Contenu des qualifications OPQIBI 1905 et 1911

Contenu des qualifications OPQIBI 1905 et 1911

Le contenu des qualifications OPQIBI 1905 : Audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives) et 1911 : Audit énergétique " maisons individuelles ".




1905 : Audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives)


Audit réalisé selon la méthodologie prévue par les normes 16247-1/2012 et 16247-2/2014 visant l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un bâtiment ou d'un groupe de bâtiments existants.

 

Il comprend :

  • état détaillé des éléments du bâti, de son environnement, des sources actuelles d'énergie, des équipements, de leurs fonctionnements, des contrats de fourniture et de services.
  • bilan des consommations et des sources de perte des énergies.
  • analyse et synthèse de la situation, identification des gisements d'économie d'énergie aux moyens de méthodes de calcul transparentes et documentées.
  • inventaire de propositions techniques et financières et de conseils hiérarchisés, permettant au maitre d'ouvrage d'apprécier les actions nécessaires d'investissement, d'exploitation, de maintenance et de maîtrise des consommations.

 

Nota : la seule réalisation d'un DPE ne relève pas de cette qualification.

 

 

Critères complémentaires spécifiques

 

Critère complémentaire "moyens humains"


Le postulant désigne un ou plusieurs référent(s) technique(s) ayant un rôle opérationnel dans la production et/ou la validation des audits énergétiques. Leurs lieux d'établissement est inscrit sur le certificat de qualification du prestataire.

Le nombre de ces référents techniques est de 1 par tranche de 20 personnes de l'effectif oeuvrant dans le domaine de l'audit énergétique concerné. Cet effectif doit être justifié.

Le (ou les) référent(s) technique(s) est/sont un/des thermicien(s) devant justifier d'une formation initiale qualifiante ou continue de 3 jours minimum en matière d'audit énergétique traitant les objectifs pédagogiques suivants :

  • Recueillir et analyser les informations permettant de comprendre le fonctionnement réel du bâtiment
  • Préparer la visite sur site et identifier les points de blocage
  • Sur site, savoir évaluer l'état de : la chaufferie, l'éclairage, la ventilation, l'état du bâti, les équipements responsables des autres usages.
  • Sur site, savoir questionner les occupants sur confort et usages.
  • Recoller l'analyse des factures avec l'évaluation des consommations théoriques du bâtiment faite sur logiciel de calcul autre que réglementaire.
  • Identifier les postes à fort impact, dégager les priorités de travaux et les chiffrer.
  • Convaincre le maître d'ouvrage.

 

Durée d'expérience requise pour les référents techniques en matière d'audit énergétique :

  • Pour les référents techniques disposant d'un titre ou d'un diplôme de niveau I dans le domaine de la maîtrise de l'énergie : 3 ans
  • Pour les référents techniques disposant d'un titre ou d'un diplôme de niveau II ou III, dans le domaine de la maîtrise de l'énergie : 4 ans
  • Pour les référents techniques disposant d'un autre titre ou diplôme : 7 ans

 

En outre la structure devra posséder en propre un ou plusieurs spécialistes possédant des compétences dans le domaine de l'électricité courants forts et du clos et couvert.

 

 

Critère complémentaire "moyens matériels"


Le postulant présente les moyens techniques utilisés dans la réalisation des audits énergétiques permettant d'appliquer les exigences méthodologiques prévues par les normes 16247-1 et 16247-2.

Ces moyens sont a minima les suivants : luxmètre, wattmètre (avec pince ampèremetrique), ampèremètre, voltmètre, pince ampèremétrique, équipement de mesure des températures et débits de ventilation, analyseur de combustion, caméra thermique, logiciel de simulation thermique dynamique.

La possession ou l'utilisation de ces moyens est attestée par des factures d'achat et/ou de location ou des attestations de prêt.

 

 

Critère complémentaire "moyens méthodologiques"


Le postulant fournit une note méthodologique d'intervention ; elle s'appuie sur les normes NF EN 16247-1 et 16247-2.

 

 

Critère complémentaire "références"


Fournir 3 références achevées d'une ancienneté de moins de 3 ans.

Pour chaque référence , fournir un exemplaire du rapport d'audit (incluant les annexes de calcul) afin de permettre de juger de la qualité du travail ainsi que de la conformité de celui-ci à la méthodologie présentée.

Chaque rapport décrit, en particulier, l'ensemble des étapes de l'audit dont le contact préliminaire, la réunion de démarrage, le recueil des données, la conduite du travail sur place et les visites de site.


Nota : l'attribution de la qualification 1905 entraîne automatiquement celle de la qualification 1911.

 

1911 : Audit énergétique " maisons individuelles "

 

Réalisation d'un audit énergétique visant l'amélioration de l'efficacité énergétique d'une maison individuelle, conformément à l'arrêté du 30 décembre 2017 pris pour l'application de l'article 200 quater du code général des impôts relatif au crédit d'impôt sur le revenu pour la transition énergétique.

La prestation comprend :

  • état détaillé des éléments du bâti, de son environnement, des sources actuelles d'énergie, des équipements, de leurs fonctionnements, des contrats de services.
  • bilan des consommations et des sources de perte d'énergie.
  • analyse et synthèse de la situation, identification des gisements d'économie d'énergie aux moyens de méthodes de calcul transparentes et documentées.
  • inventaire de propositions techniques et financières et de conseils hiérarchisés, permettant au client particulier d'apprécier les actions nécessaires d'investissement et de maîtrise des consommations.

 

Nota : la réalisation d'un DPE ne relève pas de cette qualification.

 

 

Critères complémentaires spécifiques

 

Critère complémentaire "moyens humains"


Le postulant désigne un ou plusieurs référent(s) technique(s) ayant un rôle opérationnel dans la production et/ou la validation des audits énergétiques. Leurs lieux d'établissement est inscrit sur le certificat de qualification du prestataire.

Le (ou les) référent(s) technique(s) est/sont un/des thermicien(s) ou un/des responsable(s) de travaux ayant suivi une formation à l'audit énergétique de minimum 2 jours et abordant les sujets suivants :

  • méthodologie de l'audit ;
  • connaissance des techniques globales du bâtiment (équipements, modes constructifs) et de la sinistralité associée aux interventions d'amélioration de l'efficacité énergétique.

 

Cette formation aborde également les points suivants :

  • recueillir et analyser les informations permettant de comprendre le fonctionnement réel du bâtiment dans sa globalité et en particulier d'un point de vue énergétique ;
  • préparer la visite sur site et identifier les points sensibles ;
  • sur site, savoir évaluer l'état des systèmes de chauffage et de refroidissement, de l'éclairage, de la ventilation, de l'état du bâti, des équipements responsables des autres usages ;
  • sur site, savoir questionner les occupants sur le confort et les usages ;
  • recoller l'analyse des factures avec l'évaluation des consommations théoriques du bâtiment faite sur logiciel de calcul autre que réglementaire ;
  • identifier les usages énergétiques à fort impact, dégager les priorités de travaux et les chiffrer.

 

Fournir les justificatifs de formation.

En alternative à l'exigence de formation, un référent technique peut faire valider ses compétences par la réussite à un contrôle individuel de connaissances, sous forme de QCM.

La durée d'expérience requise en matière de rénovation énergétique pour les référents techniques :

  • un an pour les titulaires d'un titre ou d'un diplôme de niveau I dans le domaine de la maîtrise de l'énergie ;
  • trois ans pour les titulaires d'un titre ou d'un diplôme de niveau II ou III, dans le domaine de la maîtrise de l'énergie ;
  • cinq ans pour les titulaires d'un autre titre ou diplôme.

 

 

Critère complémentaire "moyens matériels"


Le postulant présente les moyens techniques utilisés dans la réalisation des audits énergétiques. Ces moyens sont a minima les suivants :

  • wattmètre ;
  • équipement de mesure des températures de l'air et des températures de surface ;
  • logiciel d'évaluation énergétique des bâtiments d'habitation;
  • vitromètre ;
  • lasermètre.

 

La possession ou l'utilisation de ces moyens est attestée par des factures d'achat et/ou de location ou des attestations de prêt.

 

 

Critère complémentaire "références"


Le postulant fournit 3 références d'audit énergétique " maison individuelle " réalisées sur les 2 dernières années.

Pour chaque référence, est fourni un exemplaire du rapport d'audit (incluant les annexes de calcul) afin de permettre de juger de la qualité du travail.

 

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 
Dernière revue
N° 313 - JUIN 2024

  magazine  

Produits


Nouveautés Produits