L’aluminium Wicona épouse le bois au Grand Carré à Villeneuve d’Asq

L’aluminium Wicona épouse le bois au Grand Carré à Villeneuve d’Asq

Avec "Grand Carré", le spécialiste de l’immobilier bois Tereneo-Nexity a répondu par un programme tertiaire de 25 000 m2 ciblant qualité environnementale, qualité architecturale et qualité de vie au travail.





 

Avec "Grand Carré", le spécialiste de l’immobilier bois Tereneo-Nexity a répondu par un programme tertiaire de 25 000 m2 ciblant qualité environnementale, qualité architecturale et qualité de vie au travail.

Grand Carré hisse le bois et l'aluminium sur pilotis

À l’origine du projet : relever le défi posé par un client « pour regrouper ses services sur un seul lot de 15 000 m2 dans un délai court de 18 mois, ce que permet la construction bois », explique Benoît Bailleul chez Tereneo. Dans un esprit campus d’entreprises, JVC Architectes a dessiné un ensemble de bâtiments hissés sur pilotis, en R+2 seulement et de tailles variées :

  • 5 immeubles entre 2 200 à 4 000 m2 pour le premier lot
  • 7 entre 700 et 1 000 m2 pour le second

 


© Franck Deletang

 

Ainsi décollés du sol, les bureaux profitent de la vue sur la butte végétale qui ceinture le site, où qu’ils se trouvent dans le bâtiment. Car, outre la performance énergétique et bas carbone des bâtiments labellisés BBCA, une des signatures du projet est la transparence.

Pour ce projet bois vitré à 90 %, l’aluminium des solutions WICONA offrait les réponses esthétiques et techniques recherchées.

  • Le système de mur-rideau Mecano de Wicona capot serreur filant se déploie sur 1 700 m² en façades principales dans des dimensions XXL : L 14 m x H 6,50 m, ainsi que sur certains R+2 et sur les verrières en toiture (550 m²).
  • Tous les R+1 et une partie des R+2 mettent en œuvre  2 400 m² de châssis Wicline 65HI ouvrant visible en bandes filantes de 2,60 m de hauteur.
  • Des portes Wicstyle 65 grand trafic complètent le dispositif.

 

UN GRAND CARRÉ QUI TOURNE ROND

Le contexte : un campus d’entreprises vert

 

À Villeneuve d’Ascq, à 10 minutes du centre-ville de Lille et en connexion avec les principales capitales nord européennes, le technopole de la Haute Borne est un parc  scientifique de 300 hectares qui allie high-tech et écologie, enseignement supérieur, recherche, entreprises et (encore) un peu d’agriculture. Ce cadre plaçait haut la barre pour le projet à venir sur la dernière réserve foncière : 12 hectares en bordure de la ZAC. Avec  "Grand Carré", le spécialiste de l’immobilier bois Tereneo-Nexity a répondu par un programme tertiaire de 25 000 m² ciblant qualité environnementale, qualité architecturale et qualité de vie au travail. À l’origine du projet : relever le défi posé par un client « pour regrouper ses services sur un seul lot de 15 000 m2 dans un délai court de 18 mois, ce que permet la construction bois », explique Benoît Bailleul chez Tereneo. Dans un esprit campus d’entreprises, JVC Architectes a dessiné un ensemble de bâtiments hissés sur pilotis, en R+2 seulement et de tailles variées : cinq immeubles entre 2 200 à 4 000 m² pour le premier lot, sept entre 700 et 1 000 m² pour le second. Les parkings se font discrets, groupés dans un bâtiment d’un seul niveau en bout de parcelle et glissés en rez-de-chaussée entre les pilotis.

 

Les enjeux : ouvertures et transparences

Ainsi décollés du sol, les bureaux profitent de la vue sur la butte végétale qui ceinture le site, où qu’ils se trouvent dans le bâtiment. Car, outre la performance énergétique et bas carbone des bâtiments labellisés BBCA, une des signatures du projet est la transparence. La générosité des ouvertures répond à celle des volumes extérieurs (balcons et terrasses filantes) et intérieurs. Ceux-ci tirent parti des qualités de finition de la structure bois pour s’ouvrir pleinement sous les charpentes, que ce soit via les atriums ou, au R+2, en l’absence de faux plafonds. Chose rare en tertiaire : les toitures en acier laqué gris sont à plusieurs pentes, parfois percées au-dessus des terrasses et dotées de verrières. En façades, des bandes filantes quasi[1]ininterrompues courent toute hauteur sur les deux niveaux. Pour marquer certaines entrées de bâtiments, les surfaces vitrées s’étirent du sol jusqu’en limite de toiture. Pour ce projet bois vitré à 90 %, l’aluminium des solutions Wicona offrait les réponses esthétiques et techniques recherchées.

 

Les solutions WICONA : harmonie et gain de temps

 « Notre démarche est toujours guidée par un souci d’écoute et d’implication de nos partenaires », explique Benoît Bailleul. « Ici, avant de consulter des entreprises menuiseries, nous avons pris contact avec Wicona pour présenter le projet et sa volumétrie. Compte tenu des délais, nous avons ensuite retenu deux entreprises pour le premier lot de cinq bâtiments ». Habitués des chantiers de très grandes dimensions, STM (groupe Roger Delattre) et E2MK ont aussi permis de trouver des solutions astucieuses, économiques, gain de temps et harmonieuses au plan esthétique pour convertir en bandes fi lantes certaines surfaces vitrées pensées initialement en murs-rideaux. Résultat : le système de mur-rideau Mecano capot serreur fi lant se déploie sur 1 700 m² en façades principales, sur certains R+2 et sur les verrières en toiture (550 m²) ; tous les R+1 et une partie des R+2 mettent en œuvre 2 400 m² de châssis Wicline 65HI ouvrant visible en bandes fi lantes de 2,60 m de hauteur. Des portes Wicstyle 65 grand trafic complètent le dispositif. Associé au bois, l’acier gris de la toiture et l’aluminium noir foncé (RAL 9005) des menuiseries et du bardage signent « l’urbanité de l’ensemble », souligne Benoît Bailleul.

 

Les bénéfices : qualité et délais tenus

« Le premier bénéfice, c’est de satisfaire le client », sourit le maître d’ouvrage. Mission accomplie avec un projet achevé dans les temps, que les équipes ont pu investir moins de quinze jours après la livraison. L’exploitation suscite la pleine satisfaction des usagers et du client, à tel point que ce dernier a pris à bail un nouvel immeuble sur le lot 2 en cours.

 

TÉMOIGNAGES

Willy Joly, architecte JVC Architecture, Lille (59)

Avec les pilotis, qui permettent de concilier économie et écologie en évitant de creuser des parkings, et les toitures à pentes, qui viennent rythmer ce projet dense et compact, l’horizontalité est un des parti-pris architecturaux forts. La décision de limiter les bâtiments à R+2 permet de répondre à une demande d’espaces intérieurs de dimensions diverses et très ouverts, communicants, pour des entreprises de tailles et de typologies variées. Plus haut, il aurait fallu encloisonner pour des questions de sécurité incendie. Le choix de vitrer très largement les façades – en travaillant les performances de vitrage et les débords de toiture selon les expositions – accentue cette sensation d’ouverture. Les transparences d’un bâtiment à l’autre permettent notamment de prolonger les vues jusqu’à la promenade verte située à hauteur du premier étage.

 

Philippe Pierron, directeur Travaux E2MK, Laon (02)

E2MK s’est mobilisé sur deux des cinq premiers bâtiments, notamment sur le mur-rideau de l’accueil du bâtiment principal (L 14 m x H 6,50 m) et sur tous les murs-rideaux biseautés en façade sous toiture. L’intérêt architectural et les délais très courts font partie de ces défis que l’entreprise aime bien relever ! STM comme E2MK auraient pu traiter la totalité du chantier mais le fait d’intervenir à deux a permis d’aller très vite, avec au total une quinzaine de menuisiers en permanence sur place. Quant à l’ajout de masse vue au niveau R+2, ce n’est pas une demande architecturale très courante. STM et E2MK ont trouvé deux solutions différentes : un profilé plus épais de leur côté, un capotage spécialement réalisé sur site de notre côté, et l’harmonie esthétique est au rendez-vous, sans détérioration des façades ni surcoût.

 

Michaël Sauvage, directeur général STM (groupe Roger Delattre), Faches-Thumesnil (59)

STM est intervenu sur trois des cinq bâtiments du lot 1 et sur 80 % des menuiseries du chantier global, notamment sur l’ensemble des verrières. L’exigence de délais serrés sur ce chantier et, donc de l’appel à deux entreprises, se comprend puisque la rapidité d’exécution est précisément l’un des intérêts de la construction bois. Nous avons pu les tenir parce que STM travaille depuis plusieurs années pour Tereneo, que l’entente avec E2MK a été très bonne en termes d’études et de management sur site, et que Wicona a joué le jeu sur les délais de livraison. En termes de mise en œuvre, la seule particularité de ce chantier est la pose d’une lame en saillie vers l’extérieur pour donner du relief aux façades en R+2 et harmoniser ainsi l’esthétique des châssis et des murs-rideaux.

 

Solutions produits

  • Murs-rideaux : Mecano capot serreurs filants (1 700 m² ) –
  • Verrières en toiture : Mecano capot serreurs fi lants (550 m² ) –
  • Bandes fi lantes : châssis Wicline 65 HI ouvrant visible (2 400 m² ) –
  • Portes Wicstyle 65
  • Maître d’ouvrage et Maître d’œuvre exécution : Tereneo (Villeneuve d’Ascq, 59)
  • Architecte : JVC Architecture (Lille, 59)
  • Entreprise : STM, groupe Roger Delattre (Faches-Thumesnil, 59) E2MK (Laon, 02)

 

© Franck Deletang
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

10 PRODUIT(S) POUR WICONA






Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 295 - Juin / Juillet 2021

   

Articles