La transition énergétique urbaine : Intersolar Europe met en lumière le potentiel des modèles d’autoconsommation collective

0
93
©Intersolar
©Intersolar

Actuellement, ce sont surtout les propriétaires de maisons qui bénéficient de la pose d’une installation photovoltaïque sur le toit. Cependant, de nouveaux modèles prévoient que les locataires aussi bénéficient à grande échelle du concept d’électricité directe et soient ainsi acteurs de la transition énergétique urbaine.

C’est pourquoi Intersolar Europe, le premier salon professionnel au monde pour l’industrie solaire et ses partenaires qui se tiendra du 31 mai au 2 juin 2017 à Munich, s’y intéressera de près. On prédit un fort potentiel de croissance pour le photovoltaïque notamment dans les zones urbaines. L’absence de cadre et les interrogations quant à la rentabilité de l’autoconsommation collective empêchent pour l’instant d’exploiter pleinement ce potentiel. Le développement de modèles commerciaux pour les projets de ce type gagne en puissance.

Selon une étude commandée par le Ministère fédéral allemand de l’économie et de l’énergie (BMWi), l’autoconsommation collective pourrait alimenter 3,8 millions d’appartements. L’Association fédérale allemande de l’industrie solaire (BSW-Solar) part aussi du principe que trois à quatre millions de logements dans des bâtiments d’habitat collectif et des biens immobiliers commerciaux multilocataires pourraient être utilisés pour des projets d’autoconsommation collective et produire à moyen terme près de quatre milliards de kilowattheures pour la consommation sur place. Le potentiel commercial de l’autoconsommation collective d’électricité photovoltaïque est donc immense, notamment car il est très peu exploité jusqu’à présent.

Le ministère fédéral allemand de l’économie et de l’énergie l’a reconnu et publié récemment un document exposant les points essentiels afin de soutenir fermement l’autoconsommation collective, y compris au plan politique. Le subventionnement de l’autoconsommation collective prévoit que les fournisseurs et les consommateurs profitent tous les deux de ce modèle. Le ministère travaille actuellement à un projet de loi de subventionnement direct qui devrait être adopté pendant la législature actuelle. Une subvention de 2,2 à 3,8 centimes par kilowattheure devrait donc être possible.

Du phénomène de niche au concept de masse : l’autoconsommation collective est un secteur immense.

L’autoconsommation collective se réfère à l’électricité produite de manière décentralisée sur le toit d’un immeuble collectif et consommée directement sur place dans les appartements en location et en copropriété. Les locataires et les bailleurs y ont un intérêt équivalent. Ce modèle peut contribuer à délester les réseaux électriques et à diminuer les coûts de la transition énergétique. Il offre des opportunités commerciales intéressantes pour l’ancien monde de l’énergie et le nouveau.

De nombreux acteurs sont intégrés à ce nouveau modèle commercial: les services communaux, les fournisseurs d’énergie, les locataires, les bailleurs et les sociétés immobilières peuvent s’organiser selon différentes configurations où la coopération doit faire ses preuves. Les parties prenantes de projets réalisés ont montré avec succès qu’elles pouvaient contribuer à façonner le marché de l’énergie dans le cadre de la transition énergétique.

Les avantages de ce modèle sont évidents : les locataires et les bailleurs bénéficient d’une électricité à bas prix, la valeur de l’immobilier est améliorée à long terme et tous les acteurs contribuent activement à la protection du climat. Les services communaux et les fournisseurs d’énergie bénéficient d’une meilleure image et fidélisent leur clientèle en mettant à disposition de l’électricité de complément lorsque l’énergie auto-produite est insuffisante.

Certains länder allemands ont déjà perçu le potentiel de ce modèle : la Hesse, la Rhénanie-Du-Nord-Westphalie et la Thuringe ont déjà lancé des programmes de subvention pour le soutenir.

Un atelier pour un nouveau modèle commercial.

L’Association fédérale allemande de l’industrie solaire (BSW-Solar) s’est engagée résolument en faveur de l’autoconsommation collective ces dernières années. Elle organisera donc un événement annexe sur ce sujet lors de l’Intersolar Europe Conference. La session intitulée « Solare Mieterstromangebote: Neues Geschäftsmodell & Win-win-Lösung für Vermieter, Mieter, Energie- und Solarwirtschaft » (L’autoconsommation collective d’électricité solaire : un nouveau modèle commercial et une solution gagnant-gagnant pour les locataires, les bailleurs et les secteurs énergétique et solaire) donnera aux experts et aux personnes intéressées l’occasion de discuter du sujet et d’expliquer comment ce modèle peut fonctionner et les bénéfices qu’il est susceptible d’apporter à tous les acteurs. Cet atelier aura lieu le 1er juin de 14 h à 15 h 30.

Intersolar Europe 2017 aura lieu du 31 mai au 2 juin à la Messe München.

LAISSER UN COMMENTAIRE