WICONA se dote d’une chambre climatique

0
275

Ce nouveau moyen d’essai lui permettra de gagner en expertise et vitesse de développement

Le centre technique de WICONA consacré à la mise au point et à la certification des nouveaux produits de la marque situé à Courmelles dans l’Aisne (02) renforce ses moyens d’essais. Le site s’équipe d’une chambre climatique de grande dimension conçue par le pôle innovation et developpement. Cet équipement polyvalent, homologué par l’institut technologique FCBA 1 , permet de tester la robustesse et le bon fonctionnement de tous les produits avec des variations de températures et d’humidité, ou de pression. Ce projet a nécessité un investissement de 160 000 € et poursuit un
double objectif : gagner en expertise et soutenir la démarche innovation de WICONA en accélérant la vitesse de développement.

Chambre climatique : un équipement devenu indispensable

Avec la transformation des villes, l’enjeu de rénovation énergétique ou l’émergence des bâtiments connectés, WICONA observe une demande croissante en faveur des produits plus techniques (châssis ventilés, respirants et façades double-peau). Ces derniers ont pour corolaire la gestion de phénomènes physiques complexes nécessitant des investigations poussées et le recours à des essais de
recherche et de qualification. Or, face à la montée en puissance des demandes de tests, les laboratoires d’essais extérieurs se retrouvent saturés et les délais d’attente s’allongent.

Dans ce contexte, pour gagner en autonomie, en souplesse et en flexibilité, WICONA a décidé de se doter de son propre équipement.

L’enceinte a été conçue par les équipes en interne à partir de panneaux industriels à base de laine de roche dans le respect des normes en vigueur. Elle permet de tester toutes les gammes de produits (porte, fenêtre, baie coulissante, élément de façade) en les exposant à des contraintes climatiques variables mélangeant humidité et température telles que définies par la norme européenne (NF EN 1121). Les équipes WICONA sont en effet capables de reproduire le climat D (de type froid)2 et E (de type chaud)3, traditionnellement retenus pour les essais sur le matériau aluminium. La chambre climatique peut également réaliser des essais de gradient thermique, particulièrement utiles pour mesurer l’effet bilame des coulissants ainsi que des essais d’embuage4, nécessaires pour optimiser et valider la conception des châssis ventilés, respirants et les façades double-peau.

Un moyen d’essai transversal et polyvalent pour couvrir tous les besoins

Aujourd’hui, la chambre climatique se compose :

• S’une salle tempérée fixe de 32 m3 dans laquelle il est possible de faire varier la température de 3°C à 40°C, l’humidité de 30% à 80% et de créer une surpression jusqu’à 80 Pascals
• D’une salle froide mobile de 26 m3 où il est possible de faire varier la température de -15°C à +20°C avec un taux d’humidité compris entre 30% et 80%.
• D’un bloc de chauffe mobile.
• Un mur support permettant d’accueillir le corps d’épreuve à tester.

Opérationnel depuis janvier 2018, cet ensemble se distingue par une large palette d’essais ainsi que par les dimensions inhabituelles des corps d’épreuve autorisés (3,20 m x 3,20 m). Ces grandes dimensions permettent aux équipes de procéder à des essais climatiques et d’embuage sur tous les produits, y compris sur des éléments de façade.

Cet outil permet au concepteur-gammiste de gagner un temps précieux dans la caractérisation de ses travaux de recherche, de valider, invalider ou réorienter certains axes de recherche, contribuant en ce sens à renforcer davantage encore l’expertise technique de WICONA.

Un équipement homologué par l’institut technologique FCBA

L’équipement a été validé par l’Institut Technologique FCBA pour procéder à des simulations de contraintes d’environnement des climats D et E selon la norme européenne NF EN 1121. Ainsi, à l’instar des essais AEV, WICONA peut dorénavant faire valider par le FCBA les essais menés directement sur son site de Courmelles. Des protocoles spécifiques sont définis selon qu’il s’agisse d’essais de courte ou de longue durée, nécessitant ou non la présence en continue de l’institut.

Dans cette démarche de certification, WICONA entend également faire valider prochainement ses essais d’embuage par le CSTB.

Futurs développements

Cet équipement a nécessité un investissement de 160 000 € à date, mais de nouveaux financements seront prochainement mobilisés pour compléter le dispositif actuel. Le budget total
devrait à terme s’élever à 200 000 €.

Parmi les investissements à venir, WICONA entend se doter d’équipement vidéo pour filmer les essais d’embuage en continu et d’une sonde pour détecter le point de rosée. Sur la partie chauffage, si le concepteur-gammiste utilise actuellement des lampes infra-rouges de 250W pour ses essais de gradient thermique tels que décrits dans la norme. Demain, il souhaiterait aussi pouvoir observer les effets du veillissement et l’incidence de l’action des UV sur des composants du châssis.

LAISSER UN COMMENTAIRE