SageGlass dévoile les résultats de son étude liant bien-être et santé environnementale

SageGlass dévoile les résultats de son étude liant bien-être et santé environnementale

"Bien-être et santé environnementale : vers une humanisation de la performance au bureau" : l’étude réalisée par  la société de conseil en immobilier d’entreprise JLL pour SageGlass
 





La Qualité de Vie au Travail (QVT) est au cœur des réflexions des entreprises. Une priorité face aux difficultés de recrutement des nouveaux talents depuis quelques années, et qui s’est transformée en  un véritable enjeu sociétal avec la situation sanitaire actuelle. 
En pratique, qu’en pensent les salariés ? Quels sont les facteurs environnementaux à prendre en compte dans les bureaux ? Est-ce que les besoins des collaborateurs sont satisfaits ou existe-t-il un fossé entre leurs attentes et les espaces de travail actuels ? Dans quelle mesure cela influence-t-il leur bien-être, leur santé et leur productivité au travail ? 
Des questions devenues d’autant plus essentielles avec la fin du télétravail obligatoire et le retour  plus régulier au bureau. Les dirigeants doivent réussir à (re)donner une dimension plus humaine au bureau, pour qu’il (re)devienne un lieu où il fait bon vivre. Un pari gagnant-gagnant, et la clé pour 
un retour au bureau pérenne post-Covid. 

SageGlass (Groupe Saint-Gobain) a souhaité confirmer le rôle majeur des qualités physiques du bâtiment sur le bien-être et la santé au travail. L’expert du vitrage électrochrome a sollicité la société de conseil en immobilier d’entreprise JLL pour analyser l’importance accordée par les employés à différents facteurs - dont la qualité de la lumière, les vues et les espaces verts, et la température* - ainsi que leur satisfaction**. Son étude, livrée en juin dernier, est basée sur des données récoltées auprès d’un panel de 68 000 collaborateurs de bureau répartis sur 50 pays. Elle donne les clés aux employeurs et décideurs pour favoriser le retour des salariés dans la bonne humeur, entretenir leur engagement,  leur sentiment d’appartenance vis-à-vis de l’entreprise, leur créativité, l’innovation…. Pour aller au-delà  du simple lieu de travail et offrir une expérience humaine à valeur ajoutée grâce à des espaces optimisés : les bureaux, mais également les salles de réunion, les zones de détente, les espaces de restauration…. 

 

Résultats majeurs mis en évidence par l’étude

Lien direct entre qualités physiques du bâtiment, bien-être et productivité des collaborateurs 

-    Une relation positive est établie entre l’ensemble des facteurs étudiés et le sentiment de bien-être. L’accès aux vues et aux espaces verts présente la plus forte corrélation. 

-    L’ensemble des facteurs étudiés sont également corrélés positivement à la productivité. 

Les corrélations positives établies confirment qu’une amélioration du confort et de la santé des salariés, par le biais d’une meilleure qualité de l’environnement de travail, aura un impact réel sur leur expérience et leurs performances. Ils s’investiront davantage dans leur travail. Côté employeurs, les résultats, 
l’image et l’attractivité des entreprises seront renforcés.


Un fossé entre les attentes et l’offre de bureau actuelle 

Les employés accordent une très grande importance à la qualité de la lumière et de l’air, au confort thermique et acoustique ainsi qu’aux vues et espaces verts. Pourtant, leurs bureaux ne sont pas encore à la hauteur de leurs attentes.


Évolution positive mais insuffisante 

Les bureaux tendent à répondre de plus en plus aux attentes des collaborateurs. Cela confirme  qu’il y a bien une prise de conscience des entreprises sur les sujets QVT. Néanmoins, avec l’évolution des modes de travail (flex office, télétravail…), leurs attentes sont de plus en plus élevées. Il reste encore du chemin à parcourir avant de répondre pleinement à leurs besoins comme le démontre l’étude. 

 

Différences notables entre les genres, les générations et les régions 

- Les femmes et les hommes accordent une importance similaire aux besoins « de base » comme la lumière, la température, la qualité d’air et l’acoustique

 Cependant, les femmes donnent davantage de valeur aux facteurs plus expérientiels comme les vues vers l’extérieur et les espaces verts. 
Au bureau par exemple, elles recherchent vraisemblablement un espace qui participe à leur bien-être et améliore leur équilibre vie privée/vie professionnelle. En revanche, les femmes expriment des niveaux de satisfaction notablement plus bas que les hommes, en particulier vis-à-vis de la température, de la qualité d’air et de la lumière. 

-    Les facteurs étudiés sont considérés comme importants pour toutes les catégories d’âge
Toutefois, les moins de 35 ans apparaissent comme les plus exigeants. Ils attendent de leur lieu  de travail qu’il soit une extension de leur vie privée, où règne le confort.

-    Des différences s’observent entre les régions du monde

Dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), un écart important est visible entre les attentes et la satisfaction concernant la qualité de l’air, la température et les nuisances sonores. En Amérique du Nord, cet écart se trouve au niveau des vues et des espaces verts. L’une des explications est l’état du parc immobilier européen, généralement plus ancien qu’en Amérique du Nord par exemple. 

Ces résultats révèlent des différences réelles d’attentes, de sensibilité et de perception au sein des salariés, qui doivent être prises en compte dans les stratégies d’inclusion des entreprises. Des solutions flexibles, permettant de contrôler, d’ajuster et d’adapter les conditions environnementales des espaces de travail aux besoins spécifiques des salariés doivent être incluses dans les stratégies de conception ou de rénovation afin de favoriser le retour au bureau et l’engagement des équipes. 

 

Le vitrage électrochrome SageGlass, une solution intelligente pour les bureaux

Les vitrages SageGlass peuvent être installés en neuf comme en rénovation. Connectés simplement à un système de contrôle, ils régulent automatiquement leur teinte en fonction des paramètres environnementaux, tout au long de la journée. La lumière et les apports thermiques à l’intérieur du bâtiment sont ainsi adaptés en fonction des conditions extérieures et des besoins des occupants. Les vitrages garantissent également des vues dégagées quelle que soit la météo. Les vues sur l’extérieur relaxent les yeux, satisfont le besoin d’évasion et de connexion au monde grâce à l’effacement de la frontière entre dedans et dehors (concept de biophilie). Ainsi, les occupants ressentent moins de fatigue au fil de la journée, impactant la baisse de l’absentéisme.

* Également l’acoustique, la qualité d’air et les services pour une bonne hygiène de vie.

** L’adéquation entre les attentes et la satisfaction vis-à-vis d’un indicateur donné est mesurée par le score HX.Un score de 100 est atteint si le niveau de satisfaction est en parfaite adéquation avec les attentes. Le score augmente ou diminue d’un point à chaque point de pourcentage d’écart entre le score moyen d’importance et le score moyen de satisfaction. 

 

© SageGlass - Photographe James Newton / Bureaux de Tombola, Royaume-Uni

Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 297 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles