Vitry sur Seine (94) : Pilkington ; 50 ans de « float »

0
184
pilkington1-223.jpg

pilkington1-223.jpgC’est le 10 décembre 1953 que Pilkington dépose sa première demande d’enregistrement légal de ses droits exclusifs sur son nouveau processus de fabrication du verre, le float, inventé par Lionel Alexander Bethune, plus tard Sir Alastair Pilkington, et Kenneth Bickerstaff. Il faudra attendre six ans, en 1959, il y a exactement 50 ans, avant que l’existence du processus ne soit rendue publique.

« Le processus de float a transformé l’industrie du verre plat », a déclaré Phil Ramsey, vice-président chargé de la technologie, Building Products chez Pilkington. Pour la première fois, une méthode de fabrication du verre permettait de fabriquer un produit fini de haute qualité, de manière continue et en un seul processus. Auparavant, le verre plat devait être meulé et poli pour obtenir une surface acceptable.

« Le procédé float a amélioré de manière significative tous les aspects de la fabrication du verre. Il a réduit les coûts, augmenté la productivité, amélioré la qualité des produits et réduit l’impact du processus de fabrication sur l’environnement. Il a réellement introduit un progrès révolutionnaire », poursuit le vice-président. A l’origine, le procédé permettait de ne fabriquer que du 6 mm d’épaisseur. Aujourd’hui, le procédé float permet de fabriquer des épaisseurs allant de 0,4 à 25 mm, dans des largeurs de plus de 3 m.

Le procédé  float a aussi transformé Pilkington, devenu membre du Groupe NSG, en société pilkington2-223.jpginternationale. Une fois le brevet obtenu, suivi de plusieurs autres destinés à protéger les développements ultérieurs, Pilkington a pu octroyer, sous licence, le droit d’utilisation du procédé. La première licence étrangère a été accordée à Pittsburgh Plate Glass Company en 1962, suivie très rapidement par d’autres licences aux Etats-Unis, en Europe, au Japon, en Tchécoslovaquie et en Union Soviétique. Cela a permis à Pilkington de se positionner au niveau international, de financer sa croissance mondiale et d’acquérir d’autres sociétés comme Libbey Owen Ford aux USA et Flachglas AG en Allemagne. « Sans le float, Pilkington aurait pu demeurer une société opérant exclusivement au Royaume Uni. Ou plutôt, sans les droits exclusifs sur le procédé float, car ce sont les brevets qui ont permis à Pilkington de vendre l’idée de Sir Alastair partout dans le monde », a déclaré Phil Ramsey. Par la suite, Sir Alastair est devenu Président de Pilkington plc. Il décédera en 1995.

50 ans plus tard, le procédé float reste au cœur de l’Industrie verrière, en permettant de fabriquer des verres clairs, teintés, à couches pour les secteurs du bâtiment et de l’automobile. La licence sur le procédé a été accordée à plus de 40 fabricants dans 30 pays. Plus de 380 floats sont en activité, en construction ou en projet dans le monde entier, ce qui représente une production de 1 000 000 tonnes de verre par semaine. Aujourd’hui NSG Groupe possède ou a des intérêts dans 51 lignes de float à travers le monde.

Crédit Photos : Pilkington Group Limited

LAISSER UN COMMENTAIRE