Tryba reprend sa croissance

0
336
Tryba, la marque vedette du groupe Atrya, a fêté 35 ans de réussite 100 % française. ©Tryba

Le groupe Atrya et sa marque vedette Tryba ont fêté leurs 35 ans avec de nombreux projets de développement. Croissance externe, export, extension du réseau de revendeurs et innovations technologiques permettent à l’entreprise alsacienne de viser un chiffre d’affaires de 500 M€ en 2020.

Johannes Tryba, Fondateur et pdg de Tryba. ©V&MA
Johannes Tryba, Fondateur et pdg de Tryba. ©V&MA

Installé dans le Bas-Rhin, le siège social et le site industriel amiral du groupe Atrya sont à l’image de toutes les autres implantations. « Chacune de nos soixante sociétés opérationnelles fonctionne avec une grande autonomie », expose Johannes Tryba, Fondateur et pdg de l’entreprise. Après un ralentissement d’activité depuis l’année record 2012, le groupe Atrya repart vers le haut. Les ventes 2015 devraient dépasser 400 M€ avec 1 800 salariés.

Rénovation de bâtiments historiques

 

« Exemple de croissance externe et de marchés nouveaux, la menuiserie lyonnaise Thareaut nous offre notamment des débouchés dans la rénovation de bâtiments historiques », relève Johannes Tryba. Le groupe s’est implanté pour la première fois en Italie, cherchant à ancrer quelques points de vente pour répondre à la demande de clients séduits par un crédit d’impôt de 65 %.

D’ici 4 ans, les ventes à l’export d’Atrya atteindront 15 à 20 M€, objectifs prudents qui tiennent compte de la spécificité de chaque marché national et de la difficulté à transporter des fenêtres sur de longues distances.

Un réseau de franchisés en croissance

Quant au réseau de revendeurs français, Tryba a franchit le cap des 300 espaces conseil, lesquels génèrent un CA complémentaire d’environ 250 M€. « Nous assurons un accompagnement très personnalisé à chaque candidat franchisé. Ceux-ci viennent d’horizons très différents », souligne Johannes Tryba.

Tryba investit dans des équipements où priment l’optimisation technologique des process et l’ergonomie dans le cadre de sa politique de développement durable.©V&MA
Tryba investit dans des équipements où priment l’optimisation technologique des process et l’ergonomie dans le cadre de sa politique de développement durable.©V&MA

« Le développement du réseau va se poursuivre, pour profiter de la notoriété considérable de l’enseigne Tryba (75 % en 2015) et se rapprocher de chaque bassin de clientèle ». Le groupe Atrya produit la quasi totalité de ses fenêtres et portes sur mesure et à la commande. Et propose désormais à ses revendeurs de récupérer les anciennes fenêtres en vue de les recycler. 750 T auront ainsi été traitées en 2015.

La croissance interne et les innovations

Du côté des nouveautés, sont prévus des systèmes de gestion de la consommation d’eau et de chauffage automatiques et contrôlables à distance. En matière de portes de garage, l’enseigne dédiée, Soprofen, lance sur le marché une nouveauté d’une épaisseur de
80 mm, dotée de capacités d’isolation annoncée comme sans pareil par l’industriel.

Le groupe Atrya propose le recyclage de ses anciennes fenêtres, pour une moyenne de 750 T traitées en 2015. ©V&MA
Le groupe Atrya propose le recyclage de ses anciennes fenêtres, pour une moyenne de 750 T traitées en 2015. ©V&MA

Concernant les fenêtres aluminium, dont les ventes atteignent désormais 20 % et continuent de grimper, Tryba a mis au point le système exclusif BTC 36 qui équipe la nouvelle gamme de fenêtre TA 84 OC. Les nouveaux atouts se trouvent dans la qualité de l’aluminium, dans la séparation totale du métal extérieur et intérieur qui supprime tous les ponts thermiques, ainsi que d’un bouclier thermique dormant et ouvrant et d’un joint central parfaitement aligné avec le vitrage.

Réguler l’hygrométrie de l’habitation

A noter une nouvelle fenêtre de toit, la FT 84, dotée d’un système d’ouverture à projection qui optimise l’espace habitable et favorise la régulation de l’hygrométrie de l’habitation. « Nous travaillons sur des innovations en termes de quincaillerie et entamons une collaboration spécifique avec Saint-Gobain sur un projet concernant le vitrage. De gros investissements sont également menés sur l’optimisation de l’ergonomie des postes de travail et des process internes.

Il est possible de très bien produire en France », ajoute Johannes Tryba. Le groupe, qui s’inscrit depuis longtemps dans une politique de développement durable, « investit plus de 20 M€ chaque année pour moderniser et développer de nouveaux outils de production industriels » précise Michel Dol, Directeur général de Tryba. Une réussite qui repose sur l’exemplarité et les valeurs fortes d’un engagement référent.

LAISSER UN COMMENTAIRE