Les portes industrielles se sophistiquent

Les portes industrielles se sophistiquent

Les portes industrielles bénéficient d’un environnement favorable grâce à la construction de nombreuses bases logistiques.



Même si l ’étude MSI Reports consacrée au marché des portes industrielles, commerciales et piétonnes en France date de février 2017 (la prochaine est attendue au printemps 2020), elle a le mérite de situer les choses, confortée par son étude en 2019 sur le marché des Portes Techniques et des Portes Palières en France, mettant l’accent sur les multiperformances requises de ces produits (résistance au feu, le driver le plus important dans l’analyse 2019 de MSI Reports, acoustique…).

 

Pour autant, le segment des portes industrielles section nelles est reparti à la hausse après plusieurs années de baisse quasi ininterrompue ; estimé à un peu plus de 35 000 unités par an, il reste toutefois en retrait par rapport à ses niveaux antérieurs (le marché des portes techniques confirmant également une reprise de sa croissance depuis 2017, consécutivement à la bonne santé de la construction neuve en France). Pour leur part, les portes souples rapides (11 000 unités en 2016), soutenues par la reprise des investissements, ont bénéficié, outre d’exigences accrues en matière d’environnement, d’hygiène et d’économie d’énergie, d’une plus grande partition des zones de production et de la hausse du taux d’équipement des grandes surfaces alimentaires.

 

Une situation confirmée par les industriels. « Tous produits confondus, le marché des fermetures industrielles progresse de 2 à 3 % », explique Bertrand Poulet, directeur délégué chez Novoferm. « A court et moyen terme, il est promis à un bel avenir. Cette année compte encore des constructions et il est fort probable que 2020 soit semblable à 2019. Toutefois le nombre de m² bâtis commence à baisser. Désormais on rénove, ce qui ouvre la porte aux réhabilitations : on se sert de la coque du bâtiment pour en faire autre chose ».

 

La porte sectionnelle industrielle Novodoor Thermo de Novoferm existe en panneaux de 40 ou 60 mm. Dimensions maximales : 8 000 x 6 000 mm (l x h) soit une superficie maximale de 48 m2. La valeur U de la porte sectionnelle Thermo 60 mm de 5 000 x 5 000 mm est de 0,77 W/m².K © Novoferm

 

Sentiment identique pour Xavier Dabin, directeur commercial et marketing chez La Toulousaine qui note, « le marché connaît une embellie grâce aux nombreuses constructions de bases logistiques pour l’e-commerce entre 2016 et 2019. Ce qui induit beaucoup de fermetures. Cependant, 2019 devrait marquer un coup d’arrêt car il y a moins de projets, le nombre de consultations baisse. Mais il est encore trop tôt pour l’affirmer ». De son côté, Laurent Sautier, chef de marché Industrie chez Hörmann, souligne le dynamisme du marché amorcé l’an dernier et qui s’est confirmé en 2019 ; un marché annuel qu’il situe à 40 000 portes sectionnelles et 10/12 000 portes rapides. « Le marché a bénéficié de la construction de grands entrepôts pour les industriels de l’e-commerce et de la réorganisation de la grande distribution pour y faire face », ajoute Laurent Sautier. « C’est par exemple le cas de Carrefour et d’Intermarché qui ont refait l’intégralité de leurs entrepôts ». Même analyse pour David Palmero, directeur commercial chez Malerba et Richard Martin, responsable commercial chez Assa Abloy Entrance Systems. Selon le premier, « sur ce marché très dynamique, la demande se complexifie en matière de performance, esthétique, solidité, quincaillerie invisible ». Pour le second, « le marché est en pleine évolution car les interlocuteurs changent », remarque t-il. « En effet, nous avons de moins en moins affaire aux exploitants, mais aux clients ». Logique, ce sont eux qui savent de quoi ils ont besoin.

 

Des portes plus techniques

 

Côté tendances, la personnalisation est de mise, que ce soit au niveau esthétique ou technique. « Nous allons vers davantage de personnalisation », constate Bertrand Poulet. « L’esthétique se développe avec des combinaisons de vitrages, par exemple, et suit la tendance des bardages ».

 

Javey élargit sa gamme de portes accordéon avec Zeus Flux XXL, une porte coulissante proposée jusqu’à 100 m de large et 20 m de haut. Elle répond à des besoins d’accès exceptionnels, notamment pour les chantiers navals, l’aviation ou le traitement des déchets. Le rail en partie haute est un simple rail de guidage, le poids de la porte est déchargé au sol ; ce qui limite l’impact sur la structure du bâtiment. Zeus Flux XXL peut intégrer des parties vitrées intermédiaires, un portillon ou des hublots © Javey

 

Pour Marie-France Javey, directrice générale chez l’entreprise éponyme : « la personnalisation se traduit au niveau du design par une recherche visuelle destinée à sublimer le bâtiment ; la porte faisant partie intégrante de l’oeuvre créée par l’architecte. Il peut s’agir d’un parement assorti au bardage, d’un jeu de matières (habillage en plaques anodisées ou panneaux en verre) ou d’un remplissage en treillis ».

 

Pour les portes sectionnelles industrielles, l’entreprise intègre le logo de l’entreprise et/ou un visuel de son activité grâce à la technologie Javey Image. La porte devient ainsi un vecteur de communication. Mais la personnalisation est surtout, et avant tout, technique. « Le produit est ajusté en fonction des besoins des utilisateurs, des contraintes dimensionnelles, du lieu d’implantation », complète Marie-France Javey. « C’est le cas des portes accordéon Zeus by Javey, accordéon, coulissantes, pliantes, télescopiques, avec ou sans rail au sol, qui sont utilisées aussi bien pour les bâtiments industriels, que pour les aéroports, héliports, aérodromes, hangars à bateaux, locaux de l’armée, dépôts et locaux de maintenance des bus, tramway ou trains, l’aéronautique, les chantiers navals ».

 

L’on note également un intérêt accru pour des performances en termes d’isolation thermique ou phonique. Ainsi, pour les portes accordéon Zeus by Javey, Javey propose le panneau Isomax à rupture de pont thermique (0,52W/m².K) pour
des portes accordéon jusqu’à 5 m de hauteur. Résultat, la déperdition thermique est réduite jusqu’à plus de 30 %. De même, la porte piétonne Exit comporte un cadre aluminium avec rupture de pont thermique (0,62 W/m².K) complétant l’isolation procurée par les panneaux sandwich acier de 55 mm.

 

En plus des portes isolées (les 40 mm sont des valeurs sûres, les 60 et 80 demeurent plus confidentielles) et l’apport de lumière par des hublots ou des sections vitrées, les utilisateurs recherchent des modèles qui s’ouvrent et se ferment plus vite, même partiellement selon les besoins. Objectif : éviter les déperditions énergétiques. « Les utilisateurs recherchent aussi des produits fiables, à maintenance simplifiée, ainsi qu’une motorisation capable d’intégrer différents scenario d’utilisation », précise Xavier Dabin. « S’y ajoute une logistique adaptée au chantier avec des engins autonomes (ce qui nous conduit à livrer dans des monocolis) et des délais de fabrication et de livraison courts ». Pour sa part, Laurent Sautier remarque que « les utilisateurs recherchent des portes rapides qui s’autoréparent et, sur certains modèles, le smart-control pour le nombre de cycles, la bonne utilisation de la porte, les pannes, les demandes de maintenance, etc. Et aussi des modèles avec moins de fréquence d’entretien ».

 

Dernière exigence : la facilité et la rapidité de pose. « Nous constatons que les installateurs recherchent des solutions faciles à mettre en oeuvre », complète Marie-France Javey. « Pour répondre à ce besoin, nos portes souples rapides Hermes by Javey ont été étudiées pour être faciles à installer et à brancher puisqu’elles sont précâblées en usine, avec une programmation de mise en route simplifiée ». Et David Palmero d’ajouter : « chez Malerba, nos blocs-portes sont finis en usine et posés le plus tard possible sur le chantier pour ne pas les abîmer. Le client final recherche performance, robustesse et esthétique. En un mot, des portes s’intégrant dans l’esthétique du projet, pour se faire oublier ».

 

Les innovations collent aux attentes des utilisateurs

 

Ici, les industriels font preuve d’imagination. Tour d’horizon.

 

• Maviflex innove avec Maviroll Connect®, la porte souple rapide à enroulement pour les environnements intérieurs qui s’adapte à toutes les applications ; entièrement modulable, elle se décline en différentes versions (structure inox, tablier triple isolation, issue de secours…). Dotée de nombreuses fonctionnalités, l’écran en façade, le système Safetime® ou l’entraînement par courroie qui assure fiabilité, sécurité et utilisation optimales. La carte connectée et son variateur de fréquence intégré offrent ici un suivi personnalisé à distance pour une expérience utilisateur unique.

 

• En janvier 2019, Novoferm a ajouté une porte de 80 mm d’épaisseur dédiée aux plateformes logistiques frigorifiques à ses modèles de 40 et 60 mm.

 

• Javey travaille actuellement sur des projets de portes de 45 m de large par 12,5 m de haut, ou de 29 m de haut.

 

• La Toulousaine présente Intellidrive, un moteur nouvelle génération destiné aux portes sectionnelles Industrie 3.0 et de grandes dimensions à ressorts de torsion. Le coffret intelligent assure une pose rapide et sans effort grâce à son branchement immédiat (connecteurs pré-câblés). S’y ajoutent des facilités d’entretien : protection carter démontable en façade, usures limitées (ralentissement en fin d’ouverture et fermeture), message d’erreurs sur lecteur LCD, compteur de cycles pour la maintenance, etc.

 

• L’ industriel al lemand Hörmann commercialise la porte rapide V4015 SEL Alu-R, plus particulièrement destinée aux situations de montage en espace réduit et requérant une utilisation à fréquence élevée. La V4015 SEL Alu-R (vitesse d’ouverture max de 1,5 m/seconde, fermeture de 0,8 m/seconde) est proposée en largeur maximale de 4 000 mm pour une hauteur de 4 000 mm. Son tablier en PVC, avec raidisseurs en acier à ressort et doubles roulettes de guidage latérales, se décline en 5 couleurs (jaune zinc, orangé pur, rouge carmin, bleu gentiane, gris agate).

 

• Aludoor a développé une nouvelle gamme de portes constituées de panneaux série Z de 80 mm d'épaisseur. Disponibles en 7 montages, elles affichent des dimensions maximales allant jusqu’à 8 000 mm de large et 6 000 mm de haut. Pour les modèles à manoeuvre manuelle, le positionnement de la manoeuvre et le type de verrouillage sont personnalisables. Par ailleurs, la marque dévoile 3 nouvelles gammes de hublots, les séries I et R (panneaux de 40 mm), et Z (panneaux de 80 mm).

 

• Outre les portes sectionnelle ISO V.40 et panoramique, Isea France a mis au point la porte sectionnelle ISO V.80. Destinée aux bâtiments industriels HQE, chambres froides et unités de réfrigération, elle se compose de panneaux de 80 mm (U = 0.54 W/m².K) pouvant supporter une différence de température de 40°.

 

• Assa Abloy a élargi et repositionné son offre, « la gamme la plus vaste du marché avec le rachat de Crawford, Nergeco et Albany, marques passées sous ombrelle Assa Abloy ». La société propose la porte rigide rapide RR 3000, alternative antieffraction et esthétique aux portes souples rapides industrielles, ainsi que la porte sectionnelle 1082 P, version qui offre le coefficient U le plus bas (0,46 W/m².K) pour une enveloppe complète du bâtiment la plus isolée possible.

 

M.L.

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 

Produits







Articles