FPEE : une galaxie en expansion

FPEE : une galaxie en expansion

© FPEE

En 37 ans d'existence, entre croissance externe et événements historiques marquants, le groupe FPEE n'a cessé de prendre de l'ampleur, devenu aujourd'hui entité incontournable dans la menuiserie.



L'aventure stellaire du groupe démarre en 1982 à Brûlon (72) à l'initiative de Marc Ettienne avec 5 personnes, dans un atelier de 800 m² dédié à la fabrication PVC.

 

Depuis, le chemin parcouru rend compte de l'histoire économique parcourant le domaine de l'habitat, de l'aprèschoc pétrolier jusqu'au krach financier 2008 et les transformations majeures du secteur. De rachats en agrandissements, de connexions en synergies, d'épreuves en résilience, le groupe FPEE s'est construit face à l'adversité et surtout "avec", « car pour construire, il faut être plusieurs », postulat sur lequel Marc Ettienne a développé son entreprise, reprise par Cécile Sanz qui lui succède le 1er juillet 2012 et actuelle présidente.

 

Cécile Sanz, présidente du groupe FPEE © V&MA

 

Antenne historique du groupe, FPEE connaît sa première extension en 1988, crée son usine aluminium en 1990 et son fameux réseau Art & Fenêtres en 1994.

 

Marc Ettienne, fondateur de FPEE © V&MA

 

Puis une nouvelle usine PVC de 10 000 m² sort de terre en 1996 pour s'étendre avec 7 000 m² supplémentaires en 2004. Sur ce même site de Brûlon, le groupe FPEE Industries inaugure une plateforme logistique de 8 500 m² et en 2012, rajoute 6 800 m² aux 6 000 m² existants de Multilaque avec la mise en service d'une nouvelle unité de laquage de tôles aluminium et acier. Cette même année, FPEE inaugure également son nouveau showroom.

 

Dernière extension en date, la construction en 2017 pour l'usine aluminium, d'un bâtiment de stockage accueillant un transstockeur de 2 600 alvéoles. Autant de repères et témoignages de l'investissement constant du groupe dans son outil industriel, parallèlement aux différents rachats de sociétés enrichissant et renforçant une gamme de produits (fenêtres, portes, volets, portails) et des services très qualitatifs.

 

C'est ainsi qu'en 2001, Baie Bleue vient rejoindre FPEE, et reprend le réseau OuvertureS. Avec deux sites de production, à Cambrai (59) et Château-Gontier (53), spécialisés dans la fabrication de fenêtres et de portes-fenêtres en PVC, la société Baie Bleue fusionnera en 2010 avec Artimen (achetée elle-même en 2008), profitant de la proximité de Nord Cintres à Neuville-St-Rémy (59) et de son offre de cintrage surmesure, entrée dans le giron du groupe en 2003. En 2010, c'est également Mixal, à Rédéné (29), fabricant de menuiseries mixtes bois-aluminium et bois depuis plus de 25 ans, qui se met en orbite autour de la galaxie FPEE ; autant de planètes alignées dans une même direction : le partage des compétences et l'excellence.

 

(De gauche à droite) Jean-Baptiste Vallet, responsable marketing Produit du groupe FPEE et Vincent Truong, responsable du pôle recherche ; une relation étroite entre des services qui favorisent l’innovation et entretiennent la longueur d’avance du groupe © V&MA

 

Le site FPEE : Un parcours de l'innovation

 

Ancrées chacune dans leur territoire rural, ces sociétés se sont parfaitement intégrées aux orientations du groupe, dont le siège, lui-même situé sur une commune de quelque 1 600 habitants, relève les défis de recrutement liés à sa géographie... mais sait tirer parti d'un environnement privilégié pour faire valoir son écoresponsabilité.

 

Sur son site de 90 000 m², les vélos sont donc légion pour se déplacer d'une unité de production à une autre, lesquelles recyclent toutes leurs chutes, aluminium et PVC, et les peintures usagées en ce qui menuiconcerne la zone de laquage Multilaque classée ICPE (Installation Classée pour la Protection de l'Environnement), avec une station de traitement physiochimique des rejets aqueux.

 

… pôle laquage horizontal et vertical ultramoderne), process et contrôles qualité ultrarigoureux… © FPEE

 

Le process est garanti sans chrome exhavalent et soumis à la surveillance renforcée d'un chimiste, et les diluants récupérés par une société de recyclage, sont réutilisés après traitement. « Nous recyclons ici les eaux usées transformées en boues d'hydroxyde métallique, ainsi que les semis-finis de peinture en poudre », spécifie Denis Métivier, directeur industriel. Chez Mixal, labellisé PEFC, le recyclage des copeaux de bois s'effectue via une filière spécialisée et la mise en oeuvre des vernis de finition respecte les normes les plus strictes. Performance environnementale, mais aussi industrielle, où ses unités ultramodernes révèlent la puissance industrielle du groupe.

 

Technologies de pointe (transstockeur, centres d’usinage dernière génération… © V&MA

 

Pour exemple, le seul département PVC représente un CA de 60 M€, soit environ + de 41 % du CA total de FPEE. Sous 20 000 m² couverts, 240 collaborateurs très qualifiés assurent une capacité de production de 165 000 menuiseries par an, toutes labellisées Greenline (PVC Kömmerling, et Rau Fipro® de Rehau) et aux nombreux contrôles qualité et certifications (Avis Technique CSTB, Marques NF, CSTBat, Acotherm, Label Cekal pour les vitrages). Parmi les chaînes de production, équipées des technologies dernière génération, une ligne spécifique se destine également aux produits atypiques.

 

Côté aluminium, 130 collaborateurs oeuvrent à la réalisation rigoureuse de 65 000 menuiseries annuelles, représentant plus de 47 % du CA de FPEE, jusqu'au thermolaquage.

 

Laquage horizontal de tôles aluminium et acier, et accessoires, laquage vertical de barres aluminium et peinture liquide, dans l'unité spécialisée Multilaque du site, la maîtrise est totale et la qualité à la fois labellisée "Qualicoat", "Qualimarine", "Qualisteelcoat" pour l'acier et "Qualicoat seaside", garantissant la bonne tenue du laquage en milieu marin. Quant au département Fermetures, qui regroupe l'activité portails et volets battants, sont convoqués les mêmes savoir-faire et technologies de pointe.

 

Un nouvel atelier volets battants

 

Fin avril, l'unité de fabrication des volets s'est étendue dans un nouveau bâtiment de 3 400 m² pour un investissement global de 2,4M€ : « ce projet d'extension vient répondre à notre souhait de redimensionner cette activité pour anticiper l'augmentation des volumes, et nous inscrire dans un objectif de croissance ambitieux en nous positionnant comme spécialiste du volet », exprime Laura Boisseleau, directrice de production.

 

Laura Boisseleau, directrice de production et Jean-Baptiste Vallet, présentent un principe astucieux conçu par le groupe, innovant l’esthétique et la pose des volets contemporains © V&MA

 

C'est ici notamment que les nouvelles gammes innovantes Cécilia (volet contemporain) et Natalia (volet à cadre) sortiront dès le mois de juin des lignes de fabrication, et compte rayonner sur le marché. « Ce volet à structure invisible peut être équipé de paumelles intégrées dans le cadre intérieur et donc s’affranchir de penture et contre-penture pour un design très épuré », détaille Jean-Baptiste Vallet, responsable marketing Produit du groupe FPEE. « Nous innovons au-delà des cahiers des charges et des besoins exprimés en intégrant les problématiques métier de nos installateurs ainsi que celles, fonctionnelles et esthétiques, du client final. Nous transmettons beaucoup d'énergie à intégrer la réflexion toujours plus loin dans les détails et l'exigence ».

 

… le groupe FPEE investit constamment dans la performance pour une qualité irréprochable de ses menuiseries (fenêtres, portes, volets, portails)… et de ses services ! © FPEE

 

Une constante éprouvée dans tous les services et créatrice d'émulation : « une solution doit nous en amener une autre, et nous activons les forces collectives pour agir sur de nouveaux leviers de progression », s'enthousiasme Jean-Baptiste Vallet ; un avis partagé par Vincent Truong, responsable du pôle recherche, « nous échangeons beaucoup pour enrichir nos développements, nous codéveloppons de nouveaux produits avec nos partenaires, et nous adaptons notre segmentation industrielle à l'offre ».

 

L’unité de production des volets battants dans son tout nouveau bâtiment de 3 400 m² © V&MA

 

Une communication partagée qui s'affiche également sur grand écran dans les différentes unités de production, reliant en aval le travail des opérateurs et techniciens en usines jusqu'aux avancements des chantiers et réalisations finales, complétés par des infos RH et vie de l'entreprise.

 

Au-delà de l'amélioration continue et son exemplarité industrielle, le groupe FPEE se démarque par son approche responsabilisante et sociétale dans la vie de l'entreprise (système de rétribution valorisante, mécénat, intégration dans la dynamique locale, bonnes pratiques environnementales...) et capitalise sur des valeurs humaines qui conduisent ouvertement sa destinée.

 

FPEE poursuit ses projets d'avenir... avec Bouvet

 

Ils l'ont officialisé en début d'année, ces deux grands acteurs du secteur, aux valeurs communes et à la complémentarité industrielle, concrétisent une même volonté de partager une synergie fédératrice dans un marché qui se complexifie. « Jumeaux et voisins, notre aspiration à travailler ensemble a germé comme une évidence », résume Cécile Sanz. 

 

Dopés à l'innovation, les deux groupes cultivent leur agilité, et surtout, se reconnaissent dans une même dimension humaine et compétences métier. FPEE, qui bouscule le segment de la rénovation avec ses gammes dédiées, croise sa longue histoire avec celle de Bouvet, aussi éloquente, et son positionnement dans le neuf, mais aussi premier fabricant à intégrer le recyclage dans son circuit industriel dès 1990 ! « Par ailleurs, nous avons été les premiers en 2004, à recevoir la validation du CSTB pour l'ensemble de notre process lié au recyclage », rappelle Patrick Bouvet, PDG de l'entreprise éponyme.

 

Patrick Bouvet, PDG de la société éponyme détaille l’intégration pionnière du recyclage PVC dans le circuit de fabrication de l’entreprise ; une des expertises mutualisée avec son partenaire FPEE dans une nouvelle route construite ensemble © V&MA

 

Cette boucle certifiée, Bouvet la revendique en tant que pionnier de l'économie circulaire, récupérant les fenêtres PVC de ses clients sur site, leur évitant ainsi la mise en décharge, la matière récupérée étant ensuite rassemblée et dirigée vers Paprec. Un cercle vertueux découvert par nombre d'élus locaux venus visiter en avril son site à la Membrollesur- Longuenée (49). Une expertise que l'industriel angevin mettra en commun avec son partenaire FPEE, dans une mutualisation concertée de leurs ressources industrielles, et d'une gouvernance équilibrée, chacun conservant son indépendance commerciale et managériale.

 

A.B.
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Produits







Articles

Partenaires