d’un an. Enfin, la troisième et dernière partie dresse des perspectives pour 2022. À lui seul, le Temps 1 concentre 22 propositions. Certaines sont d’ordre fiscal et financier, d’autres abordent le droit du travail ou le droit d’urbanisme.

 

Première grande difficulté : comment répartir les surcoûts engendrés par cette situation sanitaire tout à fait inédite ? « L’une des premières choses qui va permettre la réouverture des chantiers dans de bonnes conditions, c’est quand l’aspect économique des surcoûts sanitaires liés aux "locaux vides" sera à peu près réglé. S’agissant des marchés publics d’État, des négociations sont en cours dans le but d’obtenir des rallonges budgétaires. La situation est encore différente lorsqu’on évoque les chantiers publics les plus nombreux : ceux des collectivités. Selon les maîtres d’ouvrage, les réponses peuvent être différentes », clame le délégué général de l’UNSFA.

 

Second grand enjeu : l’UNSFA souhaite que les maires en place soient autorisés à engager des budgets nouveaux pour relancer des projets sans attendre un nouveau tour des élections municipales. Le croisement de la pandémie et des élections aboutit en effet à un blocage. « Certes, environ 30 000 des 35 000 maires ont été élus dès le premier tour. Mais si la situation est le plus souvent claire dans les petites et moyennes communes, il n’en va pas de même dans les grandes villes où le second tour est nécessaire or elles sont aussi les plus grands maîtres d’ouvrages. La situation de paralysie dans l’attente du second tour serait dramatique pour tout le secteur de la construction si elle devait perdurer. Car personne ne prendrait de décision avant l’automne ! Nous demandons aux maires qui ne sont pas encore sûrs d’être réélus de prendre, malgré tout, des décisions et de ne pas céder à l’attentisme » conclut le délégué général de l’UNSFA.

 

©  UNSFA

 

51e congrès de l’UNSFA à Rennes en octobre 2020

 

Premier grand événement de la profession post confinement, le 51e Congrès et salon annuel des architectes se tiendra au Couvent des Jacobins, à Rennes, les 29 et 30 octobre prochains. Thème : "Architectes en transition".  Renseignements sur : www.congresdesarchis.com

 

Chiffres clés

  • 30 000 architectes sont inscrits à l’Ordre national des Architectes de France dont 20 000 entreprises d’architecture.
  • Organisme patronal, l’UNSFA regroupe 1 300 des 20 000 entreprises d’architecture hexagonales dont elle défend les intérêts moyennant une cotisation annuelle de 300 euros.
  • Par nombre d’habitants, l’effectif des architectes français est l’un des plus faibles d’Europe. S’agissant du nombre d’entreprises d’architecture, la tendance ira à la diminution sous l’effet de regroupements pour constituer des entreprises d’architecture plus importantes. "Moins d’agences mais plus grandes" : pour faire face aux investissements, notamment en termes de matériel informatique et de licences de logiciels.
  • Pour Patrick Julien, l’enjeu est simple : « Le nombre d’architectes en France ne pourra évoluer favorablement qu’avec une meilleure appétence des français pour l’architecture. En effet, la culture architecturale n’est pas aussi bien répandue en France que dans d’autres pays. Nous proposons à notre ministère de tutelle - le ministère de la Culture - d’introduire l’enseignement de l’architecture ou du moins une sensibilisation à l’architecture plus grande pour que les français dans leur globalité soient mieux informés de tout ce que l’architecture apporte au cadre de vie ».

 

 

JLC
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 

Produits







Articles