Les 30 ans du réseau Batiman sonnent l’heure du rebond

Les 30 ans du réseau Batiman sonnent l’heure du rebond

Le réseau Batiman a fêté ses 30 ans lors de sa dernière convention courant mai 2019 à Lisbonne. Les adhérents venus dans la capitale portugaise ont placé leurs travaux sous le signe du rebond.





Le groupe Batiman est né il y a 30 ans pour construire une vraie communication et créer une synergie pour favoriser les achats. Au fil des ans, le réseau s’est étendu à l’ensemble du territoire français, comme son offre de menuiseries (extérieure-intérieure), portails, pergolas et même cuisines. « Aujourd’hui, nous sommes en phase de questionnement et nous avons amorcé une réflexion qui devrait se clarifier d’ici à la fin de l’année pour repositionner la cuisine au sein du réseau », révèle Philippe Valette, directeur du réseau Batiman depuis août 2018.

 

Philippe Valette, directeur du réseau Batiman, adepte convaincu de la digitalisation de l’entreprise, compte optimiser tous les outils numériques opérationnels des 74 points de vente du réseau, lequel réalise un CA global de 160M€ : « le site Batiman a été refondu pour mieux se connecter à l’environnement digital global » © Batiman

 

Autre particularité de Batiman : il exerce deux types de métiers. Les partenaires-adhérents se sont concentrés sur la vente aux particuliers en fournitures et pose (BtoC). On les retrouve plutôt au Sud de l’Hexagone. D’autres partenaires, plus présents dans la moitié Nord du Pays, sont positionnés dans le négoce et spécialisés dans la vente aux professionnels, lesquels revendent aux particuliers (BtoBtoC). « Depuis ma prise de fonction, je souhaite construire une nouvelle étape en officialisant la complémentarité de ces différents types de métiers, capable de gérer tous les types de clientèle », poursuit Philippe Valette. Fondamentalement, Batiman cherche à se développer en faisant appel à des entrepreneurs qui exercent dans la menuiserie, la protection solaire et/ou les cuisines, avec la volonté de tisser une stratégie complémentaire. « L’adhérent recherche auprès du réseau un statut local qui va au-delà de l’image de l’indépendant. Le poids de la marque est essentiel à ses yeux ».

 

Ayant pu observer de près le fonctionnement d’une quarantaine de réseaux français, Philippe Valette constate que certains se concentrent sur l’idée de centrale d’achats avec des conditions d’achats fortes mais délaissant le service, d’autres visent un positionnement moyen-haut de gamme et apportent a contrario un grand nombre de services à leurs clients.

 

La convention de Lisbonne a été, pour la toute première fois, l’occasion de présenter un plan stratégique sur trois ans. Le réseau s’est donné pour ambition d’atteindre le cap des 100 points de vente d’ici à trois ans, en se renforçant au Nord de la France, notamment en région parisienne. Batiman cherche à accroître sa notoriété auprès du grand public. La marque fait parler d’elle sur TF1 (publicité lors de l’émission Sept à Huit) et en recueille les fruits, tant en notoriété spontanée qu’assistée © Batiman

 

« Batiman se situe entre ces deux typologies. Notre ticket d’entrée est maintenu à 25 000 € ; lorsqu’un partenaire nous rejoint, nous coinvestissons à ses côtés pour créer une véritable dynamique d’adhésion dans un processus de valorisation de son entreprise à court, moyen ou long terme, que ce soit en matière opérationnelle (avec formations commerciales, communication…), de management ou de finance. Et dispose également d’outils au quotidien (bases de données produits, documents techniques, administratifs…) consultables en ligne via la plate-forme centrale. Certains ont noté des conditions d’achats plus favorables, de l’ordre de 10 à 20 %. Nous avons vérifié de véritables améliorations de chiffre d’affaires après 5 ou 6 ans d’adhésion », observe Philippe Valette.

 

La bonne maîtrise des produits est entretenue grâce à des rencontres entre les fournisseurs et toutes les équipes de mises en oeuvre. Les 11 et 12 septembre prochains, Batiman mettra en place son premier "Forum Produits et Métiers" dans la région lyonnaise. Et ambitionne d’atteindre le nombre de 100 points de vente d’ici à trois ans. Le recrutement d’une nouvelle équipe d’animation et de développement, forte de deux personnes, devrait permettre de remplir cet objectif. « Aujourd’hui, ce ne sont pas les grands qui mangent les petits. Ce sont les rapides qui battent les lents. Nous allons donner à Batiman une véritable dynamique grâce au redéploiement humain, financier, technologique… La satisfaction client est au coeur de notre préoccupation tout autant que de notre stratégie. Je crois beaucoup aux valeurs humaines et à la remontée d’expériences pour nous faire progresser », conclut Philippe Valette.

 

JLC

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 296 - Août / Septembre 2021

   

Articles