Une reprise du marché de la fenêtre confirmée par TBC Innovation

0
20
©AluK
©AluK

Comme chaque année depuis 2006, TBC Innovation vient de dévoiler sa nouvelle étude de marché sur les fenêtre en France. 400 acteurs ont été interrogés sur la vente des fenêtres en 2017.

Cette étude permet de dégager les chifres clés du marché de la fenêtre en france à propos du volume de fenêtres posées en 2017, de la répartition par matériaux ou par performance thermique ou encore par type de finition…

L’année 2017 confirme la reprise sur le marché des fenêtres en France. La reprise s’installe sur le marché de la fenêtre en France en 2017. Après 7 années consécutives de baisse entre 2009 et 2015, la croissance constatée en 2016, se confirme en 2017. TBC Innovations estime un marché des fenêtres en volume, en croissance de plus de 4%.

La construction neuve en forte croissance

Le retour de la croissance, des secteurs de la promotion immobilière et de la construction neuve, a permis au marché des fenêtres de renouer avec l’expansion.

L’activité soutenue de la promotion immobilière et la relance de l’économie poussent les mises en chantiers de logements collectifs et de maisons individuelles diffuses ou groupées.

Selon la base statistique Sitadel2 du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, les mises en chantier de maisons individuelles affichent une progression de 13,4% sur l’année 2017 et celles de logements collectifs sont en progression de + 17,3%. Porté par ce dynamisme, le marché des fenêtres posées en construction neuve en 2017 connait une belle croissance à plus de 10%.

La rénovation à la peine

Si la rénovation demeure le premier débouché du marché des fenêtres en France, ce débouché a connu un dernier trimestre 2017 marqué par l’actualité autour du CITE.

Les professionnels s’accordent sur un début d’année 2017 assez tendu sur les débouchés de la rénovation résidentielle.

Ils s’accordent aussi sur un dernier trimestre 2017 bien plus dynamique. L’annonce en octobre 2017 de l’arrêt du CITE en 2018 a favorisé un effet d’aubaine durant les 3 derniers mois de l’année. Sur l’ensemble de l’année 2017, la rénovation peine à passer la barre du 1% de croissance.

Des incertitudes sur le débouché « rénovation »

Lors de l’enquête menée en février 2018, TBC a interrogé les 400 professionnels sur les impacts de l’arrêt du CITE et de l’évolution des aides à la rénovation par rapport à leur activité.

Pour 46% des professionnels interrogés cela constitue une menace qui risque de réduire le nombre de clients potentiels. Pour 22% d’entres eux, cela va pousser leurs clients à se décider dans les prochains mois. 28% envisagent un impact faible pour leur activité.

L’attrait des couleurs

La tendance est toujours aux profilés colorés pour les fenêtres. Les consultants de TBC ont observé une forte progression des fenêtres colorées, que ce soit en aluminium ou en PVC.

39% des fenêtres aluminium et PVC vendues en 2017 ne sont pas blanches. Contre 31% en 2016, 28% en 2015, 26% en 2014 et 23% en 2012. Si le blanc reste le choix le plus utilisé en PVC et même en aluminium, la part de marché des fenêtres toutes blanches recule au profit des fenêtres colorées.

PVC et Aluminium se partagent le marché des fenêtres

Côté matériaux des fenêtres, l’ensemble des matériaux, excepté le bois, bénéficie des fruits de la reprise du marché. En volume de fenêtres posées, le PVC demeure le premier matériau sur le marché des fenêtres en France en 2017.

L’aluminium consolide ses positions, et s’impose comme le second matériau du marché en volume. En valeur, ce sont les fenêtres aluminium qui prennent le leadership et deviennent le premier matériau du marché en 2017.

Prudence des professionnels pour l’avenir et incertitude

Lors de l’enquête menée en février 2018, les 400 professionnels ont été interrogés sur leur perception de l’évolution de leur activité concernant les fenêtres en 2018 selon les débouchés neuf et rénovation. Concernant la pose de fenêtre en construction neuve, les répondants sont un peu plus optimistes que les années précédentes. Ils restent prudents et on constate un fort taux de 28% de NSP « ne se prononce pas ».

Les professionnels sont 26% à imaginer une année 2018 en hausse sur le débouché du neuf pour les fenêtres. 32% envisagent une année stable et 14% une baisse d’activité. Concernant le débouché de la rénovation, du changement de fenêtres, les répondants sont plus pessimistes. En comparaison aux enquêtes menées par TBC Innovations dans les trois dernières années, pour la première fois, les répondants sont plus pessimistes qu’optimistes sur le débouché de la rénovation de fenêtres.

Les professionnels sont 39% à imaginer une année 2018 en baisse sur le débouché de la rénovation pour les fenêtres. 33% envisagent une année 2018 stable. Ils sont 20% à prévoir une progression de cette activité. Si les évolutions du CITE et aides à la rénovation présentent un effet d’aubaine à court terme pour 2018, certains professionnels sont inquiets pour leur activité à plus long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE