Technal participe au projet « le Domino » à Méru (60) : réhabilitation du cinéma et construction d’un centre culturel

0
402
©Technal - Architecte Deprick et Maniaque - Photographe : Philippe Deprick
©Technal - Architecte Deprick et Maniaque - Photographe : Philippe Deprick

Édifié en 1986, le Cinéma d’Art et d’Essai Le Domino devait être remis aux normes PMR et incendie.

La commune de Méru a souhaité profiter de cette réhabilitation pour agrandir
l’établissement et y intégrer un centre culturel de 1 650 m² en collaboration avec
l’agence d’architecture Deprick et Maniaque.

Les deux bâtiments sont ainsi reliés dos à dos et ne forment qu’un seul équipement. Tel Janus, il présente deux « têtes » généreusement vitrées grâce aux systèmes de menuiseries en aluminium Technal.

Ces profilés sur-mesure témoignent de l’expertise de Technal et de son Aluminier Agréé Foucault. Ils garantissent également un rapport direct à l’espace public :

  • le nouveau hall d’entrée du cinéma se pare de 139 m² de murs-rideaux Geode et de caissons d’affiches lumineux également créés avec des solutions Geode. Leur trame similaire contribue à accentuer la hauteur de 7 m de la façade qui devient plus visible
    depuis le rond-point principal.
  • à l’Est, l’entrée du centre culturel est vitrée de haut en bas et sur toute sa longueur
    (L. 16 x h. 18 m) avec 288 m² de murs-rideaux Geode. La façade cristalline, conjuguée à l’escalier, dévoile une vue en belvédère sur la ville. Un véritable espace de promenade s’offre aux enfants et parents qui se rendent dans les salles d’activité. En accord avec les normes ERP, quatre ouvrants pompiers Soleal facilitent l’intervention des secours. Afin de respecter la trame de la façade, leurs profilés ont été traités avec finesse pour s’intégrer dans le mur rideau. Sur la façade opposée, deux fentes verticales de 1,5 m de largeur, sur 10 et 16 m de hauteur, apportent un éclairage naturel grâce aux solutions Geode et aux portes Soleal. Leur format rappelle les bandes pellicules des films,
    allusion au cinéma voisin.

Un bâtiment signal urbain de la ville

L’objectif du maître d’ouvrage était que ce projet soit visible depuis le lointain et devienne ainsi « un signal urbain pour la ville ». La parcelle à construire de 350 m² étant étroite,
l’agence Deprick et Maniaque a conçu le centre culturel sur cinq niveaux et agrandi le cinéma,
désormais composé de deux salles. Il accueille une salle polyvalente, des salles de musique
et d’arts plastiques, un studio de langue…

Cette volonté est renforcée par le choix des matériaux. Le ton aluminium anodisé naturel
des menuiseries et du bardage métallique déployé apporte une brillance satinée.
Il contraste avec le béton structuré de l’enveloppe et le bâtiment voisin en pierres de meulière. Cette teinte « vivante » anime les façades  selon l’intensité de la lumière naturelle et la couleur du ciel.

LAISSER UN COMMENTAIRE