Actibaie pointe la dynamique de la filière "Porte automatique piétonne et industrielle"

web_PortescintreesautomatiquesSASdentree.jpeg

Le Groupement Actibaie met en lumière ce secteur méconnu des portes automatiques particulièrement demandeur en nouveaux talents et prend pour exemple 10 entreprises recrutant sur la région Auvergne Rhône-Alpes.




Le Groupement Actibaie, syndicat professionnel représentant lla filière des portes automatiques piétonnes et industrielles, sensibilise à  la grande diversité des missions du secteur avec une rémunération attractive et des formations dédiées pour attirer de nouveaux talents. Dans un sondage mené le mois dernier par Actibaie, le nombre de postes vacants en CDD et CDI s’élèverait à 235, dont 45 contrats d’apprentissage, recensés auprès de 10 entreprises du marché de la porte automatique piétonne et industrielle ont recensé dans la région Auvergne Rhône-Alpes. 

 

Un secteur méconnu en pleine croissance sur la région

 


© Record Portes Automatiques

 

En 3 ans, la filière des portes automatiques a vu son activité s’envoler avec la crise sanitaire. En effet ces solutions permettent de limiter les points de contact et donc la propagation de virus, idéal dans le tertiaire. Frédéric Catherine, vice-président du Groupement Actibaie indique : « A cela s’ajoute la hausse du prix de l’énergie. L’automatisation des ouvertures permet de réduire la consommation de chauffage ou de climatisation d’environ 20 %. Dans le contexte actuel, ces solutions se démocratisent très rapidement ». 
 
Dans la région Rhône-Alpes, pour 80 % des répondants, cette hausse d’activité est le principal motif principal de recrutements. Techniciens, installateurs, commerciaux, ingénieurs, communicants et marketers sont autant de profils recherchés. Selon l’enquête, en deux ans, ces entreprises ont créé plus de 130 postes sur la région. 
 

Des formations dédiées

Les profils de techniciens, comme sur la pose, sont les plus difficiles à trouver. Selon l’enquête, 80 % des entreprises passent en priorité par des agences de recrutement. En effet, pour 90 % des répondants, le manque de candidats motivés est la principale difficulté pour recruter. Le segment de marché étant peu connu, les industriels doivent faire face à un manque de formation. « Le métier est souvent associé à tort au secteur du bâtiment : il se distingue pourtant par la diversité de ses missions. Chaque projet est unique et doit répondre à des normes de sécurités spécifiques, il nous faut donc former nos techniciens régulièrement. Nous avons donc créé des formations spécifiques, comme le "CQP installateur de portes, portails et portes automatiques piétonnes", pouvant ainsi attirer entre autres des profils en reconversion ou éloignés de l’emploi », précise Frédéric Catherine. 
 

Des salaires compétitifs

Un métier qui propose également une rémunération attractive. Selon l’enquête, le salaire pour un technicien débutant varie entre 1 400 et 2 000 euros net par mois. « En fonction de l’entreprise on peut facilement atteindre les 2 400 € au bout de cinq ans de carrière. Le but est bien d’attirer des candidats qui souhaitent s’investir : c’est pour cela qu’on privilégie les contrats longs à l’intérim. L’alternance est devenue un vrai levier de recrutement », ajoute Fabien Poulard, directeur général de Gilgen Door Systems.
 

Féminiser le secteur

Si les fonctions supports attirent beaucoup de femmes, les métiers techniques, au bureau d’étude ou à la production restent majoritairement représentés par des hommes. Pour preuve, les entreprises sondées comptent en moyenne 20 % de femmes sur ces fonctions. « Beaucoup d’entreprises souhaitent faire basculer la balance. Comme exemple chez Dormakaba, il y a un pôle inclusion intégré au sein de l’entreprise dédié à l’intégration et l’attractivité de nos métiers. Nous espérons à terme que plus de femmes, de personnes éloignées de l’emploi ou en situation de handicap considèrent une carrière dans ce secteur très porteur », conclut Frédéric Catherine.
 
Enquête réalisée en janvier 2023 par le Groupement Actibaie auprès de 16 entreprises adhérentes issues du secteur des portes automatiques piétonnes et industrielles, sur leurs besoins en recrutement dans la région Auvergne Rhône-Alpes. Liste des 10 entreprises qui ont répondu à l’enquête : Copas, Softica, Record Portes Automatiques, Faac France, Maviflex, Citec, Portis, Portalp, Axed Manusa, Doitrand

 

© Portalp


Source : verre-menuiserie.com

L'auteur de cet article

photo auteur Anne BOULAY
Journaliste et consultante en développement durable depuis 1996, Anne Boulay est passionnée par le débat des idées et des mutations sociétales et environnementales de l’entreprise et des territoires pour relier, transmettre, brasser les cultures professionnelles et les interdisciplinarités. Son expérience s’est étoffée depuis Nantes, puis à Paris auprès de grands groupes d’édition. Aujourd’hui Rédactrice en chef du bimedia VMA, elle conduit et valorise la ligne éditoriale au service d’une information inspirante et fédératrice destinée à tous les acteurs - dirigeants, prescripteurs, architectes…. - du marché du verre, de la menuiserie et de la protection solaire.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 
Dernière revue
N° 311 - Février / Mars 2024

  magazine  

Produits


Nouveautés Produits