Une façade double peau Schüco pour le siège social Puma à Strasbourg

Une façade double peau Schüco pour le siège social Puma à Strasbourg

La marque Puma s’est installée dans son nouveau siège français à Strasbourg dessiné par DRLW architectes. Sa façade vitrée double peau se déploie sous la maîtrise du fabricant-installateur Druet, partenaire Schüco.





Réalisation d’exception et lumière maximale 

Situé dans le quartier d’affaires international Wacken Europe, le bâtiment tout en transparence conçu par DRLW architectes reflète un environnement empreint de culture et d’histoire. Sa façade double peau confère au bâtiment une lumière naturelle abondante modulable à ses occupants


Conçu pour ses occupants


 
Les 4 200 m2 du nouveau siège de Puma ont été conçus par les équipes de DRLW architectes, tout comme le parking public de 310 places. Le projet recourt en majorité au béton coulé sur place, brut et auto-plaçant. L’ensemble repose sur des fondations profondes de 350 pieux et ses éléments horizontaux de structure résultent de modes constructifs multiples en fonction des zones : poutres, prédalles en béton armé, prédalles précontraintes, dalles alvéolaires et dalles couplées sur place. Une grande structure en verre et de nombreux espaces sont dédiés au sport et au bien-être des salariés. A l’intérieur, le principe d’ouverture, de lumière maximale et de modularité règne pour permettre aux occupants d’adapter les lieux à leurs besoins. 1er étage : showroom ouvert   aux partenaires de Puma. 2e étage : espace de partage et de sport dédié aux salariés. 3e et 4e : bureaux et open space. 5e étage : salle de sport en rooftop avec vue sur Strasbourg Visibles de l’extérieur, les salles d’activités et les terrains de sports placés au sommet du bâtiment illustrent les valeurs Puma : esprit de groupe, bien-être et dynamisme.
 

.


 

Une façade qui respire


 
Conçu pour un nouveau mode de vie, le bâtiment se veut également exemplaire en matière de performance énergétique et d’impact environnemental. La façade vitrée est réalisée selon un principe de mur double peau afin de minimiser les déperditions thermiques.
 
La double peau de verre enserre une lame d’air générant une ventilation naturelle. Dans ce même espace, entre le mur-rideau et la paroi en verre extérieur collé, se glisse un brise-soleil orientable (BSO) caché par un système de cassettes aluminium. Chaque nez de dalle est équipé de capteurs scolaires pour activer les éléments du BSO selon l’ensoleillement via une gestion technique de bâtiment (GTB) ou via la tablette de chaque employé. Chacun peut ainsi ouvrir ou fermer le BSO qui ombrage son poste.
 

 

La combinaison de vitrages alliée au système d’ombrage mécanique permet une gestion énergétique et une isolation phonique et thermique améliorées pour le confort des usagers. Contrôlé par GTB et parcouru de capteurs de luminosité et température, l’immeuble vise la certification Breeam au niveau Very good. 
Baptiste Fickinger, Ingénieur Travaux, Meghann Pepper, architecte HMONP et Vivien Burton, architecte DPLG, ont suivi les travaux du siège Puma livrés en mai dernier et s’expriment ensemble sur cette opération : « avec ce bâtiment-vitrine, Puma réaffirme sa présence sur le marché mais la marque affiche aussi sa politique RH. Les valeurs internes du groupe prennent forme avec les espaces sport et zen ; en devenant "the work place to be", le siège veut attirer les talents. Pour donner une nouvelle aura au "cat", le design du bâtiment s’est transformé entre le concours et le permis. Grâce aux solutions proposées par Schüco, nous avons pu réaliser cette façade transparente qui n’existe pas en prêt-à-poser. 
Les structures les plus fines possibles ont été réalisées dans des coûts très maîtrisés. Toute la chaîne des acteurs impliqués a su gérer l’économie du projet au plus juste, en commençant par nous, architectes, jusqu’au poseur. Ensemble, nous avons relevé le défi façade, tout en préservant les points forts qui donnent son identité au bâtiment, comme ce pli de porte-à-faux entre les 2e et 3e étages ou les ouvrants pompier discrets qui ponctuent subtilement le mur de verre. Conduire l’épure parfaite a été un bel exercice pour nous tous. Notre agence n’est pas un cabinet du star system : nous dialoguons avec les sachants de chaque domaine tout au long du chantier pour respecter le cadre technique et budgétaire. C’est la raison pour laquelle nous échangeons très fréquemment avec nos partenaires, notamment avec nos référents Schüco. Les techniques de façade avancent et nous sommes toujours ouverts aux propositions de ce fournisseur innovant. De leur côté, nos interlocuteurs Schüco savent tenir compte des contraintes de budget et des exigences architecturales qui sont les nôtres
». 
 

Une pose au millimètre


 
Commencé en août 2020 et terminé en avril 2021, le chantier a révélé la haute technicité du façadier Druet, société du groupe Brisard à Dampierre-sur-Salon (Haute-Saône). Sébastien Vinson, chargé d’affaire de Druet SAS, a suivi de près la pose de la façade : « la première peau est un emboîtement de châssis vitrés, apportés depuis nos ateliers situés à 350 km de Strasbourg, puis installés à l’aide d’une mini grue et d’un palonnier à ventouses. Pour la seconde peau, nos équipes ont réalisé une ossature secondaire sur laquelle elles ont accroché les cadres VEC, toujours avec mini-grues et palonnier. Ces modules ont exigé un calcul compliqué car ils ont dû être montés sur des profilés très fins pour préserver la transparence optimale de la cage de verre. Si tout s’emboite parfaitement, c’est parce que le dossier a été ficelé par le BET façade VSA Lille. Notre BET interne a ensuite collaboré avec le BET Schüco de Stéphane Juillet et notre plan d’exécution nous a rapprochés au maximum de l’idée de départ imaginée par DRLW ».
 

Une conception testée et validée


 
Le châssis de la première peau a été interprété à partir de la gamme Schüco AWS 75 BD, avec la création d’un profil dormant pour renfort intérieur et de pareclose fixe ; Sébastien Vinson, chargé d’affaire chez Druet SAS, explique : « l’architecte souhaitait que les parties fixes aient le même aspect que les parties d’ouvrants. Nous avons donc conçu un premier lot de série avec le bureaud’études Schüco. Il a été testé in situ en juin et validé sur les plans technique et esthétique par DRLW et le maître d’ouvrage Demathieu et Bard. Après validation, nous avons démarré la production au mois d’août. Notre partenariat avec Schüco pour 90 % de nos façades s’explique : nous consultons la marque pour tous les projets atypiques. Avec Schüco, nous sommes certains de trouver l’équilibre entre solutions techniques et économiques ». 
 

Un hommage à l’histoire du lieu


 

Érigé à l’emplacement du Théâtre du Maillon, anciennement Parc des expositions de Strasbourg, le nouveau bâtiment Puma préserve une trace du passé. Son fronton néoclassique, rouge comme un rideau de scène, est percé d’une arcade et de larges baies en étage. Ce marqueur patrimonial instaure un dialogue dynamique entre des architectures historique et contemporaine. Il joue le rôle symbolique de porte d’entrée dans ce tout nouveau quartier Archipel. Cette porte donne accès à un parvis puis à une grande promenade pourvue de sièges de banques, de commerces et de logements, pour un itinéraire vivant jusqu’au Parlement européen.

L’ouverture du nouveau siège de Puma France marque la dernière étape de l’opération Archipel 1, programme immobilier signé Terre d’émergence qui se développera jusqu’en 2022. Ce « Lot 5 », figure de proue d’une nouvelle identité urbaine pour la ville de Strasbourg, sera bientôt entouré d’autres constructions érigées par Demathieu Bard Immobilier et AdimEst (groupe Vinci). Il sera proche d’un second immeuble de bureaux à R+9 de 4 900 m2, de commerces en rez-de-chaussée et d’un complexe hôtelier 4* du groupe Marriott. L’ensemble du lot représentant environ 25 000 m2 a été conçu et suivi par DRLW architectes (mandataire) et par l’atelier King Kong (Bordeaux). Il se situe stratégiquement à deux foulées d’Adidas (Lot 1), marque concurrente et néanmoins « sœur ».

 

Infos et chiffres clés


 
Première peau : gamme AWS 75 BD 
-    Surface 1 325 m² ; dimension des éléments : 1,35m x 3,5m ht
-    Seconde peau : cadre VEC gamme SFC85
-    Surface 1 750 m² ; dimension des éléments : 1,35m x 4 m ht
-    Début des études : 2017 / Début des travaux : mai 2019
-    Date de livraison (bâtiment A) : 30 avril 2021
-    Surface dont PUMA est locataire : 4 200 m²
-    Performance environnementale : Label Breeam Very Good
-    Performance technique : bâtiment contrôlé par GTB
-    Des capteurs de luminosité, température, etc. régulent automatiquement et constamment les éclairages, le chauffage/rafraichissement, la ventilation et les         brise-soleil du bâtiment
-    Maîtrise d’œuvre : DRLW architectes et Atelier d’architecture King Kong
-    Maîtrise d’ouvrage : ADIM Est, Demathieu & Bard Immobilier
 


© DRLW architectes

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

12 PRODUIT(S) POUR SCHUCO INTERNATIONAL







Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 297 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles