Glas Trösch fait chanter une façade avec les ondes sonores poétiques de Rudy Decelière

Glas Trösch fait chanter une façade avec les ondes sonores poétiques de Rudy Decelière

Plus qu’une amélioration énergétique, l’agence Chiché Architectes (Lausanne) transforme ce complexe scolaire en une véritable expérience de synesthésie.






Du jamais vu ! Pour la rénovation du complexe scolaire de la Vallée de la Jeunesse à Lausanne, les architectes intègrent les ondes sonores de l’artiste Rudy Decelière aux nouvelles façades vitrées du bâtiment, en collaboration avec les experts de Glas Trösch pour la mise en œuvre technique de ce concept inédit.

 

La rénovation d’un bâtiment peut parfois relever de la véritable œuvre d’art. L’ensemble École professionnelle commerciale de Lausanne (EPCL) – Centre Sportif en est un excellent exemple. Dans le cadre de sa rénovation énergétique, ce complexe érigé au début des années 1970 et composé d’un bâtiment scolaire et d’une halle de sport a été doté d’une nouvelle façade de verre exceptionnelle : ses vitrages comportent en effet des disques en métal piézoélectriques qui font entrer en résonance les façades Est et Ouest du bâtiment à la manière des membranes d’un haut-parleur imitant le ruissellement de l’eau.

 

Référence symbolique à la rivière du Flon qui passe dans une canalisation souterraine à travers le quartier éponyme de Lausanne, cette idée est le fruit d’une collaboration entre les architectes Chiché et l’artiste Rudy Decelière. Les architectes, l’artiste et l’équipe d’experts de Glas Trösch ont élaboré une solution intelligente pour que cette installation ait également un écho visuel.

L’architecture de ce complexe scolaire construit en 1971 est un exemple typique du mouvement moderne d’après-guerre de la région : dans les années 1960, le canton de Vaud avait développé un programme de construction d’écoles qui devait permettre de disposer de plus de bâtiments scolaires en un bref laps de temps et de manière rentable, afin de répondre à l’importante croissance démographique. Le Centre de Rationalisation et d’Organisation des Constructions Scolaires (CROCS) avait à cette fin élaboré un système de construction rationnel mieux connu sous sa forme abrégée : le système CROCS a été utilisé pour construire 27 complexes scolaires entre 1965 et le début de la crise du pétrole au milieu des années 1970. Ces bâtiments sont caractérisés non seulement par leur plan de sol rectangulaire et la forme cubique du corps du bâtiment, mais aussi par leur construction : une structure modulaire autoportante en métal constitue la trame de tous les étages et de toutes les pièces, de l’infrastructure technique et, surtout, de la façade avec ses grandes surfaces vitrées. La renommée des constructions de l’époque n’a d’égal que leur bilan énergétique problématique : si les considérations énergétiques n’étaient pas à l’ordre du jour à l’époque, les fuites et autres isolations insuffisantes de l’enveloppe des bâtiments sont symptomatiques de cet héritage architectural.

 

Revitalisation grâce à des vagues sonores

Lorsque Chiché Architectes (Lausanne) a obtenu, dans le cadre d’un concours en 2011, le mandat de rénovation énergétique du complexe scolaire de la Vallée de la Jeunesse, l’artiste Rudy Decelière a immédiatement été consulté pour la planification de la façade. Connu pour ses installations sonores poétiques, Rudy Decelière avait éveillé l’intérêt des architectes lors de la Triennale "Bex & Arts". Pour cet assainissement, le concept des architectes allait beaucoup plus loin qu’une simple amélioration du bilan énergétique. Le complexe scolaire devait devenir plus vivant pendant des périodes aléatoires jusqu’à la fin de la journée et saisir sous une nouvelle forme les caractéristiques du système CROCS digne de figurer au Patrimoine et, surtout, le genius loci. 

 Afin de répondre à ces nombreuses exigences tout en conférant une touche totalement nouvelle au bâtiment, les architectes ont eu l’idée d’intégrer une nouvelle façade vitrée avec une caractéristique révolutionnaire et inédite jusqu’à présent : des ondes sonores !

Ils ont fait en sorte que la façade reproduise le bruit irrégulier d’un cours d’eau qui ruisselle, une référence symbolique à la rivière du Flon qui passait à l’époque dans les environs. Cette dernière a été enfouie dans un canal souterrain dans le cadre des mesures d’urbanisme de l’Exposition nationale de 1964 à Lausanne et ainsi disparu du paysage.

 

Art et technique en harmonie

Après plusieurs tests réalisés avec des prototypes en collaboration avec les experts de GlasTrösch, il a été possible de mettre en œuvre sur le plan technique ce concept de nouvelle façade qui devait transformer le bâtiment en une véritable expérience de synesthésie. Le verre de sécurité feuilleté Swisslamex Colordesign de Glas Trösch s’est révélé être une solution optimale pour la structure des éléments de façade : les disques en métal piézoélectriques ont été intégrés entre les deux couches du verre de sécurité feuilleté et câblés afin de pouvoir être alimentés via un amplificateur par les sons composés par Rudy Decelière. Les près de 13 000 "piézos" de différentes tailles sont positionnés dans les éléments de sorte à reproduire ensemble une vague stylisée qui s’étend sur la totalité de la façade du bâtiment, soit une surface de 690 m2. Les films colorés dans une teinte noire placés entre les verres soulignent le scintillement doré des "piézos" à la lumière du soleil. Par ailleurs, ces verres présentant une teinte stable assurent une protection visuelle durable à l’intérieur sans réduire l’apport de lumière naturelle. Alliée à la nouvelle isolation performante de la façade, cette symbiose du son et de l’image enfermée dans le verre contribue également à l’amélioration du bilan énergétique et permet surtout aux élèves, aux enseignants et aux visiteurs de partager une image valorisante de ce lieu où travail, sports et loisirs bénéficie de cette qualité de vie.

 

Caractéristiques de la construction :

Projet : École professionnelle commerciale de Lausanne (EPCL)

Site : Lausanne, Vallée de la Jeunesse, Suisse

Fin des travaux : 2014 (bâtiment scolaire), 2019 (halle de sport)

Maître d’ouvrage : Canton de Vaud (CH), Lausanne (bâtiment scolaire),

Ville de Lausanne (halle de sport)

Architecte : Chiché Architectes SA, Lausanne, http://www.chiche.ch

Artiste : Rudy Decelière, Genève, http://www.rudydeceliere.net

Fabricant du verre de

sécurité feuilleté : Glas Trösch SA, verre d’isolation et verre de sécurité, Bützberg

Entreprise façades : Progin SA Métal, Bulle, http://www.progin.ch

Produits : Swisslamex Colordesign "Y"

 

© Claudine Garcia & Marcel Kultscher

 

 

 

 



Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits







Articles