Protection solaire : design et fonctionnalité, deux clés pour élargir le marché

Protection solaire : design et fonctionnalité, deux clés pour élargir le marché

Aujourd’hui, trois critères retiennent l’attention de l’utilisateur d’une protection solaire : le design, le gain thermique et l’occultation contre le vis-à-vis.





De plus en plus présents et demandés, les automatismes permettent de contrôler les produits, qu’il s’agissent des brise-soleil orientables (BSO) encore très majoritairement utilisés dans les immeubles de bureaux, des brise-soleil relevables qui ont plutôt les faveurs du résidentiel, des volets roulants ou encore des stores… Car la domotique rend possible le pilotage de toutes ces solutions via une box, un Smartphone ou une tablette…

 

  • " Quel est le critère qui l’emporte le plus aujourd’hui lors d’un achat : l’esthétique du produit ou bien ses bénéfices d’usage ? "


Selon Wilfried Simoes, directeur commercial de Nice group en France (fabricant de motorisations), « le design est la première chose que l’on voit d’un produit mais ses fonctionnalités sont tout aussi importantes. Le silence, la fluidité, la connectivité sont actuellement les grandes tendances du marché de la motorisation. C’est dans cet esprit que nous avons conçu le RolSolar, un moteur tubulaire à énergie solaire qui reprend les atouts de notre RolMotion, mais qui est alimenté par un panneau photovoltaïque associé à une batterie NiMH. Mû grâce à une télécommande, le RolMotion innove en termes d’ergonomie et de design. Le design fait partie de l’ADN de Nice : à fonctionnalités égales, il permet de se démarquer ».

 

Développé par elero, filiale de Nice spécialisée dans la motorisation, le RolMotion est un moteur tubulaire plug and play qui règle ses fins de course tout seul. Il a reçu la médaille d’Argent aux Prix de l’Innovation R+T Digital 2021 le 22 février dernier. Le RolMotion de elero embarque une technologie bidirectionnelle. © Groupe Nice - elero GmbH

 

 

À la fois concepteur, réalisateur et fabricant de motorisations pour toutes les solutions liées à la protection solaire, Sterela Noval (48 personnes, 10 M€ de CA) s’adapte à la fois aux constructions neuves (qui représentent 65 % de ses ventes) et à la rénovation (35 %).


« En fait, c’est la personne porteuse du projet qui décide de qui l’emporte entre l’aspect du produit ou des bénéfices d’usage. Si l’on s’adresse à l’utilisateur final ou à l’exploitant, il fait primer les aspects techniques et la notion de robustesse de notremoteur. Mais sur des projets mettant en lice un architecte ou un bureau d’études, l’aspect esthétique entre en ligne de compte… Pour amener un maximum de soleil dans les pièces, les architectes préconisent des baies vitrées de plus en plus grandes alors qu’elles adoptaient auparavant une largeur standard de 140 cm. Nous accompagnons la tendance : nous sommes pour l’instant les seuls à fournir une motorisation de baie vitrée en applique qui s’adapte à toutes les menuiseries du marché et à tous les matériaux – PVC, bois, aluminium et acier – et qui parvient à gérer des poids compris entre 150 et 400 kg. Notre moteur est très discret : il est habillé avec un cadre, du bois ou de la toile et ne se voit pratiquement pas », explique Frédéric Billier, directeur commercial et marketing de Noval.

 

Installée à Auterive (Toulouse), Noval a imaginé les extensions solaires motorisées de ce Pool House situé près de Montpellier © Noval

 


La filiale française de Baumann Hüppe (groupe Swissun Climax), explore le marché hexagonal depuis 15 ans. Elle y réalise 80 % de son chiffre d’affaires avec sa gamme de brise-soleil orientables et relevables.


Directeur commercial de Baumann Hüppe France, Ludovic Fremont souligne : « historiquement, nos BSO ont été conçus en Suisse, pays où l’ingénierie est guidée par la recherche de qualité, le design et surtout la robustesse et la fiabilité. La Suisse est en avance sur nous s’agissant de l’isolation thermique et de la protection solaire. Esthétiquement, le BSO est un produit épuré et fin. Discret, il s’intègre dans une architecture exigeante et moderne. Aujourd’hui, le BSO prend de l’ampleur en France. Très clairement, avec la prééminence de la RE 2020, Baumannn Hüppe entend jouer à la fois sur les aspects design et fonctionnalités avec une gamme très étendue ».

 

Le cours Saleya, l’un des endroits emblématiques du Vieux-Nice, est désormais ombragé grâce aux stores extérieurs fournis par Baumann Hüppe France © Baumann Hüppe

 

 

Warema innove avec un caisson modulaire en applique insonorisé pour bâtiments neufs

 

© Warema


Warema a remporté une médaille d'Or aux Prix de l’Innovation de R+T 2021 Digital pour son caisson modulaire en applique insonorisé pour les bâtiments neufs. Le fabricant a repensé les bases physiques de l'isolation acoustique et a opté ici pour une structure à double couche. Réduisant le niveau sonore d'environ 47 décibels, le boîtier atteint les valeurs d'isolation acoustique les plus élevées de l'industrie. L'isolation acoustique est entièrement intégrée dans le caisson, une construction modulaire standardisée avec plusieurs niveaux d'insonorisation est disponible. Cette solution offre un niveau d'isolation acoustique supérieur à celui de tous les caissons montés en applique et se caractérise par le principe de fonctionnement des oscillateurs à double masse. Celui-ci permet d'améliorer l'efficacité de l'isolation acoustique à l'intérieur des pièces à protéger.

 

Responsable marketing France de Winsol, Angélique Hublard remarque : « aujourd’hui, le consommateur final est dans l’attente de produits toujours plus innovants et en phase avec les dernières tendances en termes de confort. La fonctionnalité est sans doute le premier critère de recherche. Le consommateur étudie la résistance aux U.V., au vent, éventuellement à la pluie dans le cadre d’une pergola. Néanmoins, les options se multiplient : éclairages de différents types, enceintes intégrées dans les coffres des stores bannes ou dans les poteaux de pergolas, multiples fermetures latérales pour les pergolas (chez Winsol, nous en proposons déjà sept types). Dès lors, l’aspect esthétique prend également toute sa place ».


Chez Serge Ferrari, Séverine Basque, chef de marché protection solaire pour les produits intérieurs et Jean-Bernard Coulanges, chef de marché protection solaire pour les produits extérieurs répondent conjointement : « à l’origine de chaque projet, il y a toujours une recherche de fonctionnalité : protection contre la chaleur, contre l’éblouissement, création d’une zone d’ombre agréable en extérieur… En réponse à ce besoin, nous proposons une sélection de toiles de protection solaire. C’est à ce stade, sur la base de caractéristiques techniques équivalentes, que l’aspect esthétique du produit (couleur, design, aspect textile, vision au travers…) sera pris en compte. À ce jour, ce sont donc bien les bénéfices d’usage qui priment sur la sélection des toiles mais l’esthétique reste déterminante sur le choix définitif. C’est la raison pour laquelle Serge Ferrari développe des produits alliant performances techniques optimales et une esthétique toujours plus en adéquation avec les attentes du marché. C’est dans cet esprit qu’ont été élaborées les dernières innovations Serge Ferrari : le Soltis Touch ou encore le Soltis Veozip dont le lancement s’est déroulé lors du R+T digital 2021 ».

 

Le groupe Serge Ferrari a développé la technologie brevetée Agivir pour proposer au marché des membranes antivirales et a décidé d'appliquer ce traitement innovant au Soltis Master 99, une toile reconnue sur le marché pour le confort visuel et thermique qu’elle procure. Les résultats des tests, selon la norme adaptée ISO21702 utilisant le coronavirus 229E, démontrent une réduction de plus de 99 % du nombre de virus actifs présents à la surface de Soltis Master 99 Agivir par rapport à une surface non traitée. La surface de Soltis Master 99 Agivir a également des propriétés antibactériennes. Selon la norme ASTM E2180, il tue plus de 99 % des bactéries © Serge Ferrari

 


« Sur le marché des toiles de protection solaire, les unis texturés ont la cote. Mais la rayure traditionnelle, très multicolore et assez chargée, est en perte de vitesse », souligne Adrien Derreumaux, chef de Produit chez Dickson. « Les clients préfèrent les rayures avec de grands aplats de couleurs, des effets ton sur ton, des choses plus douces et moins contrastées ». Et de poursuivre : « pour nous, design et fonctionnalités sont deux axes prioritaires et complémentaires. Nous travaillons ces sujets de façon très intégrée entre nos services Marketing, Design et R&D. Il y a quelques années, nous avions enquêté auprès des consommateurs. Nous voulions savoir comment ils percevaient le store banne. S’ils évoquaient les aspects techniques et les fonctionnalités de ce produit, l’image en était très dégradée s’agissant du design et de la décoration. Depuis cinq ans, nous avons réalisé de gros efforts pour rééquilibrer les deux aspects - technique et design. Aujourd’hui, l’image du store banne au sein de l’opinion publique a été bien restaurée. Nos clients ont mis un accent fort sur le design des profilés, la finition des laquages… pour que l’objet store banne redevienne tendance ».

 

En 2021, Dickson promeut Infinity, une toile acrylique tissée proposée en quatre laizes : 165, 200, 250 et 320 cm. Élaborée avec un fil très technique, exclusif à Dickson, Infinity a les mêmes performances de résistance à l’élongation en chaîne qu’en trame. Portée par la nouvelle marque Dickson Resilient System (DRS), Infinity se décline en 19 coloris © Dickson

 

 

Store coffre extérieur Solix, médaille d’Or au Prix de l’innovation R+T 2021

 

© Ates


Imaginé par Ates (groupe MHZ), le store coffre extérieur Solix a séduit le jury par sa facilité d'installation qui s’adapte quasiment à toutes les fenêtres. Il s‘insère simplement dans le cadre de fenêtre depuis l’intérieur, sans utiliser d‘échafaudage. Manoeuvré par moteur radio avec accu, Solix permet jusqu‘à 70 % de réduction de la transmission thermique dans l’habitat. Disponible en option avec moustiquaire intégrée, Solix est à même d’équiper les bâtiments existants.


Il fonctionne grâce à un moteur radio avec accu, sans câble électrique. En option, il peut être mû grâce à l’énergie solaire. Quatre types de toiles de stores peuvent revêtir Solix qui est disponible dans un large choix de couleurs et de niveaux de transparence. Six coloris d’armature différents sont proposés.

 


Responsable commercial chez Tellier Brise-Soleil, Benoît Le Liboux le concède : « il est difficile de trancher entre l’aspect du produit ou ses bénéfices d’usage comme moteur de l’achat. Dans tous nos projets, que ce soit l’aspect fonctionnel ou esthétique qui priment, les deux notions sont toujours traitées. Initialement, les brise-soleil architecturaux (à lames fixes ou orientables) sont conçus pour protéger des surchauffes estivales sans réduire les apports solaires hivernaux. Ils assurent un confort thermique et visuel aux usagers à l’intérieur du bâtiment. Cependant, au-delà de ces aspects fonctionnels, les brisesoleil architecturaux sont également un élément d'animation de la façade et une source d’embellissement pour le bâtiment ».

 

Afin d’améliorer l’esthétique de ses volets coulissants, Tellier Brise-Soleil développe un nouveau cadre à coupe d’onglets et un nouveau système de remplissage permettant de fixer la tôle en rainure dans le cadre avec un rendu similaire aussi bien côté façade que côté intérieur. Le fabricant propose en 2021 une nouvelle offre avec une grande variété de tôles de remplissage (perforée, découpée laser…) © Tellier Brise-Soleil

 

 

Pour sa part, Mireille Wittmer, directrice Produit Ates remarque : « lors d’un achat, les deux critères – esthétique et fonctionnalité – sont pris en compte. En intérieur, le côté esthétique aura une plus grande importance. En extérieur, les performances thermiques et techniques liées au domaine d’application sont recherchées en priorité ». Responsable marketing Ates, Martine Benoît- George souligne : « en fonction des besoins et des tendances, nous étoffons le choix des coloris de ferrure que nous proposons et revoyons régulièrement nos collections de toiles pour y intégrer de nouveaux coloris, textures, motifs et découpes laser. Ainsi, nous avons, fin 2020, remanié en profondeur nos collections de stores plissés Duette® avec une sélection de plus de 350 tissus et de stores à bandes verticales avec un choix de plus de 450 toiles ».

 

La poignée maniable et intuitive permet un positionnement et un réglage personnalisés des lames TwinLine-New d’Ates, ainsi qu’une orientation facile par poignée sur le rail inférieur, pour une utilisation et une fonctionnalité optimales © Ates

 

 

Tellier Brise-Soleil métamorphose la façade de l’école élémentaire Kléber de Faches-Thumesnil (59)

 

 

Avant

 

Après © Tellier Brise-Soleil


Tellier Brise-Soleil (Groupe Adexsi) a acquis une véritable expertise dans la conception et la fabrication de brise-soleil fixes ou orientables, de lames décoratives, de bardages à ventelles, de grilles de ventilation et de volets coulissants. Forte de 16 années d’expérience, l’entreprise a déjà réalisé plus de 5 000 chantiers.


Ici, les lames orientables Recti’Ligne en aluminium anodisé or viennent sublimer la façade de l’établissement scolaire, tout en assurant le confort, son rôle premier, dans un programme de réhabilitation consistant à renforcer l’isolation thermique du bâtiment, à réaménager ses abords et sa cour de récréation. S’agissant de la façade de l’école, l’atelier d’architecture Charles Renard (59), en charge du projet, a pris le parti de l’agrémenter de brisesoleil à lames orientables de la gamme Recti’Ligne, conçus et réalisés par Tellier Brise-Soleil. La finition de ces lames en aluminium anodisé ton or offre ainsi au bâtiment rénové une signature unique et intemporelle. Le système de montage prêt-à-poser de Tellier Brise-Soleil a permis aux installateurs de gagner du temps et de faciliter la pose des brise-soleil Recti’Ligne sur le chantier de l’école Kléber. En seulement 2 semaines, les 45 m linéaire ont été installés et réglés par les équipes de la société Ecolopo.


Réhabilitation de l’école Kléber en quelques chiffres :

  • 2,1 M € HT coût des travaux (VRD compris)
  • 1 400 m² surface de plancher
  • 112 lames rectangulaires Recti’Ligne RL 350 x 50 de Tellier Brise-Soleil, basé à Chemillé-en-Anjou (49),
  • 9 moteurs pour l’orientation des modules


Calendrier du projet :

  • Démarrage des travaux : 2018
  • Fin des travaux : 2020
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de FACHES-THUMESNIL (59)
  • Maîtrise d’oeuvre & Crédits photos : Atelier Charles Renard - Architecte Roubaix (59)
  • Entreprise de pose : Ecolopo (59)

 

Les efforts d’Ates ont payé : la collection bandes verticales MHZ 2020 a reçu le prix "Plus X Award" dans les catégories High Quality, Design et confort d'utilisation (Ease of Use) : « le plus grand prix mondial de l'innovation pour la technologie, le sport et le Lifestyle décerné aux marques pour leur capacité d'innovation et la qualité de leurs produits », se félicitent Mireille Wittmer et Martine Benoît-George.


Implantée en Haute-Garonne (31), la SARL Storipro (15 salariés, 2,5 M€ de CA) a été créée en 2002. Elle conçoit et fabrique des stores et des moustiquaires qu’elle distribue sur l’intégralité du territoire français. Son fondateur et dirigeant, Thierry Jabaudon, résume : « nous sommes, pour 90 % de nos gammes, propriétaires de nos profils et filières et nous sommes les concepteurs de la partie design des profilés et des moules. Nous travaillons depuis 10 ans avec un bureau R&D externe avec lequel nous avons défini un cahier des charges : il dessine les fonctionnalités et le design. À partir de là, nous concevons nos propres gammes que nous vendons à nos clients : des artisans, des entreprises et des fenêtriers qui sont plutôt orientés vers le particulier ».

 

Storipro a développé un design qui lui est propre sur les stores coffres © Storipro

 


Au printemps, Storipro inaugurera une nouvelle déclinaison de stores zip : « aujourd’hui, les formes deviennent de plus en plus angulaires. Nous avons donc décidé de dessiner des stores et des coulisses un peu plus carrés. Au deuxième semestre 2021, nous sortirons une moustiquaire zip latérale. Nous avons bien avancé sur ce sujet sur lequel nous travaillons depuis deux ans. Nous avons pris un peu de retard car nous souhaitons proposer un produit à la fois esthétique et fonctionnel ».

 

 

"sunvas perla FR", une toile haute technicité conçue par markilux

 

© markilux


Cette toile de protection solaire proposée par le fabricant de stores markilux, imperméable et inflammable, possède un revêtement spécial en polyuréthane FR quasi transparent et écologique. Fabriqué en polyester high-tech, le "sunvas perla" est conforme à la norme européenne NF EN 13501-1 de classement de réaction au feu pour les bâtiments recevant du public ; dotée aujourd’hui d’un revêtement spécial en polyuréthane FR, cette toile très technique bénéficie d’une transparence qui a nécessité une véritable prouesse technique, les additifs de l’équipement FR attirant l’eau alors que l’adhésif du fluorocarbure assurant l'étanchéité du tissu avivait les flammes. Autre atout supplémentaire, la flexibilité de la toile, même à basse température.

 

Chargé de communication pour le fabricant belge Renson, Roel Berlaen l’assure : « le confort, la durabilité et le design sont les trois points les plus importants pour vendre. Là où le confort est encore le premier critère, les utilisateurs choisissent de se protéger du soleil. Le design joue principalement un rôle majeur si l'architecte est impliqué dans le processus de décision, c'est-à-dire surtout pour les nouveaux bâtiments ou les grandes rénovations. Mais pour les projets de rénovation classiques, c'est bien sûr le client final qui choisit l’esthétique. La durabilité est importante parce que l'on veut profiter longtemps de son investissement. Sur ce point, Renson offre les garanties les plus élevées du marché : 7 ans sur la technologie Fixscreen, 10 ans sur la laque et jusqu'à 130 km/h sur la garantie au vent ».

 

Le nouveau Fixscreen Minimal de Renson est un store extérieur de protection solaire dont la largeur peut atteindre 12 m. Il est capable de résister à des vents de 130 km/h grâce à un ingénieux système de fermeture éclair qui accompagne le glissement de la toile dans les coulisses © Renson

 


Responsable des ventes France de Duco, François Laurent remarque : « l’aspect esthétique est mis en valeur par les architectes avec des solutions telles que les lames brise-soleil. Elles permettent de sublimer les façades en créant du relief et de la géométrie. Actuellement, de nombreuses lames brise-soleil sont placées verticalement pour souligner ostensiblement la verticalité des constructions. Duco met à disposition ses nombreux outils pour définir le plus précisément possible les dispositions de lames, leur taille, leur inclinaison, leur pas, etc. suivant l’orientation des façades concernées. Nous sommes capables de définir sur les brise-soleil DucoSun, les coefficients de transmission et de réflexion solaire, le facteur solaire, mais aussi tous les impacts à l’intérieur du bâtiment, notamment grâce à notre e-catalogue ArchiWizard ».

 

 

Screen extérieur à motorisation solaire

 

© Soprofen


Doté d’un capteur photovoltaïque ultra plat (7 mm d’épaisseur) et discret, le nouveau screen extérieur de Soprofen récupère l’énergie solaire et l’accumule dans une batterie positionnée dans la coulisse. Efficace même par faible ensoleillement. Composé d’un caisson extérieur compact (seulement 100 mm) permettant d’optimiser l’enroulement de la toile, le screen est approprié aux poses en façade (coffre invisible depuis l’intérieur) ou en tableau. En effet, en filtrant jusqu’à 97 % de l’apport en soleil, le screen extérieur à motorisation solaire de SOPROFEN offre une protection 60 fois plus efficace qu’un store intérieur traditionnel.

 


Au-delà du confort créé grâce à la protection solaire extérieure, les BSO permettent de limiter la consommation en climatisation qui est énergivore et dévastatrice pour l’environnement. « L’usage des brise-soleil (et plus globalement des protections solaires extérieures) est alors la solution idéale pour allier le confort intérieur et la protection de l’environnement. Et le travail de l’architecte prend tout son sens quand il doit faire rimer bénéfice d’usage avec esthétique. La multiplicité des combinaisons et des formes de profils de Duco peut les y aider », estime François Laurent.


Quant aux volets coulissants, ils sont devenus un "must have" dans les nouvelles résidences de logements collectifs. À la fois marqueurs contemporains et ornements de façade, ils permettent aussi de faire baisser la température intérieure tout en tamisant agréablement la luminosité. « Sans eux, le seul recours est souvent de baisser les volets roulants, en pleine journée. Un non-sens physiologique et économique quand il existe une solution esthétique et pratique comme DucoSlide qui protège à la fois du trop fort ensoleillement et des regards extérieurs, en préservant l’intimité. Le type de lames est alors important : grandes ou petites, serrées ou plus espacées, bois ou aluminium, et même en remplissage en tôle, perforée ou non… Nous offrons un grand choix aux architectes en recherche permanente de finesse et d’élégance », argumente le responsable des ventes France de Duco.

 

SOURCES D'INSPIRATION

 

Quelles sont les sources d’inspiration des pôles R&D et marketing des fabricants pour développer de nouveaux produits ? Et comment perçoivent-ils ou anticipent-ils les attentes du marché alors que l’habitat évolue sans cesse et qu’il faut de plus en plus compter avec la transition énergétique ?


Directeur commercial de Baumann Hüppe France, Ludovic Frémont souligne : « en France, nos inspirations proviennent des prescriptions, de ce que l’on entend lorsque nous sommes en contact avec les économistes, les architectes… Ce sont les retours marchés et les retours terrain qui nous guident… Nous avons aussi la chance d’être adossés à Zwissun Climax qui dispose d’un véritable service R&D, composé de plus d’une dizaine d’ingénieurs. Notre maison mère a opéré un très fort développement tous azimuts en Europe : les tendances des différents marchés qu’elle collecte nous permettent d’offrir un foisonnement de possibilités, de produits, d’évolutions de produits, de matériaux et de couleurs. Nous piochons dans ces très nombreuses possibilités en fonction de nos affinités, de nos aspirations et de ce que nous observons sur un marché, de telle manière à nous démarquer par des propositions originales. En tant que produits, le brisesoleil, la pergola ou le store banne demeurent structurellement uniformes et l’originalité n’est pas forcément de mise. En revanche, sur la mécanique, sur les teintes, sur les formes de lames… nous arrivons à tirer notre épingle du jeu par le fait même que des collaborateurs de chez Baumann Hüppe sont impliqués dans le développement historique d’un produit. Nous nous appuyons aussi sur une structure de production qui présente de nombreuses possibilités ».

 

Conçue à l’origine pour le marché slovène, la lame en T imaginée par Baumann Hüppe est en Tectal. Elle a séduit une architecte qui en a commandé 2 000 exemplaires pour en équiper un bâtiment à Armagnac (33). « Dès l’étape de la R&D, nos produits sont conçus pour faciliter la pose et en diminuer la durée », souligne Stéphane Ehret, directeur général de Baumann Hüppe France. © Baumann Hüppe

 

 

Cette capacité d’adaptation est précieuse pour s’adresser au marché français : « alors que l’Allemagne se concentre sur le BSO à lame bombée, que la Suisse privilégie le BSO à lame Z ou que les pays du Sud misent sur le BSO tout métal – le plus occultant – la France a la particularité de consommer tous les types de produits, d’accessoires et de couleurs en fonction des envies ou du gain recherché : occultation, protection solaire ou préservation de la luminosité entrante. Lorsque les innovations de notre maison mère sont adaptées à notre marché, nous les proposons à nos clients. C’est ainsi que nous avons remporté un très gros marché à Armagnac, près de Bordeaux : Baumann Hüppe avait développé il y trois ans une lame de brise-soleil en Tectal pour la Slovénie. Originale avec sa forme en T, elle n’est pas proposée par la plupart des fabricants. Le jour où nous l’avons présentée pour la première fois à l’architecte du projet d’Armagnac, elle s’est écriée : "Je veux cette lame !". Nous en avons ainsi commercialisé plus de 2 000 d’un seul coup », révèle Stéphane Ehret, directeur général de Baumann Hüppe France.

 

Pour sa part, Thierry Jabaudon – le fondateur et dirigeant de Storipro – remarque : « les menuiseries deviennent de plus en plus angulaires alors qu’elles étaient plus arrondies par le passé. Cette tendance va-t-elle perdurer ? C’est difficile à dire. Cette évolution est également impulsée par les industriels de la menuiserie. Les premières formes carrées que j’ai vues étaient signées K•Line qui est un précurseur. Les gammistes Technal et Schüco ont aussi décliné des produits de cette forme. Je pense que le marché n’a pas spécialement voulu ces formes carrées : ce sont les industriels qui les ont amenées. Il a y également plus de formes angulaires dans l’automobile… C’est dans l’air ambiant ».


Wilfried Simoes, directeur commercial de Nice, souligne : « aujourd’hui, nous sommes dans un métier – surtout sur la partie motorisation – où l’on recherche avant tout des produits très fluides, très silencieux. Notre service R&D s’est penché sur ce sujet. Il s’efforce d’imaginer des éléments simples et faciles à intégrer sur une ligne de production pour nos fabricants ».


Pour Dickson, Adrien Derreumaux affirme : « nous sommes très attentifs aux concepts de confort de vie et de performances. Nous nous sommes réorganisés au sein de Dickson pour créer une cellule Innovation produitx : nous faisons travailler ensemble quatre départements. Le Marché – que je représente – est à l’écoute des tendances du terrain qu’il faut traduire en cahier des charges : quelle collection doit-on sortir demain ? Pour y parvenir, je m’appuie autant sur la R&Dque sur le design. En parallèle, le marketing met en valeur aussi bien le design que la fonctionnalité. Nous nous inspirons beaucoup des remontées du terrain que nous recueillons : nous passons beaucoup de temps à l’écoute de nos clients ». Adrien Derreumaux note également : « nous sommes aussi, en temps normal, très présents sur les salons liés au thème de la décoration. Nos équipes R&D se rendent également sur les salons à connotation technique. Les designers visitent des salons plus inspirants, ce qui constitue une autre source. Nous entretenons également de nombreux partenariats – avec des laboratoires, des sources techniques… – pour remonter des informations centrées sur l’évolution des techniques. Nous sommes aussi au contact des écoles de design et des designers… Nos sources d’inspiration sont multiples. Nous mettons sur le marché des produits qui sont autant attirants pour leur design que pour leurs fonctionnalités ».
 

 

Dickson a décidé de renommer sa collection Sunworker pour SWK6, nouvelle gamme dévoilée début février 2021 ; cet hôtel Ibis, dans les environs de Lyon, a choisi cette solution SWK6 Dickson pour personnaliser des screens intérieurs sur le thème de la musique © Dickson

 

 

Solutions de protection solaire innovantes – montage rapide et en angle

 

© heroal


Avec le système heroal VS Z EM médaillé Or lors des Prix de l’Innovation R+T 2021 (catégorie protection solaire), heroal dévoile un Zipscreen à montage rapide équipé d’un moteur solaire, qui convient parfaitement à une utilisation dans les logements locatifs grâce à sa fixation facile sans perçages. Pour un usage efficace en angle, heroal présente en outre une solution adaptée. La spécificité : le guidage des deux toiles est assuré par un seul câble inox dans l’angle, ce qui permet également de commander séparément les deux Textilscreens grâce à la nouvelle conception des lames finales. La nouvelle coulisse de 25 mm est entièrement intégrable pour le système Zipscreen heroal VS Z. D. Par ailleurs, heroal a notamment développé une nouvelle lame finale, qui assure une tension du textile optimale même en cas de dimensions des éléments complexes, ainsi qu’une solution pour réaliser des combinaisons de portes-fenêtres.

 

Directrice marketing et communication Marquises, Aurélie Bender campe le décor : « au sein de notre bureau d’études, six personnes travaillent sur l’innovation, mais aussi l’amélioration de produits. À partir d’une idée, nous réalisons une étude de marché et, si les conditions sont réunies, nous mettons les moyens pour y arriver. L’important pour nous est de combler une demande grandissante. Il faut que les produits soient utiles et en phase avec les attentes des clients. L’un des axes de développement concerne le pilotage via les nouvelles technologies. Il y a des défis à relever pour piloter nos produits avec le soleil, les rendre autonomes, rajouter de plus en plus de fonctionnalités… Marquises prévoit en 2021 la commercialisation d’un Verticoffre solaire ».

 

 

© Warema

 

Cette solution d'ombrage unique pour les angles tout verre développée par Warema crée une sensation d’espace unique. Ses brise-soleil orientables pour ces situations d’angles sont couplés sans guidage en coin. Les raccords d'angle discrets sur les lamelles assurent une vue d'ensemble harmonieuse de la solution de protection solaire. Les barres de charge sont reliées de manière rigide et le raccordement n’affecte pas l’orientation standard des lamelles. Les deux tabliers en angle s’orientent en même temps, montant et descendant en parallèle.


Responsable commercial Tellier Brise-Soleil, Benoît Le Liboux l’assure : « les sources d’inspiration sont diverses et nombreuses. Il peut s’agir d’une amélioration ou d’une création de produit à la suite d’une demande terrain (prescripteurs ou commerciaux), d’une évolution normative comme avec la RE 2020 ou d’un retour de chantier… De la rédaction des cahiers des charges à la fabrication des prototypes, les projets R&D mobilisent l’ensemble des services de l’entreprise (marketing, commerce, bureau d’études,production…). Nous échangeons sur nos idées en permanence etnous validons les solutions ensemble retenues lors de nos réunions R&D ».


Pour Renson, Roel Berlaen constate : « l’inspiration vient du marché et des questions de nos principaux acteurs : nos clients, les constructeurs de fenêtres et les spécialistes du soleil, les architectes et, bien sûr, le client final. Renson suit également de près les nouvelles tendances en matière d'habitat, d’architecture… mais aussi d’IoT et de produits connectés ».

 

En position fermée, le Fixscreen Minimal de Renson se dissimule dans la façade. Sans vis apparentes et avec tous les éléments proposés dans la même couleur, il s’harmonise avec les profils de châssis les plus minces. Le Fixscreen Minimal et le moteur Detecto qui l’anime bénéficient tous les deux d’une garantie de 7 ans © Renson

 


Chez Serge Ferrari, Jean- Bernard Coulanges et Séverine Basque le soulignent : « l’innovation a toujours fait partie de l’ADN du groupe. Les équipes R&D et marketing travaillent en étroite collaboration afin d’être au plus près de nos clients pour comprendre leurs besoins et leurs attentes et y répondre en développant des produits toujours plus innovants ». Pour le fabricant, les études de marché, la veille technologique, les évolutions en matière de performance énergétique des bâtiments ou d’impacts environnementaux sont bien évidemment au coeur de ce processus. Parmi les dernières évolutions majeures, « l’explosion de l’outdoor living nous a amené à élargir notre offre en proposant par exemple des produits permettant de créer des ambiances où nos produits de protection solaire se marient avec notre gamme pour le mobilier d’extérieur », poursuivent les porte-parole de Serge Ferrari.Jean-Bernard Coulanges et Séverine Basque. « De la même manière, le Soltis Touch a été développé en partenariat avec des architectes d’intérieur, designers et matériauthèques qui nous ont permis d’identifier l’importance croissante de l’esthétique et surtout du confort acoustique dans les espaces intérieurs ».

 

En matière de protection solaire intérieure, le Soltis Touch, la dernière innovation de Serge Ferrari, est obtenue par un tissage unique qui intègre une fibre textile brute, pour un rendu matière raffiné et différenciant. Soltis Touch répond à ces attentes avec trois coefficients d’ouverture (1 %, 3 % et 5 %) et offre une fonctionnalité nouvelle pour les stores intérieurs © Serge Ferrari

 


Chez Ates, Mireille Wittmer et Martine Benoît-George expliquent : « notre pôle R&D anticipe et accompagne les tendances du marché. Il tient compte des évolutions de l’habitat et des réglementations, ainsi que du confort d’utilisation qui est un critère incontournable aujourd’hui ». Pour Noval, Frédéric Billier indique : « s’agissant des sources d’inspiration pour nos pôles R&D et marketing, nous avons deux formes d’actions. Dans la première, nous sommes à la recherche d’informations pour développer de nouvelles solutions. Nous sommes assez proches de nos clients pour régulièrement les solliciter. Nous les interrogeons pour identifier leurs besoins ou quelle est la fonctionnalité que nous n’avons pas couverte aujourd’hui et qu’il faudra couvrir demain ».

 

 

Le tissu Mermet satiné 5501 au musée de Trente

 

© Fabio Di Carlo - Resstende - Mermet SAS


Le Muse de Trente en Italie est aujourd’hui l’une des attractions majeures du Quartiere delle Albere, le nouveau quartier écologique de 116 300 m², érigé sur l’ancien site industriel de Michelin. Ce grand musée scientifique interactif fait partie d’un ambitieux projet de réaménagement environnemental qui reconnecte la ville à son contexte naturel, la rivière Adige et les Dolomites. Avec pour objectif d’être classé LEED Gold, l’édifice a été conçu dans le plus grand respect des exigences de durabilité écologique, consomme peu d’énergie et privilégie les ressources renouvelables. Un système sophistiqué de stores contrôlés par des capteurs de température régule la lumière et la chaleur du soleil que ce soit en été comme en hiver.


Le tissu Satiné 5501 de Mermet y a trouvé tout naturellement sa place, tant par ses performances que par le confort qu’il amène aux usagers du bâtiment. Sélectionné pour équiper les stores enrouleurs intérieurs en tension sur mesure de Resstende, un support spécial lui aussi étudié afin d’avoir un impact environnemental et architectural minimum et permettant de garantir une tension de tissu exceptionnelle. Avec sa grande largeur unique de 320 cm qui s’adapte aux baies contemporaines vitrées de grandes dimensions, c’est le coloris 0707 Perle qui a été choisi ici, parmi les 6 que compte la gamme. Ce tissu dense permet une maîtrise totale de l’éblouissement en filtrant jusqu’à 98 % des rayons lumineux (Tv = 2 %). Il résiste à la décoloration due aux U.V. qu’il filtre jusqu’à 98 % et présente une excellente protection contre la chaleur : jusqu’à 83 % de l’énergie solaire est rejetée en application intérieure.

 

Deuxième approche, la proximité avec ses clients pour créer et formaliser le besoin qu’ils ont imaginé incite Noval à étudier le marché, en collaboration avec différents gammistes. « Nous participons aussi à des conférences pour prendre un peu de matière afin de réfléchir… Nous nous nourrissons également auprès des clients qui viennent nous voir en signifiant précisément leurs attentes. Nous avons véritablement ces deux approches aujourd’hui ».


François Laurent, responsable des ventes France de Duco, résume : « à la base, les ingénieurs de la R&D de Duco sont ouverts et curieux. Par l’intermédiaire du service commercial présent dans chaque pays, ils sont à l’écoute des demandes émanant du marché : architectes, bureaux d’études, installateurs, promoteurs… La coopération régulière avec des bureaux d’études spécialisés (notamment fluides, thermique, environnement) permet d’anticiper de nouveaux besoins sur le marché, ceux qui deviendront les standards de demain ». Et de prendre pour exemple, les ouvrants de free-cooling qui laissent pénétrer de grands débits d’air la nuit, « les meilleurs alliés des lames brise-soleil pour une solution entièrement passive de confort thermique, de jour comme de nuit. La mission que Duco s’est donnée est de garantir le confort et la santé des occupants des bâtiments, tout en préservant l’environnement. La R&D de Duco essaie d’anticiper les modifications à venir des législations dans les pays européens et cherche en permanence des solutions globales toujours plus efficaces ».

 

 

 

Érigé sur une friche ferroviaire à l’entrée de la ville d’Arles, le nouveau défi de l’architecte canadien Frank Gehry, commandité par Maja Hoffmann pour y loger la Fondation Luma, est un bâtiment – constitué d’une rotonde vitrée de 54 m de diamètre et de quatre tours – dont la façade est composée d’environ 5 000 m² de coques d’acier. La société alsacienne Marquises a réalisé les stores toile verticaux intérieurs motorisés d’une hauteur de 11 m, mis en oeuvre par OFB.

 

 

JLC / A.B.
Photo ouverture : © Duco
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 298 - Décembre 2021 / Janvier 2022

    

Articles