Le verre intérieur : un atout design ?

Le verre intérieur : un atout design ?

Le verre est-il un atout design ? La réponse est oui. D’ailleurs, le verre s’invite dans toutes les pièces des logements (cuisine, salle de bain, salon...), et aussi à l’intérieur des bureaux, des commerces, des ERP.





Les industriels mettent en avant sa touche haut de gamme et l’étendue de son potentiel… En intérieur, le verre perce comme un matériau de décoration grâce à son style, à son élégance, à sa délicatesse.

 

D’ailleurs, chez Verrissima, « la déco représente un tiers de notre chiffre d’affaires contre deux-tiers pour les portes », déclare Patrick Gross, directeur général. Certes, la décoration est inscrite dans l’ADN de Verrissima, mais dans ce secteur, la progression du verre ne se dément pas. Aujourd’hui, « cette tendance se renforce, car avec la crise sanitaire, le verre propose un support facile à nettoyer et il est plus que jamais plébiscité pour son côté hygiénique », constate pour sa part Sébastien Joly, directeur marketing et communication de Riou Glass.

 

Trame ardoise scintillante (design Anne et Philippe Sorigué) - © Riou glass

 

Les applications sont nombreuses : garde-corps intérieur, cloison, habillage d’escalier, dalle, porte, paroi de douche, vasque, miroir, crédence de cuisine, mobilier…Le verre s’invite dans toutes les pièces de la maison et orne certains éléments. « Le produit phare en intérieur est le verre laqué mat ou brillant qui habille les murs, les paliers d’ascenseur, facile à entretenir », résume Valérie Vandermeulen, responsable communication et marketing AGC Glass France. Le nec plus ultra se révèle avec « des verres Matelac Silver, miroir sur float clair ou coloré dépoli, choisis pour les habillages chics des hôtels de luxe, des floats bronze, gris, extra-clair en 6 mm posés collés », ajoute-t-elle. Certains vitrages décoratifs embarquent des fonctionnalités techniques. « Les verres anticorrosion sont réservés à la salle de bain, les verres antireflets aux boutiques et aux vitrines des musées et galeries d’art par exemple », précise Valérie Vandermeulen.

 

Matelac silver bronze (Holiday Hotel Beach à Budapest, designer Agnes Toth) AGC Glass Europe

 

Activité en croissance

 

Le marché du verre décoratif se porte donc bien. « Il s’agit d’un marché en progression chez Riou », confirme Sébastien Joly. D’ailleurs le verrier a beaucoup investi au cours des deux dernières années et rapatrié l’ensemble de l’activité décoration sur un seul site de production.

 

La nouvelle ligne d'impression numérique Riou Glass renforce son offre de vitrages décoratifs © Riou Glass

 


Une ligne d’impression numérique sur verre haute résolution – pouvant atteindre 1440 dpi – associée aux autres techniques maîtrisées par l’usine (sablage, laquage, résine…), et un nouveau  centre de façonnage permettent notamment à Riou Glass de repenser son offre de vitrages décoratifs. « Notre objectif est de doubler cette production », glisse son directeur marketing et communication. Et de diversifier les applications suivant les demandes : plancher en verre pour toit-terrasse, puits de lumière, cloison d’artiste, garde-corps…

 

L’impression numérique se développe. Mais, « les imprimés traditionnels, les verres martelés reviennent en force », note Maryline Pereira, gérante de Côté Verre. Les verres anciens à motifs refont surface. « Les verres cannelés sont appréciés, notamment pour reproduire les verrières des ateliers d’artistes, les verres striés comme l’Estriado de Saint-Gobain (verre imprimé translucide Décorglass NDLR) ou le verre flute d’AGC sont fréquemment demandés », témoigne Alban Utard, directeur de la Miroiterie Righetti. Y compris dans le mobilier. Colorés ou pas, les verres texturés apportent des motifs et des reliefs aux objets. Parmi eux, le verre nervuré avec ses fines rayures, séduit par son look élégant ; le verre ciselé rappelle le style Art Déco…

 

Verre imprimé Monumental securit 4 mm. © Côté Verre

 

Crédence de cuisine


Facile à installer, résistant, hygiénique, le verre est entré depuis plusieurs années dans les cuisines. Riou Glass, après avoir commercialisé une gamme de portes d’entrée, annonce le lancement d’une gamme de crédences de cuisine, disponible en tout début d’année. « Nous disposons d’un vrai cataloguede crédences avec une gamme structurée, nous avons collaboré avec un designer et nous y croyons beaucoup », précise Sébastien Joly. Sur ce segment, les acteurs jouent des coudes.

 

Verrissima travaille ce produit depuis longtemps. « Les fonds de hotte, un temps très à la mode, déclinent un peu devant le succès des îlots de cuisine », remarque Patrick Gross. La boutique en ligne spécialisée dans la décoration verrière, coteverre.fr, qui fabrique sur-mesure, dispose d’une offre à son catalogue. « C’est notre produit d’appel, nous commercialisons une gamme assez large, et nous avons décidé de vendre des échantillons afin que les clients puissent valider leur choix. Nous souhaitons aller plus loin dans l’expérience d’achat en mettant en ligne un configurateur », affirme Maryline Pereira.

 

La déco, un nouveau marché pour Mantion

 

Système Roc-design signé Mantion © Mantion


« L’évolution des surfaces habitables qui se réduisent et s’optimisent favorise l’adoption des coulissants et la valorisation de leur système en élément de décoration », estime Olivier Van de Woestyne, directeur commercial France de Mantion. Le fabricant milite aujourd’hui pour que les systèmes équipant les portes intérieures coulissantes soient visibles. Une posture esthétique récente qui s’est traduite par le lancement de deux produits : Roc Design et Safe-Slim.

« Le premier correspond aux décors évoquant l’univers industriel, le second aux univers plus contemporains, en finition anodisé naturel ou anodisé noir », précise Olivier Van de Woestyne.

 

En crédence, toutes les couleurs fonctionnent auprès des consommateurs, avec une longueur d’avance pour le blanc, intemporel, selon Maryline Pereira.


Le verre se cache aussi dans les détails. Ainsi, confie Patrick Gross, « nous fabriquons des joues de tiroirs par exemple, un marché énorme, porté par de gros cuisinistes ». Un produit basique qui sort de l’usine à une cadence industrielle, mais qui permet aux éléments de se démarquer.


Mobilier haut de gamme

 

Glassvariations, la marque du groupe Cevino Glass, déjà connue pour ses premières collections de mobilier haut de gamme, et notamment pour la réalisation de tables en verre en partenariat avec La Fabrique des pieds, a lancé au mois d’octobre une nouvelle collection baptisée Monolog. « Dessinée par le studio Exercice, cette collection est 100 % en verre et miroir et conçue grâce à la technique du collage U.V. », explique Sandrine Gautier, la dirigeante. La gamme se compose d’un fauteuil épuré en verre extra clair, d’une table ronde (teinte bronze) avec trois pieds en verre, ainsi que d’une étagère basse en verre fumé et d’un miroir écologique créés à partir d’un verre Cradle to Cradle signé AGC. « L’accueil réservé à ces produits d’exception est bon, le fauteuil a été sélectionné et exposé à la Biennale Emergence à Pantin en octobre 2020 ; le fauteuil, le meuble bas étagère en verre fumé et la table ronde Monolog sont présentés dans le cadre de Lille Métropole 2020 Capitale Mondial du Design à l’exposition Please Do So, au MUba Eugène Leroy à Tourcoing depuis le 10 octobre et jusqu’au 7 mars 2021 (prolongation) », se félicite Sandrine Gautier.

 

Étagère Monolog en verre fumé, teinté gris dans la masse épaisseur 10 mm (verre teinté bronze ou extra-clair sur demande). © Cevino Glass

 

Impression jet d’encre U.V.

 

Souvent associé à la Rolls de l’imprimante, le fabricant SwissQprint propose ici Impala 3, imprimante jet d’encre U.V. compacte, table à plat © SwissQprint

 


SwissQprint distribue des machines d’impression grand format dédiées notamment au secteur du verre. « L’impression U.V. présente plusieurs avantages, nous pouvons réaliser des grands formats jusqu’à 3,20 m x 4 m en une seule pièce, et nous disposons de plusieurs gammes d’encres, dont une dédiée au verre avec une accroche spécifique, ainsi que des encres plus généralistes, notamment une avec un primaire d’accroche intégré », détaille Alain Greiner, PDG de SwissQprint. Et d’ajouter, « les machines offrent énormément de possibilités, avec par exemple le vernis pour obtenir des effets dépolis, grâce à l’impression et donc sans sablage, ou encore la personnalisation… ». Alain Greiner considère d’ailleurs la personnalisation comme un axe de développement et estime « qu’elle devrait représenter 50 % de nos impressions d’ici trois ou quatre ans. Produites à 90 % en Suisse, les machines sont conçues en fonction des besoins du client et peuvent évoluer », assure-t-il encore.

 

Les clients finaux, décorateurs, architectes d’intérieur ont besoin de voir les produits, c’est pourquoi Sandrine Gautier se réjouit de l’ouverture du showroom des Miroiteries Dubrulle : « nos clients pourront y découvrir les verres texturés qui reviennent à la mode », commente-t-elle. Et s’amuser des jeux de lumière et des reliefs qui les distinguent tant.

 

 

V.M.
Photo ouverture : © Verrissima-design Amandine Mangenot
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits







Dernière revue

N° 294 - Avril / Mai 2021

   

Articles