Prescripteurs et industriels : quels partenariats ?

Prescripteurs et industriels : quels partenariats ?

Des perspectives 2021 encourageantes pour le marché de l’immobilier et des partenariats renforcés





A la suite de la vague écologique aux élections municipales, nous commençons à recevoir de la part des collectivités des demandes de menuiseries durables. Le fait de disposer de menuiseries en aluminium bas carbone et recyclé représente un avantage non négligeable », déclare Lucilia Kouamé, chef de produit Wicona.

 

Pour accompagner les collectivités, bailleurs et promoteurs dans l’amélioration de la qualité environnementale de leurs opérations, « Wicona a rejoint en 2020 plusieurs associations telles que l’Alliance des Bâtiments Circulaires avec Upcyclea, Circolab, NovaBuild, UAFS et EnvirobatBDM. D’autres partenariats seront noués en 2021 », ajoute-t-elle. Le gammiste poursuit ses investissements afin de réduire son empreinte carbone. En vrac, « la création de produits écoresponsables, labéllisés Cradle to Cradle, l’utilisation de matériaux bas carbone, les investissements dans trois usines de production en Espagne, en Allemagne et en Angleterre, permettant de disposer d’une disponibilité plus importante de cet alliage bas carbone », cite Lucilia Kouamé.

 

Wicona se positionne avec des produits innovants. Par exemple, « la fenêtre à translation Wicslide 150 Pull & Slide (PS) qui associe les performances de la frappe à l’esthétique du coulissant rencontre un vif succès auprès des architectes. Commercialisée depuis un an, elle a déjà été retenue sur plusieurs projets notamment en Bretagne. La Wicslide 150 PS est idéale en bord de mer. Elle permet de répondre à des chantiers exigeants et offre des performances alliant AEV, thermique et acoustique. Au cours du premier semestre 2021, elle sera disponible avec une application retard à l’effraction niveau 2 », assure Lucilia Kouamé.

 

La fenêtre à translation Wicslide 150 Pull & Slide (PS), élaborée à partir de l’aluminium recyclé Hydro Circal 75R®, se caractérise notamment par son double système d’ouverture, un système de micro-ventilation et des performances accrues (Uw jusqu’à 0,85 W/m².K), affaiblissement acoustique de 40 dB, etc. – Wicona © Wicona

 

 

Cellules dédiées


Chez Janneau, le marché relève du diffus. « Nous travaillons également les chantiers, essentiellement en rénovation-réhabilitation, et dans le neuf de temps en temps selon les opportunités », indique Erwan Aumon, directeur national des ventes du groupe Janneau. Et cet axe de développement prend de l’importance. « Nous avons créé l’an dernier une cellule de prescription, animée par une collaboratrice, Sonia Da Silva, en charge d’entretenir les relations avec les prescripteurs », affirme Erwan Aumon. Le groupe renforce sa présence via des actions concrètes (participation à la dernière édition d’Architect@work). « Au plan national, nous avons ainsi davantage de relations avec les promoteurs et les constructeurs, actuellement nous comptons une quinzaine de chiffrages en cours », précise-t-il.

 

Le groupe Janneau croit avoir une carte à jouer auprès de cette cible, notamment compte-tenu du potentiel du marché de la rénovation des bâtiments publics. Le tissu relationnel est également entretenu par la force de vente, une vingtaine de commerciaux itinérants. Spécialiste du hors standard, le groupe Janneau produit des menuiseries sur mesure. « Nous sommes interrogés sur les méthodes de mise en oeuvre et participons à des discussions avec les architectes des Bâtiments de France sur le choix des produits et des matériaux afin de concilier les exigences en matière de performances attendues et le respect de la continuité esthétique du bâti, tous les critères sont importants jusque dans les détails des crémones par exemple », détaille-t-il.

 

Les industriels ont besoin de porter l’information sur la technicité de leurs produits aux différents donneurs d’ordre. Ce dont sont chargés les services dédiés à la prescription. Philippe Buckel, directeur commercial France Belgique Luxembourg heroal, annonce également la création d’une division prescription. « Nous ne sommes pas assez présents sur ce marché, or nous avons un véritable rôle à jouer pour accompagner les donneurs d’ordre et les aider à établir leurs cahiers des charges », argumente-t-il. D’ici trois ans, quatre collaborateurs devraient être recrutés. « Dès le mois de juin 2021, une première personne prendra ses fonctions afin d’être opérationnelle à la rentrée de septembre », signale encore Philippe Buckel.

 

heroal va se lancer en prescription : en plus de la protection anti-effraction, les volets offrent une protection contre les intempéries, etc. © heroal

 

 

Zoom sur 3 chantiers

 

  • Le groupe Janneau participe à la rénovation d’une villégiature de Victor Hugo

 

Menuiserie "Patrimoine" équipée d’espagnolette XVIIIe signée Janneau au Manoir Plessis Bellevue

 

Le Manoir Plessis Bellevue, demeure saumuroise datant du XVIIIe, a appartenu au docteur Émile-Léon Allix, médecin et ami de Victor Hugo. L'écrivain y a séjourné plusieurs fois. La bâtisse, qui surplombe la Loire, est à présent dotée de 29 fenêtres réalisées sur mesure dans le cadre de sa réhabilitation. L’idée ? rénover sans dénaturer. Les artisans-menuisiers du groupe Janneau ont été mobilisés pour sélectionner avec les propriétaires les menuiseries de la gamme bois "patrimoine", qui suit les recommandations des architectes des bâtiments de France, et allie performances d’isolation thermique et acoustique, solidité, durée de vie, et dont le design s’accorde au lieu. Des espagnolettes XVIIIe, signées par le groupe Janneau et issues d’une conception artisanale en fer forgé, fait main, ont été posées à certaines des fenêtres.

 

  • Pyrotek Raufipro® équipe l’Ehpad Saint-Vincent-de-Paul a? Blan

 

VD-Industry a fabriqué des cloisons E30 Pyrotek Raufipro® mises en oeuvre à l’Ehpad Saint-Vincent-de-Paul à Blan © Rey Alu

 

L’EHPAD Saint-Vincent-de-Paul à Blan dans le Tarn, construit en 1976, est divisé en 3 bâtiments reliés entre eux par des passerelles, et peut accueillir jusqu’à 50 personnes grâce à ses 50 chambres de 20 m2. Lors de sa rénovation, cet établissement a été équipé de cloisons E30 de la gamme Pyrotek Raufipro®, menuiseries vitrées proposées par Rey Alu et VD-Industry. Pour rappel, Raufipro® est une gamme de profilés composites haute technologie renforcés dans la masse avec de la fibre de verre, que VD-Industry a rendu résistant au feu. Le matériau Raufipro® répond aux besoins des EHPAD grâce à ses coefficients thermique et acoustique. D’autant que dotés d’une surface de qualité, lisse et homogène, ces produits sont faciles à entretenir.

 

  • La salle omnisport de Langueux, un bâtiment écoconstruit

 

Wicline 115 AFS mises en oeuvre dans la salle omnisport de Langueux © Patrick Loubet


Trois ans après l’incendie qui a ravagé sa salle de sport, Langueux (Côtes-d’Armor) a inauguré en 2019 sa nouvelle salle omnisport, un bâtiment en structure mixte bois et béton. Signé par le cabinet d’architectes Nunc Architectes Bretagne, le bâtiment de 2 460 m² compte deux volumes, dont une grande salle de 12 m de hauteur (basket, volley, handball, etc.). La conception et le choix des équipements ont été définis et dimensionnés par une simulation thermique dynamique. Parmi les particularités de ce complexe, notons la première mise en oeuvre de fenêtres respirantes thermo-acoustiques Wicline 115 AFS. Ainsi, 24 châssis respirants Wicline 115 AFS de 1 200 x 2 500 mm posés en façade sud dans les salles associatives et la salle de préparation physique.

 

Les menuiseries régulent la température du bâtiment et disposent de stores motorisés reliés à la GTC du bâtiment permettant de réduire l’apport solaire. La qualité acoustique des vitrages est ici un autre atout important compte tenu de la circulation à l’extérieur. Pour le reste, la lumière naturelle entre dans toutes les salles, notamment dans le plateau sportif grâce à la grande façade vitrée Wicona orientée Nord/Est qui garantit une bonne luminosité. Sur les conseils de l’entreprise Fraboulet, installatrice des solutions Wicona, le système de mur-rideau en aluminium Wictec 50 (RAL 7015) a été retenu. Et sur la façade Sud, la plus ensoleillée du bâtiment central, face au mur-rideau vitré donnant sur le terrain de football, se déploie la solution Mecano de Wicona avec serreur filant sur une ossature de 52 mm.

 

 

Du sur mesure et offre différenciante


Les industriels s’adaptent aux demandes des prescripteurs. Dans le secteur de la fermeture, « nous développons des produits spécifiques selon les attentes des architectes et des maîtres d’ouvrages », confie Dominique Hallouin, directeur commercial du groupe Maine, récemment acquis par le groupe Bouyer–Leroux. Volets coulissants, volets de type accordéon, avec de grands vantaux qui se replient à l’image d’une persienne XXL… L’agilité du groupe lui permet de réagir suivant les cas. « Ce travail nous amène souvent à décliner les produits mis au point pour enrichir nos gammes », avoue-t-il.

 

Construction de 65 logements – Résidence "Saint Remy" – à Saint-Denis (93) Nexity – et pose de 103 volets à parement tôles aluminium coulissants dans encadrements de façade réalisé avec des tôles en aluminium pliées assemblées sur site © Groupe Maine

 

Volet coulissant panneau aluminium – Groupe Maine © Groupe Maine

 

 

INTERVIEW : VD-Industry et Rehau s’allient pour le meilleur


Laura Ferry, directrice communication et marketing de VD-Industry et Maxime Boileau, responsable marketing communication division Window Solutions de Rehau France, reviennent sur la mise en commun de leurs moyens pour pousser l’offre PVC résistant au feu vers les prescripteurs.

 

  • « VD-Industry a signé un partenariat avec Rehau pour la gamme PVC résistant au feu, quels sont vos objectifs ? »

 

Laura Ferry : En signant cette charte, nous bénéficions de la force de vente et de prescription de Rehau. L’objectif de cette alliance pour nous est de faire connaître a? toutes les maîtrises d’oeuvre, architectes, bailleurs sociaux, notre innovation mondiale. Une réelle prouesse technique développée par notre département R&D. L’objectif c’est de faire passer un message commun sur ce produit, pour développer le business et équiper un maximum de logements et d’EHPAD avec ces produits, car ils ont été pensés pour ces typologies de projets. Nous nous allions afin de valoriser les qualités de résistance au feu, d’anti-effraction, les valeurs thermiques, acoustiques et AEV du produit.

 

  • « Et qu’est-ce que ce rapprochement apporte à Rehau ? »


Maxime Boileau : Pour Rehau, ce rapprochement est au départ un rapprochement sur le plan humain, car avec notre partenaire VD-Industry, nous partageons plus qu’une relation client-fournisseur. Nous avons cru dans l’idée de VD-Industryde créer une menuiserie coupe-feu en PVC. Notre but étant de toujours proposer des produits uniques et de qualité, il nous est apparu logique et naturel de les accompagner dans le développement commercial du produit Pyrotek vers l’ensemble de nos clients partenaires en France et dans les pays limitrophes, un partenariat gagnant-gagnant.

 

  • « Comment travaillez-vous la prescription pour cette offre commune ? L’abordez- vous ensemble ou séparément ? »


Maxime Boileau : Nous faisons de la prescription depuis plus de 30 ans chez Rehau, donc pour débuter nous allons présenter la solution Pyrotek à l’ensemble des acteurs de la maîtrise d’oeuvre que nous visitons chaque jour en France. Mais également avec VD-Industry, nous avons prévu des temps forts en 2021 pour allier de concert le commerce (Rehau) et la technique (VD-Industry) auprès de la cible de la prescription ; cela passera par des réunions communes de prescription, des soirées conviviales (quand les conditions sanitaires le permettront) mais aussi des salons en commun.

 

Laura Ferry : L’idée de ce partenariat, c’est de travailler ensemble, main dans la main. Nos prescripteurs respectifs travaillent en étroite collaboration sur les projets. Il est même question d’organiser conjointement des événements a? destination des architectes et des bailleurs sociaux, là encore lorsque les conditions sanitaires l’autoriseront.

 

Chez Normabaie, Olivier Demaegdt, chef des ventes, révèle : « depuis deux ou trois ans, nous nous intéressons davantage aux appels d’offre et aux gros chantiers. Nous nous positionnons sur une niche, notamment sur les appels d’offre demandant des performances acoustiques importantes, nous avons d’ailleurs adapté l’usine pour obtenir les certifications et décroché le classement AC4, ce qui nous permet de faire la différence au niveau des menuiseries PVC ». Autre axe de développement pour les chantiers : la couleur avec le PVC laqué.

 

Chantier à Bagnolet réalisé avec la société Eiffage. PVC laqué, RAL 1002 – Normabaie © Normabaie

 

« Le PVC laqué, certifié QB33 Profilés revêtus par le CSTB, nous ouvre des perspectives auprès des architectes, nous avons investi dans une grosse cabine de laquage afin de pouvoir répondre aux besoins de châssis PVC laqué en couleur, nous ne sommes pas très nombreux sur le marché à présenter une telle offre », se félicite-t-il. Le groupe Normabaie cible également le marché grâce aux prescripteurs de ses fournisseurs (Veka, Wicona).

 

« Sur le terrain, les commerciaux de notre équipe visitent leurs clients, la prescription représente un travail particulier, différent de nos missions habituelles, elle exige une veille documentaire importante, deux se sont piqués au jeu », ajoute-t-il. Enfin, les entreprises qui déposent leurs documents dans les bibliothèques BIM prennent un temps d’avance. Car les architectes, bureaux d’études et autres prescripteurs peuvent y piocher à loisir les informations dont ils ont besoin pour mener leurs projets. Une piste à creuser davantage…

 

Quelles perspectives pour la rénovation ?


Moins 7 % en 2020, c’est le recul enregistré par le chiffre d’affaires entretienrénovation par rapport à 2019 selon les prévisions de TBC dans son étude Réhabilitation 2020, publiée en décembre 2020. Cette activité a moins souffert de la crise sanitaire que le neuf. Les entreprises ont été plus agiles pour rattraper le retard lié au 1er confinement et ont pu poursuivre leurs activités. L’étude note que le Plan de Relance du gouvernement "France Relance" prévoit entre autres la mobilisation de 7,5 Mds d’€ pour la rénovation énergétique des bâtiments et la relance de la construction durable.


TBC envisage 3 scénarios pour 2021-2022 :

 

  1. Une relance dynamique (avec un chiffre d’affaires 2021 qui dépasserait celui de 2019 et une progression soutenue en 2022) ;
  2. Une inertie au démarrage (avec seulement une légère progression en 2021 et une activité stable en 2022) ;
  3. Une faiblesse persistante (avec une hausse limitée.

 

 

V.M.
Photo ouverture : © Wicona
Source : verre-menuiserie.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter

Restez informés !
Abonnez-vous à notre Newsletter.
 

Produits



Dernière revue

N° 297 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles