Bottero, machines à innovation

Bottero, machines à innovation

Groupe international, Bottero façonne son histoire depuis 64 ans, polie sur verre comme un diamant brut.





Derrière les chiffres, près de 800 salariés pour un CA consolidé autour de 200 M€, le fabricant italien de machines et matériel pour la transformation du verre plat et verre creux, fait démonstration d’une multiprésence et d’une expertise à 360° dans la conception d’équipements dédiés au monde du verre. Apparue en 1957 avec la création par Pasquale Bottero et Antonino Faccenda de Bottero Costruzioni Meccaniche, l’entreprise innove avec la fabrication des premières machines pour le traitement du verre et se distingue par une première série de brevets – table basculante et pinces à soulever les tôles – préfigurant une longue liste au fil des six dernières décennies.

 

Bottero devient leader dans la découpe du verre feuilleté, puis progressivement, investit le marché du verre creux jusqu’à un troisième marché inscrivant l’ingénierie de pointe dans des compétences bouclant la boucle aujourd’hui de son savoirfaire. Pour cet industriel du verre à multifacettes très à l’écoute du terrain, l’innovation a huilé les rouages d’une mécanique axée sur le développement de solutions complètes et de toute une gamme de machines et services associés à ses marchés spécifiques à travers le monde. Déjà dans les années 70, s'active le processus d'internationalisation de l'entreprise sous l'impulsion de Leonardo Ghinamo, ingénieur de Boves, diplômé du Politecnico de Turin et qui devient actionnaire du groupe, rejoint par d’autres membres de la famille de la région de Cuneo.

 

Détenu par la 3e génération, le groupe peut compter sur ses cadres dirigeants et leur forte expertise : (ci-dessus) Marco Tecchio, président de Bottero France et (ci-dessous à d.) Alberto Masoero, directeur commercial du développement du marché du verre plat et Service Après-Vente (SAV) international © Bottero Group

 

 

Coopté aujourd'hui par la 3e génération où chaque famille – Faccenda, Olmo et Ghinamo – détient un rôle opérationnel dans l'entreprise (pôles financier, ressources humaines et technologie-informatique), Marco Tecchio dirige le groupe, secondé par Alberto Masoero, directeur commercial du développement du marché du verre plat et Service Après-Vente (SAV) dans le monde, une mission marketing qui impose des experts et en l'occurrence, la haute technicité de ce polytechnicien de Turin, officiant depuis 20 ans au sein du groupe. Dans un français parfait, Alberto Masoero explique : « Bottero façonne l'un des matériaux les plus beaux et les plus utiles au monde ; il nous inspire et nous incite à constamment dépasser nos limites pour y associer technologie, passion et innovation. Nous ne le spécifions peut-être pas suffisamment, mais le groupe fait partie des seuls fabricants capables d'offrir le spectre d'un savoir-faire à 360° aussi large dans le monde ».

 

Une Filiale française en synergie avec l’Italie : (De g. à dr.) Damien Lafont, responsable commercial ; Eric Mercier, responsable commercial de la filiale France de Bottero et Alberto Masoero © VMA

 

A ce titre, Bottero S.p.A opère à échelle internationale à travers trois catégories de produits – verre plat, verre creux et systèmes spéciaux d'ingénierie – avec dix usines et sept succursales en Italie, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Chine et au Brésil. Sur la solidité de ces fondations et avec plus de 25 % de ses effectifs constitués d'ingénieurs travaillant dans ses unités de R&D et de Maintenance, l'entreprise italienne démontre la puissance et l'efficacité d'une organisation qui a su gagner la confiance de nombreuses multinationales et grands groupes industriels, autant que des PME, ETI ou TPE. Alberto Masoero le confirme, « nous accompagnons le développement d'une très large typologie de clients pour lesquels nous nous démarquons et investissons dans des solutions sur mesure. Notre envergure internationale conjuguée à notre indépendance nous confèrent une importante flexibilité qui nous permet de développer une très forte présence dans l'industrie 4.0 tout autant que sur le marché des "petites machines". Nous savons adapter notre vision d'industriel et de concepteur à de nouveaux paradigmes et défis ; et en tant que compétiteur, améliorer toujours plus notre technologie, laquelle participe à notre croissance entre 4 et 6 % par an ! ». Et de projeter un plan de développement sur 3-4 ans jusqu'en 2022-26, prolongeant le fil de ses innovations déterminantes développées ces dernières années.

 

 

Groupe intégrant quatre sites de production, six sites de R&D et huit sociétés dont le siège et six filiales

 

  • Date de création : 1957
  • Siège social : Cuneo (Italie)
  • Nombre de collaborateurs :

 

environ 800 dans le monde, dont ¼ d’ingénieurs. A ces chiffres, il faut rajouter 85 agents et distributeurs dans plus de 100 pays.

 

  • Nombre de machines :


plus de 50 000 installées dans le monde à ce jour

 

  • 212 Ingénieurs
  • 85 Agents et distributeurs
  • 100 pays avec 50 000 systèmes installés
  • 3 marchés – verre plat, verre creux, ingénierie spécifique - représentant 1 tiers du CA chacun

 

 

Présence globale :


6 Agences commerciales

  • Bottero France SA /Nice
  • Bottero U.K. Limited/Lancashire
  • Bottero GmbH/Grevenbroich - Allemagne
  • Bottero Glass Industry Co. Ltd / Foshan – Chine
  • Bottero Flat Glass Inc. /Kernersville North Carolina – USA
  • Bottero do Brasil /Sao Paolo - Brésil


4 sites de production

  • Bottero S.p.A. - Siège social : Cuneo – Italie
  • Bottero Sp.A. – Trana /Turin– Italie
  • Revimac S.r.l. /Vicenza – Italie
  • Bottero Glass Industry Co. Ltd / Foshan – Chinae


6 sites R&D

  • Bottero S.p.A. – Siège social :Cuneo – Italie
  • Bottero S.p.A. /Pesaro – Italie
  • Bottero S.p.A. – Trana /Turin- Italie
  • Revimac S.r.l. /Vicenza – Italie
  • Bottero Engineering GmbH/ Donauwörth – Allemagne
  • Bottero Glass Industry Co. Ltd/ Foshan – Chine

 

 

Au coeur de l'ingénierie de pointe


Bottero grave son futur en lettres de verre et fait de la fiabilité mécanique de ses origines le fer de lance d'une ingénierie et technologie intégrée et entièrement automatisée. Ayant réintégré quelques années auparavant la fabrication des châssis de ses tables afin d’en contrôler la précision et la qualité, Bottero a entamé une démarche de maitrise des coûts, mais aussi une action environnementale. De même, l’intégration début 2021 de la production de l’usine de Trana (5 000 m²) vers l’usine de Cuneo (65 000 m²), renforce là aussi une meilleure gestion industrielle, réduisant d’autant au passage les temps de déplacements et son empreinte carbone.

 

A l’est de l’Asie, dans son usine à Foshan en Chine dédiée uniquement au marché chinois, la production comprend ici essentiellement les bilatérales joints ronds, les bilatérales joints plats simples et dépileuses. Bottero se positionne même premier fournisseur en tant que producteur de verre photovoltaïque et électronique pour Smartphone, screen... jusqu'au verre plié, affichant ici ses compétences pour les verres alternatifs. « Nous intégrons toutes nos techniques aux différents univers et applications afférents au verre, faisant ainsi augmenter notre niveau technologique par interactivité et principe des vases communicants », indique le directeur commercial qui pointe l'important partenariat consacré aux sciences et technologie mené avec les thésards de L'École polytechnique de Turin.

 

Dans ses unités de production destinées à l’ensemble de ses marchés à travers le monde, le groupe Bottero innove depuis 60 ans et développe des solutions complètes et technologies de pointe, quelle que soit la typologie de ses clients avec toute une gamme de machines et services associés, notamment pour le verre plat : équipements  destinés à la découpe, le façonnage, le perçage et l'usinage © Bottero Group

 

 

A Cuneo, située à 1h30 au sud de Turin, la production consacre et alimente trois pôles : le verre creux, les parties froides des floats industriels, les lignes d’assemblage feuilleté industrielles et semi-industrielles, et enfin, le verre plat avec la fabrication d'équipements destinés à la découpe, le façonnage, le perçage et l'usinage. Une production organisée en mode îlots pour une agilité et un contrôle à chaque étape, « tant concernant la partie sous-traitance que la production interne », relève Eric Mercier, responsable commercial de la filiale France de Bottero et proche d’Alberto Masoero. « Plusieurs discussions ont d’ailleurs abouti à des contrats afin de sécuriser les fournisseurs et approvisionnements ». Efficience et consommation d'énergie, automatisation, laser et technologie prédictive pour éviter notamment les arrêts de production, traçabilité de chaque pièce... dans le monde du verre plat, les lignes semi-automatiques ou entièrement automatisées de Bottero stockent, trient, coupent, façonnent, tout en offrant un niveau très élevé de service grâce à l’intelligence artificielle réorganisant les interventions et la logistique du SAV.


« Nous pouvons suivre toutes nos machines connectées dans le monde, et procéder à un même benchmarking », soulève Alberto Masoero ; « ce sont les machines qui s'adaptent aujourd'hui au niveau de compétence des opérateurs ; elles permettent notamment aux miroiteries de gérer le changement générationnel de leurs équipes et d'optimiser l'employabilité et les problématiques de recrutement ». Renforcée avec la pandémie, la téléassistance et la maintenance augmentée ont propulsé la formation et l'accompagnement à distance, même si le présentiel et les relations avec ses clients et partenaires restent primordiales pour le directeur du marché du verre plat. « Derrière toute crise émerge des voies à explorer, comme celles où nous avons découvert les nouvelles possibilités du "Smartworking" et d’optimisation commerciale. Nous avons parallèlement dynamisé et réinventé nos démarches de formation avec entre autres de nouveaux supports vidéos, installé des machines en téléassistance et découvert que tout cela fonctionne ! … et de facto, dégagé de nouvelles possibilités d'extension de nos services... ».

 

En parallèle, le groupe mise sur la centralisation d'un lieu de rencontres commerciales et d'exposition avec son nouveau showroom en Allemagne à Grevenbroich près de Düsseldorf. A la croisée de nombreux pays européens, ce point névralgique d'échanges et de démonstrations autour d'importantes série de machines, se décline également auprès de partenaires actifs et volontaires à ouvrir leurs portes et qui engagent le constructeur italien à une obligation et « niveau de service toujours plus optimal », souligne Alberto Masoero. Un autre moyen d'encourager la proximité et le local, sur lequel le groupe, qui ne participera pas au Salon Vitrum cette année comme la plupart de ses confrères, compte capitaliser.

 

Autre nom familial reconnu, la miroiterie Michel Deschanet au Sud de Metz, a agrandi et réorganisé ses deux bâtiments, dont 2 500 m² entièrement dédiés à la fabrication de vitrage isolant (stockage, coupe, asssemblage) ; le transformateur a investi au total 1,5 M€ en intégrant la LAM548, la technologie et nouvelle ligne de découpe automatisée Bottero dernière génération © Miroiterie Michel Deschanet

 


Bottero France, une dynamique proactive

 

Côté Hexagone, dynamisée par Eric Mercier et Damien Lafont depuis plusieurs années avec une équipe de 6 personnes à ce jour, dont quatre techniciens conseil itinérants et Juliette Mellah, pilier administratif et ventes pour Bottero France, la filiale française en synergie technique avec Bottero Italie, peut se féliciter d’un parc représentant près de 800 machines installées sur le territoire national. Implantée historiquement à Saint-Jeannet entre Vence et Nice, proche géographiquement et culturellement de son voisin transalpin, elle bénéficie actuellement d'un marché hexagonal en plein renouvellement. « Les demandes sont multiples, toujours plus riches et techniques », observe Eric Mercier.


Pour cet ancien dirigeant d'une miroiterie lyonnaise et reconnu par ses pairs pour son expertise, « la performance n’est plus seulement un sujet de discussion, mais devient un objectif incontournable pour nos clients. De ce fait, l’avenir à court terme s’annonce prolifique et serein, l’activité est bien là et la filiale française reste une présence concrète et appréciée, relais aussi bien technique, administratif, comptable, bancaire que commercial ». Et si, l’admet Alberto Masoero, il reste au groupe à communiquer davantage en externe sur ses atouts, cette entreprise inclusive et multidimensionnelle n'en poursuit pas moins une évolution fidèle à ses valeurs et à son sens de l’anticipation au service d’un seul objectif : une réponse globale la plus aboutie et la plus satisfaisante possible pour ses clients tout en faisant avancer l’histoire de son industrie.

 

 

Equipement Verre Plat


FlexEdge: nouvelle bilatérale

 

© Bottero Group

 


Dernière-née, la bilatérale FlexEdge, mixte entre la très réputée et fiable Titan, avec la moins connue mais très flexible Two-B est complètement personnalisable, tant sur son châssis que la composition des meules ; extensible jusqu’à 18 m, intégrable à souhait dans les automatismes, avec un prix parfaitement contenu. Compacte, avec une mécanique plus accessible au niveau des broches d’arêtes, elle s’insère pratiquement partout en répondant à tous les besoins. Une option pour coins ronds polis pilotés par CNC est disponible. Installation traditionnelle en L, en U et même en ligne d’un groupe de deux bilatérales.

 

 


A.B.
Photo d'ouverture : © Bottero Group
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 296 - Août / Septembre 2021

   

Articles