Vitrage intelligent, l’avenir est en marche !

Vitrage intelligent, l’avenir est en marche !

Avec des services et des outils dédiés, les industriels du verre et de la menuiserie entrent dans un nouvel âge afin de placer leurs produits sur des chantiers prestigieux. Un axe de croissance.



Le vitrage dynamique es t pour nous le vitrage de demain, car il adapte ses performances aux conditions extérieures, il est flexible », indique Catherine Jacquiod, responsable prescription et ventes SageGlass (Saint-Gobain). Plus il se teinte, plus le vitrage absorbe l’apport thermique et plus il s’éclaire, plus il laisse entrer la lumière et la chaleur.

 

La médiathèque de Lodève : vitrage électrochrome SageGlass © SageGlass

 

Le produit permet donc à la fois, d’assurer le contrôle solaire en hiver et le confort d’été. Les capteurs électroniques de luminosité gèrent automatiquement la teinte du vitrage. Certes, l’innovation n’est pas récente, mais elle semble prête à trouver son audience. « Ce produit, commercialisé en Europe depuis 2013, a obtenu un Avis Technique en décembre 2018 », déclare Catherine Jacquiod, « cette innovation s’installe et n’a plus à faire ses preuves au niveau robustesse ». L’Avis Technique devrait permettre de lever un frein à son développement. D’autant que la gamme s’étoffe. La première version cohabite désormais avec deux autres versions, Sageglass LightZone®, qui dispose au sein d’un même vitrage, de trois zones de teintes distinctes, et une troisième version, SageGlass Harmony™, dont la commercialisation est annoncée pour le printemps 2019, et qui mise sur l’esthétique avec un dégradé d’occultation naturel. Illustration des atouts de ce produit, un premier projet est mené au Millennium Center à Crissier près de Neufchâtel : ce nouveau complexe administratif de 42 000 m², dont l’ouverture est prévue pour 2020, bénéficie d’une façade équipée d’Harmony. Les concurrents de Saint-Gobain cherchent à développer des solutions alternatives, moins onéreuses.

 

Une autre technologie est ainsi mise en avant par Pilkington. « Nous nous positionnons sur les mêmes applications avec un produit totalement différent – le Suncool™ dynamic IC – un verre feuilleté thermochromique, qui réagit aux rayonnements solaires et se teinte ou s’éclaircit en toute autonomie grâce à un film », affirme Philippe Grell, directeur marketing et technique de Pilkington Glass Service.

 

Pilkington Suncool™ Dynamic, solution verrière de protection solaire, permanente et sans entretien © Pilkington

 

Les intercalaires d’Edgetech certifiés RAL

 

Depuis le 1er avril 2019, les Super Spacer® T-SpacerTM Premium, T-SpacerTM Premium Plus et TriSeal Premium Plus d’Edgetech sont certifiés par le label de qualité RAL. « C’est l'un des labels de qualité les plus fiables et les plus
crédibles, fondé sur des critères définis avec précision et en toute indépendance. Avec le marquage RAL de nos intercalaires à bords chauds, nous signalons aux fabricants de vitrages isolants que ce produit a été minutieusement testé et répond aux normes de qualité les plus strictes.

 

Joachim Stoss, directeur Edgetech Europe GmbH © Edgetech

 

L'industrie du verre dispose désormais de plus d'alternatives aux appels d’offres nécessitant des fenêtres éco-énergétiques », s’est félicité Joachim Stoss, directeur Edgetech Europe GmbH. L’association pour la qualité du verre plat (Gütegemeinschaft Flachglas e.V.) a mis en place un système de contrôle interne et externe, conformément aux normes de qualité et de contrôle RAL-GZ 520, pour les produits primaires des vitrages isolants à plusieurs couches. Depuis, seules les fenêtres en verre isolant utilisant des intercalaires, des agents de séchage et des produits d’étanchéité certifiés peuvent porter le label RAL.

 

Pour rappel, les trois systèmes d’intercalaires Super Spacer® sont également certifiés par le Passivhaus Institut de Darmstadt.

 

Ce verre ne nécessite aucun contrôle manuel ou électrique, il se régule en fonction de son exposition au soleil, tout en préservant la vue. Guardian Glass se positionne aussi avec un vitrage dynamique pour les fenêtres et les portes en optant pour une solution d’écran intégré.

 

Guardian Dynamic Shade : une solution pour des applications dans le secteur résidentiel, fenêtres, portes, verre de protection de l’intimité pour les salles de bain et les chambres, puits de lumière et portes d'entrée, etc. © Guardian

 

Le système de Guardian devrait être disponible, tout d’abord dans une version d’écran occultant totalement intégré, puis dans d’autres versions, notamment de protection visuelle permettant de s’isoler des regards et d’anti-éblouissement solaire. Techniquement, la fonction est activée en faisant passer un petit courant à travers les couches conductrices créant une attraction électrostatique entre l’écran ultramince et la surface du verre. L’alimentation peut fonctionner à partir d’une batterie.

 

Fixations : quand le montage gagne en vitesse

 

Plusieurs produits bénéficient de nouveaux systèmes facilitant leur mise en oeuvre. C’est le cas du garde-corps avec la nouvelle version du Defender de Logli Massimo (Saint-Gobain). « Defender 88, solution dédiée à la tenue et à l’alignement du verre – sans usinage de celui-ci – facilite les réglages », annonce Roberto Carosati, responsable marketing. Le système propose une pose en 4 étapes : montage des pinces sur le verre, introduction du panneau dans le profil ancré au support, insertion des cylindres en POM (pour une meilleure répartition des charges) et réglage par le haut du presseur en aluminium pré-installé, à l’aide de tournevis à tête hexagonale.

 

Au niveau de la porte coulissante intérieure, Bohle, qui a pris des parts dans la société MC-Slide, apporte au marché français le système MasterTrack FT. La solution se démarque par son silence et son roulement. « Les amortisseurs sont brevetés », souligne Jean-Marc Auger, directeur France de Bohle, « et surtout, le montage est rapide et intuitif, puisqu’il ne nécessite pas de prise de mesure pour la pose de la porte ». Le professionnel n’a besoin que de prendre des mesures pour positionner le profilé au mur et au plafond.

 

Bohle MasterTrack FT, systèmes coulissants pour des poids de portes de 60, 80, 120 et 150 kg (ouverture synchronisée possible) © Bohle

 

Une recharge solaire est en cours de développement. Enfin, AGC est présent sur ce marché balbutiant avec Halio™ verre qui se teinte intelligemment et offre une opacification contrôlée, qui peut être programmée suivant les conditions climatiques, l’heure ou la position du soleil.

 

AGC Glassiled Uni, solution à Leds intégrées dans l’espaceur permet l’illumination uniforme des façades © AGC Glass Europe

 

On le voit, les grands verriers sont en ordre de marche, au service de produits qui cherchent à concurrencer les protections solaires…

 

Warm-edge : des produits plus faciles à installer

 

Les fabricants d’intercalaires jouent des coudes pour renforcer les performances thermiques des vitrages. « Swisspacer Air permet de maintenir la pression entre les différents verres à l’intérieur des vitrages isolants multicouches. Il neutralise ainsi les effets négatifs dus aux contraintes climatiques. Cette fonction est intéressante notamment lorsque le vitrage est fabriqué dans une région différente de celle où il est posé », explique Bjorn Kluth, responsable du développement commercial Swisspacer France. Jusqu’alors, un pré-équilibrage devait être effectué en atelier. La pose est simplifiée. Enfin, intégré au mastic, Swisspacer Air est invisible.

 

Une fois inséré dans le mastic, Swisspacer Air est parfaitement invisible et offre un rendu visuel parfait © Swisspacer

 

Alors que Sedak fait figure de référence pour la production automatisée de double ou triple vitrage isolant grand format jusqu’à 15 m de longueur, l’industriel a choisi d’utiliser les espaceurs flexibles Super Spacer® d’Edgetech. Outre l’importance de la technologie à bords chauds, il semble que la qualité et l’application économe en temps et en coût ont été déterminantes dans ce choix.

 

Application robotisée de l’entretoise qui garantit un positionnement précis - Edgetech © Edgetech

 

Des leds pour illuminer les façades

 

Le vitrage se veut également support de communication. AGC s’est d’ailleurs positionné sur le marché du verre à Leds. Après les verres aux Leds figés, puis aux écrans animés (Glassiled Motion), avec Glassiled Uni, AGC franchit un nouveau cap : ce produit est doté de Leds monochromes ou RGB (Red, Green, Blue), intégrées dans l’espaceur permettant d’atteindre une uniformité dans l’illumination de la façade.

 

Le verrier belge annonce un autre axe de développement, au service de l’isolation thermique cette fois. « Bénéficiant d’un accord de développement technologique avec Panasonic, AGC Glass Europe démarre la production de vitrage sous vide au mois de mars », déclare Valérie Vandermeulen, responsable communication et marketing AGC Glass France.

 

Le vitrage sous vide est un double vitrage constitué de deux feuilles de verres de 3 mm minimum chacune, dont une revêtue d’une couche super isolante, séparée par un vide de 0,1 mm. « Une technologie remarquable pour ses performances énergétiques (Ug de 0,4 à 0,7 W/(m².K)/m².K) », précise Valérie Vandermeulen, « qui excèdent celle d’un triple vitrage ». Autre avantage à taille identique, « l’épaisseur est moindre », ajoute la porteparole d’AGC. Commercialisé sous le nom de "Fineo", ce vitrage promet une finition esthétique particulière et s’adressera à la construction neuve, comme à la rénovation.

 

Des produits plus qualitatifs en agencement intérieur

 

Le secteur de l’agencement intérieur adopte également les innovations. Les fabricants adaptent leur production en fonction du renouvellement des offres des verriers. « Lukora suit les innovations des produits verriers », affirme ainsi Jean Mas, son Pdg. Parmi les dernières nouveautés : les produits anticorrosion pour la douche et la salle de bain, les produits très réfléchissants pour les éléments de décoration (pare-douche, cloison), les produits hautement transparents avec peu de reflets, notamment pour l’agencement de magasin.

 

Chez Riou, innovation rime depuis quelques années avec vitrage chauf fant . Mais aujourd’hui, Calor Glass est quasiment "Plug and Play", le circuit peut être créé sur la couche chauffante elle-même et ne nécessite plus le recours à un transformateur.

 

Vitrage chauffant mis en oeuvre sur la vitrine d’un pub - Riou Glass © Riou Glass

 

Nous avons levé un frein au développement commercial du vitrage chauffant, car auparavant, il fallait chiffrer la mise en oeuvre du transformateur, or nos partenaires ne disposent pas toujours des informations nécessaires », commente Sébastien Joly, responsable marketing et communication Riou Glass, confiant dans l’avenir de cette solution. Certes, le produit reste un produit de niche, mais « clairement, nous assistons à un sursaut des ventes depuis le lancement de cette nouvelle version », se félicite-t-il. Les deux technologies – avec ou sans transformateur – sont désormais disponibles et ont vocation à cohabiter sur le marché.

 

Pour le reste, la tendance aux vitrages antireflets se confirme. « C’est un sujet qui revient régulièrement sur la table, car les architectes souhaitent des vitrages neutres avec un minimum de reflets », résume Philippe Grell. Pilkington y répond avec une gamme dédiée : OptiView™. Selon le type et la structure du verre, Pilkington OptiView™ offre une réflexion extérieure maximale de 1 %. De nombreuses applications sont concernées : vitrine de magasin, façade, etc.

 

Iso-Bloco Hybratec, système d’étanchéité pour joints et raccordements de fenêtres, résiste à la pluie battante jusqu’à 1 050 Pascal © Iso-Chemie

 

V.M.

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Produits







Articles

Partenaires