Performance et biomimétisme pour des volets coulissants en mousse d’aluminium Ehret

Performance et biomimétisme pour des volets coulissants en mousse d’aluminium Ehret

Signée par l’architecte brêmois Johannes Schneider, la façade de la société Materialise se distingue par des panneaux de volets coulissants en mousse d’aluminium Ehret. Une première en matière de protection solaire.  



Fidèle à sa philosophie, Ehret a su marier ici à merveille esthétique, qualité, fonctionnalité et confort, l’entreprise accordant une place toute particulière à la recherche et au développement, et l’attention constante portée sur les tendances du marché. 
C’est manifeste : l’exigence du client est pour Ehret une source d’inspiration inépui¬sable pour la création de produits toujours plus novateurs. 
Avec ses éléments de protection contre le soleil, formés de panneaux en mousse d’alu¬minium transformée à l’aspect naturel, cette nouvelle construction pour la société allemande Materialise affiche un langage de façade organique absolu et reflète à la perfection les visions du client. 


Une prouesse pour le nouveau centre de compétences de Materialise

© Johannes Schneider Architekt BDA - photographe Caspar Sessler

 

Il y a déjà quelques années que les mousses d’aluminium sont devenues des objets de design attrayant pour les surfaces. Mais c’est bien la toute première fois que des panneaux en plaques de mousse d’aluminium transformée sont utilisés à l’instar de protections solaires. 
Ehret signe là une performance en matière de design. Inspirés de la nature, ces volets coulissants habillent avec style et raffinement le nouveau centre de compétence d’impression 3D sur métal de la société Materialise, fournisseur mondial de premier plan de logiciels d’impression 3D, basé à Brême dans le nord de l’Allemagne. 

 

Materialise se dote d’un nouveau bâtiment à la façade métallique reconnaissable entre mille

© Johannes Schneider Architekt BDA - photographe Pauline Stey

 

La brêmois Johannes Schneider a lancé fin 2021 la construction de son bâtiment à Brême. Celui-ci incarne à la fois les visions du parc technologique, la philosophie de l’entreprise et sa gamme de produits d’une manière naturelle et incomparable. L’architecte brêmois Johannes Schneider a conçu un bâtiment de 3 500 m² composé d’une aile de bureaux de quatre étages, d’un hall de deux étages et d’un bâtiment intermédiaire avec une terrasse sur le toit.
La façade a été recouverte de panneaux d’aluminium de grand format et a reçu, comme particularité, un nouveau type de système de protection solaire, composé de panneaux incroyablement fins en mousse d’aluminium (6 mm), encore jamais installés auparavant. La texture particulièrement filigrane crée des ambiances lumineuses grandioses, indiscernables à la simple vue des panneaux. 
La mousse d’aluminium est un matériau à la fois léger, isolant et insonorisant. Elle allie également la beauté brillante du métal à l’aspect amène de la facture poreuse d’une pierre naturelle à pores ouverts. La structure cellulaire organique offre une excellente protection contre le soleil et l’éblouissement, tout en créant de charmants effets de lumière translucides.

 

Une protection contre le soleil en mousse d’aluminium au caractère organique


Au moment de choisir des volets coulissants en aluminium, l’architecte s’est appuyé sur la technologie avancée et la longue expérience d’EHRET. Chaque panneau des volets coulissants EHRET est unique. 
Du fait de leur structure alvéolaire composée à 60 % de cellules fermées, combinée à un verre neutre de protection solaire, les panneaux en mousse d’aluminium, d’une épaisseur de 6mm, offrent une excellente protection contre le soleil. En effet, le bâtiment n’a pas de climatisation et ces panneaux permettent une meilleure gestion des apports solaires. De l’intérieur, les éléments de protection solaire ne ferment pas hermétiquement et permettent une jolie transparence en treillis.

Au total, 228 vantaux de volets coulissants ont été installés, dont 85 sont motorisés et couplés à des capteurs vent et soleil. Il s’agit de ceux situés sur la façade sud. 96 coulissent manuellement et 47 sont fixes, comme éléments de design. 
Les volets coulissants électriques peuvent être contrôlés de manière centralisée et pièce par pièce. Les rails de guidage et les glissières inférieures ont été fixés à la façade en béton à l’aide d’équerres en acier inoxydable et en aluminium sans pont thermique. Le profil de cadre MAX 28 en RAL 9007 (aluminium gris), dans lequel un développe¬ment spécial a pu permettre d’adapter la plaque de mousse d’aluminium, est particu¬lièrement léger a été pressé dans un alliage d’aluminium spécial pour répondre aux exigences statiques à atteindre en matière de zone de charge de vent 3. 


© Johannes Schneider Architekt BDA - photographe Caspar Sessler
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 301 - Mai / Juin 2022