Chez Winkhaus, un assemblage de tradition et de modernité

winkhaus-pluricenter-erstein

Fabricant d’accessoires pour la menuiserie, le groupe allemand cultive depuis 170 ans ses savoir-faire.




Appuyé par un parc machines de dernière génération, son outil industriel laisse encore la place aux actions manuelles pour plus de souplesse.

 

winkhaus-pluricenter-bureaux-erstein

© Winkhaus

 

Les acteurs français de la menuiserie connaissent ses solutions dédiées aux fenêtres, aux portes d’entrée et au contrôle d’accès : le groupe Winkhaus aborde 2024 avec un agenda marqué par plusieurs innovations mais aussi par son 170e anniversaire. C’est en effet en 1854 qu’August Winkhaus crée l’entreprise familiale près de Dortmund, en Rhénanie du Nord-Westphalie, sur une première activité de quincaillerie. Le virage industriel est pris 25 ans plus tard par son fils Rudolf, qui installe la première usine dans la région de Münster, où se situe encore le siège social de Winkhaus. Aujourd’hui, c’est la cinquième génération qui dirige le groupe, toujours indépendant dans son actionnariat et sa stratégie.

 

winkhaus-gebaeude-telgte-technologiezentrum

© Winkhaus - Le siège social et usine ultramoderne de Winkhaus à Telgte, près de Münster

 

Un outil de production modernisé

 

« Cette gouvernance familiale est un avantage, avec une maîtrise des enjeux industriels et des prises de décision qui peuvent intervenir très rapidement pour engager des investissements », souligne Jérémy Caron, président de la filiale française de Winkhaus depuis sa création en 2020. « Cela a permis au groupe d’engager plusieurs millions d’euros ces dernières années pour dynamiser son outil de production et accompagner la forte hausse de ses volumes en Europe ».

 

winkhaus-jeremy-caron

© Winkhaus - Jérémy Caron, président de Winkhaus France

 

winkhaus-nathalie-angsthelm  

© Winkhaus - Nathalie Angsthelm, assistante de direction Winkhaus France

 

Durant la dernière décennie, la plupart des sites de Winkhaus en Europe ont bénéficié de cet effort d’investissement. En 2014, le groupe a créé une usine ultra-moderne de 15 000m² à Münster pour la production des cylindres et accessoires pour le contrôle d’accès. Six ans plus tard, c’est le centre de Rydzyna, en Pologne qui a vu ses capacités augmenter sur l’assemblage et la logistique – la production restant, quant à elle, réalisée en Allemagne. Sur le site de Meiningen, l’effort d’investissement a porté sur le parc machines, avec une modernisation continue des équipements (presses, découpes laser…) pour être en capacité de produire rapidement les composants des serrures. Au point que l’usine ne dispose pas de stocks, et fabrique tout à la demande. « Ce qui fait la force du site de Meiningen, c’est l’alliance d’un outil industriel dernière génération avec les savoir-faire humains : l’assemblage des serrures est toujours fait manuellement, ce qui nous offre une capacité d’adaptation que d’autres confrères n’ont pas », rapporte Jérémy Caron. Cette souplesse permet à Winkhaus de répondre à des commandes exceptionnelles, mais aussi de proposer à ses clients de réaliser des gammes sur mesure à la demande, notamment en France, où le groupe travaille exclusivement avec des distributeurs.

 

winkhaus-bureaux

© Winkhaus - Sous l’impulsion d’une nouvelle dynamique organisationnelle menée par Jérémy Caron et ses équipes, et acteur  fortement engagé en faveur de l’environnement, Winkhaus France SAS repositionne ses forces dans l’Hexagone depuis des bureaux parfaitement opérationnels pour recevoir ses clients et partenaires

 

Des nouveautés en 2024

 

« Par le passé, nous avons pu travailler en direct avec des industriels de la menuiserie », indique Jérémy Caron. « La stratégie actuelle consiste plutôt à consolider notre offre auprès de nos distributeurs historiques, qui sont aussi nos partenaires en termes de commercialisation et de logistique ». 

 

winkhaus-pr-av4d-exterieur

© Winkhaus- Winkhaus se distingue particulièrement pour ses gammes complètes adaptées à de nombreux domaines d’applications (habitat résidentiel, hôpitaux, tribunaux, universités, etc.) et pour la performance de ses systèmes contributifs à une empreinte carbone vertueuse 

 

En 2024, plusieurs nouveautés vont d’ailleurs venir étoffer le catalogue Winkhaus. Début mars, le groupe va présenter au Salon Light+Building de Francfort des nouveautés pour sa division Contrôle d’Accès – l’un des marchés où Winkhaus a été précurseur ces dernières années (voir encadré). Quinze jours plus tard, il présentera au Salon Fensterbau de Nüremberg, sa serrure multipoints automatique AV4D, dont la commercialisation est déjà en cours, ainsi qu’une autre nouveauté pour sa division Industrie (serrures et ferrures), dont le contenu reste encore secret.

 

Discret, Winkhaus France l’est aussi sur son chiffre d’affaires, tout en soulignant une évolution ces dernières années. Tout juste saura-t-on qu’après deux années où la hausse des tarifs liée à l’inflation sur les matières premières a considérablement modifié le bilan ; 2023 a vu les prix se stabiliser et les volumes repartir nettement à la hausse. « Pour 2024, c’est l’inconnu sur le marché français, avec un ralentissement déjà visible chez les fabricants de portes et de fenêtres touchés par la crise du neuf », constate Jérémy Caron. « Nous allons continuer à miser sur ce qui a fait notre force ces dernières années : notre présence sur le terrain, qui sera renforcée dès le début de l’année dans le Nord-Est et nous permet de cibler les appels d’offre et la prescription, décisive sur le segment du contrôle d’accès ».

 


Un acteur précurseur sur plusieurs accessoires

 

winkhaus-ft-activ-pilot-comfort-schloeffnen-padm

© Winkhaus - La solution activPilot Comfort PADM, version motorisée d’un concept phare de Winkhaus, première ferrure du marché offrant la position d’ouverture parallèle pour une ventilation naturelle en toute sécurité

 

Actif depuis 1854 sur le marché de la fenêtre oscillo-battante, Winkhaus a été précurseur sur plusieurs accessoires aujourd’hui reconnus par le marché. En1996, le groupe a lancé le système autoPilot, qui offre pour la première fois aux fabricants une ferrure dont le montage peut être entièrement automatisé. En 2011 sort la solution activPilot Comfort PADK, la première ferrure du marché permettant la position d’ouverture parallèle pour créer une ventilation naturelle tout en assurant la sécurité du logement, avec l’année suivante le lancement de la version motorisée (activPilot Comfort PADM). En 2016, Winkhaus crée la solution aluPilot pour réduire le temps de ferrage jusqu’à 10 min. sur les fenêtres aluminium, et deux ans plus tard activPilot Concept, avec un côté pivots renforcés pour élever la capacité de charge jusqu’à 150 kg par ouvrant.

Le groupe a innové aussi sur la porte d’entrée avec, dès 1999, le lancement du premier système de fermeture électronique des logements, blueChip, complété en 2011 par blueSmart pour le marché tertiaire. Parmi les déclinaisons de cette solution, blueCompact propose depuis 2015 le contrôle d’accès depuis une appli. Côté accessoires mécaniques, l’on peut citer la création du verrou crochet pour une fermeture automatique de la porte, assurant également une meilleure résistance aux déformations liées aux intempéries ou à la chaleur.


 

Contribuer à la R&D

 

Depuis sa création en 2020, la filiale France de Winkhaus s’est structurée sur deux pieds : la force commerciale, qui représente 11 personnes sur les 21 de l’équipe, et le support technique. Toutes fonctions confondues, la division Contrôle d’accès regroupe les deux tiers des effectifs, avec le recrutement en 2021 d’un directeur commercial dédié, et le projet de renforcer la force de vente. « Les opportunités restent fortes sur ce marché, notamment en Île-de-France. Nous avons aussi pour projet de créer un poste de responsable marketing pour donner plus de visibilité à notre activité », confie Jérémy Caron. En 2021, Winkhaus France a aussi recruté un product manager pour sa division Industrie, avec une première mission d’accompagnement des équipes sur la dimension technique et l’objectif, à terme, d’alimenter la politique de R&D du groupe. « L’idée, c’est d’amener à nos collègues en Allemagne les bonnes informations techniques pour répondre aux demandes spécifiques de notre marché », explique encore Jérémy Caron. « Les habitudes sont longues à changer en France, où l’on peine par exemple à imposer l’ouverture en oscillo-battant qui s’est généralisée presque partout ailleurs en Europe ». 

 

Ces dernières années, Winkhaus a pu souffrir de ce décalage entre ses produits et la demande du marché hexagonal. Par exemple, la fenêtre à ouverture parallèle, qui permet d’écarter l’ouvrant sur 3 à 5 mm pour ventiler tout en protégeant le bâtiment de l’intrusion, n’a pas trouvé son marché de ce côté du Rhin… « Lors du dernier Batimat, certains de nos confrères ont présenté des solutions similaires, ce qui montre que l’idée est peut-être bonne », sourit Jérémy Caron. « Le marché français s’est longtemps cantonné sur un positionnement plutôt entrée de gamme, avec une prédominance du PVC : nous voyons dans le développement des ventes une légère montée en gamme de l’équipement de la fenêtre, ainsi qu’une augmentation du volume des menuiseries aluminium et bois ».

 

winkhaus-alu-pilot-kit-renovation-oscillo-battant-blue-smart

© Winkhaus - (de g. à dr.) aluPilot_Fenster ; Kit précurseur de rénovation oscillo-battant Winkhaus ; blueSmart_Klinke_ETB

Ferrures oscillo-battantes, coulissantes... pour les fenêtres, systèmes de contrôle d’accès dernière génération et cylindres novateurs, les technologies de Winkhaus participent à l’efficience énergétique des bâtiments et inscrivent leurs fonctionnalités et l’esthétique de leurs finitions avec des techniques de mise en œuvre assurant résistance et durabilité

 

Empreinte carbone

 

Winkhaus mise aussi sur une évolution des mentalités en France, avec une meilleure compréhension des enjeux liés à la sobriété énergétique et à la qualité de l’air intérieur. Outre la fenêtre à ouverture parallèle, le groupe mise sur plusieurs accessoires déjà reconnus par le marché : ses verrous crochets qui limitent la déperdition thermique en minimisant les risques de déformation de la porte, et son galet octogonal qui permet de régler la compression pour assurer l’étanchéité de la fenêtre et sa résistance à l’effraction (niveau RC2). « Nous disposons aussi de solutions de ferrage invisible, qui limitent là encore les fuites d’air puisqu’on n’a plus à découper les joints au niveau des paumelles », ajoute Jérémy Caron. « Toutes ces innovations peuvent aider les particuliers à réaliser de réelles économies d’énergie ». 

 

Mais la principale contribution environnementale du groupe ne porte pas sur les produits eux-mêmes, mais sur leur conditionnement, avec un système d’emballages réutilisables et aujourd’hui destinés à 90 % pour ses livraisons. « Nous venons ainsi pallier une partie de l’empreinte carbone liée à l’acheminement des produits depuis l’Allemagne », résume Jérémy Caron. 

 


Winkhaus GmbH

  • Création : 1854
  • Siège allemand : situé en Rhénanie-du-Nord-Westphalie à Telgte près de Münster
  • 2 200 salariés, répartis sur cinq sites en Allemagne et sur des filiales déployéessur huit pays

 

Winkhaus France SAS

  • Création : 2020
  • Président : Jérémy Caron

 

— Paul Falzon


Photo ouverture © Winkhaus - Le bâtiment Pluricenter à Erstein, en périphérie de Strasbourg, abrite la filiale française de Winkhaus France depuis 2021, après avoir quitté son siège administratif antérieurement basé à Lognes (77) 


Source : verre-menuiserie.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 
Dernière revue
N° 311 - Février / Mars 2024

  magazine  

Produits


Nouveautés Produits