Verrissima Trempe sur les rails du succès

0
62
L’usine de trempe, anciennement Vertal nord-est, profite de toutes les techniques de transformation du verre plat de Verrissima (verre décoratif et marché du luxe, lignes de produits en double vitrage, gamme de portes d’entrée personnalisées avec sablage…) ©Verrissima
L’usine de trempe, anciennement Vertal nord-est, profite de toutes les techniques de transformation du verre plat de Verrissima (verre décoratif et marché du luxe, lignes de produits en double vitrage, gamme de portes d’entrée personnalisées avec sablage…) ©Verrissima

Le global player Verrissima a réussi en un an à relancer Vertal nord-est vers de nouveaux horizons, transfusant son savoir-faire unique dans les veines d’une usine de trempe transfigurée, avec l’appui de nouveaux investissements et équipements.

Racheté à AGC et propriétaire de Vertal nord-est à Wisches (67) depuis le 1er janvier 2017, Jonathan Metz, PDG de Verrissima, se réjouit d’une première année positive pour cette usine revitalisée, qui a rapidement bénéficié de la maîtrise et des compétences techniques du verrier de Goetzenbruck (57). Véritable laboratoire créatif, Verrissima s’inscrit dans des projets entrepreneuriaux d’avenir qui passent par des opérations de croissance externe, l’innovation produit, la qualité de l’accompagnement et un programme d’investissement et de réflexion sociétale constants.

Concernant la réorganisation fulgurante de Verrissima Trempe, anciennement Vertal nord-est, « nous avons eu pour volonté de sortir le produit de son seul axe industriel (destiné à l’automobile, le ferroviaire, etc.) et de le diversifier en l’orientant vers la décoration avec des outils de production adaptés à de nouvelles compétences », explique Jonathan Metz. Et dans un marché de la trempe redevenu optimiste, Verrissima s’est porté pour premier investissement sur l’acquisition d’un four de laminage auprès de Technis ; installé en juillet, il s’est très vite rendu utile pour donner naissance à des nouveautés full verre avec inserts déco inédits, dont seul Verrissima a le secret.

Début janvier, les professionnels pourront découvrir une nouvelle gamme de garde-corps, mais aussi de marquises et auvents en métal et verre Sky Protect Design, un vitrage de base décliné en sérigraphie et impression numérique avec profils autoportants, consoles et films décoratifs et design. Transformées en produits haut de gamme et parfaitement sécurisés, ces deux collections sortent ici de leur base, embellies par impression numérique, sablage… et par toute l’expertise du miroitier.

Dans l’usine redynamisée de Verrissima Trempe avec 23 salariés fin décembre 2017 (contre 13 en décembre 2016), « nous envisageons de prochains équipements automatisés et comptons investir dans un centre d’usinage et une bilatérale », annonce Jonathan Metz. Un nouveau pas de géant, extension du talent de Verrissima qui en 2018, prévoit le 5e agrandissement de son site de production à Goetzenbruck (57). Entre art et technologie, l’orchestration se joue avec expérience et adresse pour résonner sur les plus beaux chantiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE