BVL Serrulac ou le royaume du cintrage

BVL Serrulac ou le royaume du cintrage

Acteur sollicité en matière de cintrage aluminium de profilés, BVL Serrulac fabrique plusieurs familles de produits finis dans les domaines de la protection extérieure et fait rayonner une niche en développement.




Implantée sur deux sites en proche banlieue lyonnaise, l’entreprise familiale BVL Serrulac créée en 1949, s’est d’abord spécialisée dans la boulonnerie (BVL renvoyant à l’acronyme de Boulonnerie Visserie Lyonnaise), évoluant au fil des ans vers la déformation à froid des métaux, son expérience la conduisant à développer dans les années 1980 ses propres produits cintrés.

 

 

Le site de BVL Serrulac à Saint-Genis-Laval (69), en proche banlieue lyonnaise, se déploie sur 4 400 m² de bureaux et ateliers répartis en 2 unités, sous-traitance en cintrage et produits finis dédiés aux métiers du bâtiment, industrie, marchés publics, particuliers © BVL Serrulac

 

Aujourd’hui largement reconnue pour sa forte technicité et le cintrage aluminium de profilés, la société fabrique des châssis cintrés, des oeilsde- boeuf, des hublots, oculus, auvents, marquises, ainsi que des abris industriels et toits découvrables. « Nous intervenons auprès de différentes typologies de clients », explique Rémy Francou, dirigeant de BVL Serrulac.

 

 

Rémy Francou, dirigeant de BVL Serrulac © BVL Serrulac

 

« D’une part, nous effectuons du cintrage pour tous les professionnels du bâtiment qui utilisent les profils d’une vingtaine de gammistes – parmi lesquels Technal, Installux, Schüco, Kawneer, Wicona, Sepalumic, Sapa, AluK, Reynaers, Jansen, RP Technik, Foster... – d’autre part, nous travaillons en série pour des industriels comme les constructeurs automobiles, les fabricants de portails, de garde-corps et tous ceux confrontés à un besoin de produits cintrés et de cintrage aluminium sur des profilés complexes ».

 

Une compétence multiple

 

« Notre savoir-faire accumulé depuis 60 ans nous permet d'effectuer des travaux de cintrage de profils d'aluminium de formes complexes, en petites, moyennes et grandes séries », poursuit Rémy Francou. « Nous réalisons des cintrages délicats et difficiles sur des profilés série froide ou des profilés à rupture de pont thermique. Grâce à notre expérience et nos équipements, nous pouvons également réaliser du cintrage sur de l'acier, du cuivre, de l'inox et autres métaux ».

 

BVL Serrulac affiche par ailleurs une forte réactivité, répondant aux devis de cintrage sous 24/48 heures et cintrant les profils sous un délai maximum de 3 semaines après réception. L’entreprise est également forte d’un double savoir-faire.

 

Tout d’abord, un secteur cintrage à façon faisant appel à des procédés très différents selon les types de profils, les formes, les quantités. Ensuite, pour les professionnels demandeurs de prestations complémentaires au cintrage, elle peut assurer des opérations de parachèvement :

 

 

Cintrage série chapeau gendarme © Serrulac

 

 

Cintrage à façon ouvrant Sur-mesure © Serrulac

 

 

• le thermolaquage de profils cintrés : si dans certains cas le cintrage sur des barres prélaquées est possible, ce n'est pas le cas sur des profils de section importante ou cintrés sur des rayons serrés. Les profils sont laqués sous le Label Qualicoat et Qualimarine sur demande.

 

• le soudage : tous les produits fabriqués sont assemblés par soudage dans l'entreprise qui dispose d'un personnel technique qualifié et de nombreux postes à souder performants.

 

 

Phase importante, ici, les soudeurs sont maîtres en la matière © Serrulac

 

• le service "cintrage plus", qui consiste à proposer une prestation complémentaire d'assemblage par soudure des châssis. « Ce service évite l'opération toujours longue et délicate de l'assemblage mécanique en atelier. Il présente l'avantage d'une finition parfaite (coupes d'onglets poncées et laquage après assemblage), du profil cintré jusqu'au châssis complet », détaille Rémy Francou.

 

• les usinages sur profils cintrés : en plus des tronçonneuses une ou deux têtes adaptées aux pièces cintrées, le fabricant dispose d'un centre d'usinage pour métaux légers d'une capacité de 2 500 x 1 250 mm.

 

Des outils de production performants

 

« Notre autre atout est de tout intégrer en interne, de l’outillage à la fabrication, nous conférant une très grande réactivité », indique Rémy Francou. BVL Serrulac dispose en effet d'un atelier de 1 500 m² dédié uniquement à l'activité de cintrage et possède des procédés originaux de cintrage de l’aluminium et de l’acier développés au sein de l'entreprise.

 

 

Performance, réactivité, qualité et innovation… BVL Serrulac s’appuie sur les racines d’un puissant savoir-faire du cintrage de l'aluminium et d’une forte reconnaissance de ses pairs… Avec un atelier de 1 500 m² spécifique à l'activité du cintrage, l’entreprise produit des châssis cintrés, des oeils-de-boeuf, des hublots, des oculus, des auvents, des marquises, des abris industriels ou abris à sel, et des abris spa et toits découvrables pour différentes utilisations © Serrulac

 

Elle est également pourvue d’un parc machines dont certaines, entièrement conçues et fabriquées en interne, permettent de répondre à des formes atypiques de pièces cintrées. S’y ajoutent des équipements de parachèvement spécifiques aux formes cintrées (centre d’usinage SCM 1 250 x 2 500, robot de soudage Motoman 6 axes, cabine de peinture 7 000 x 4 000), un atelier de mécanique intégré pour la fabrication de ses machines et outillages, ainsi qu’un bureau d’études interne.

 

Une vaste gamme de produits

 

BVL Serrulac se distingue également par un choix important de marquises, dont les modèles sur-mesure représentent 20 % de la production.

 

 

Le fabricant décline également toute sa technicité et créativité pour ses gammes de marquises © Serrulac

 

16 modèles se répartissent autour de trois gammes : classiques, modernes et économiques. Toutefois, des options permettent de personnaliser la marquise selon 31 tailles, différentes couleurs de structure, plusieurs remplissages possibles, l'éclairage par Leds intégrées... soit un total de 644 combinaisons sur la gamme standard. « Nos marquises sont soudées pour une meilleure résistance et une pose rapide », relève Rémy Francou. « Les profils utilisés sont notre propriété pour une esthétique unique qui nous est propre ».

 

Par ailleurs, BVL Serrulac propose une offre très large d'oeils-de-boeuf répondant aux exigences de la RT 2012, des châssis cintrés de formes rondes : oeil-de-boeuf fixe, basculant, ouvrant à la française, ou encore oeil-deboeuf composé, déclinés en châssis demi-lune ou toute autre forme à la demande : ovales, elliptiques, et dans toutes les coloris RAL. Les profils utilisés se caractérisent par le clair de vue le plus important du marché.

 

 

Sur-mesure, les oeils-de-boeuf de BVL Serrulac prennent toutes formes et couleurs © Serrulac

 

Enfin, la distribution des produits  s’effectue en direct vers les menuisiers et poseurs, sans jamais passer par les GSB.

 

Quant à l’avenir, l’entreprise s’attache beaucoup, en matière d’innovation, au design et à l’amélioration des produits. Au-delà de la gamme 49 commercialisée, BVL Serrulac travaille sur une gamme 70, ainsi qu’au développement de nouvelles largeurs et de nouveaux profils dédiés aux marquises.

 

Des perspectives engageant de nouveaux recrutements (actuellement 26 collaborateurs) et l’augmentation du chiffre d’affaires d’ici 3 ans (CA 2017 : 3 M€).

 


M.F.



Source : verre-menuiserie.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 
Dernière revue
N° 313 - JUIN 2024

  magazine  

Produits


Nouveautés Produits