Storiste Agréé Dickson redore l’image du store banne

0
174
Chaque année, le réseau Storiste Agréé Dickson réunit ses adhérents, soit au cours d’une convention ou de réunions régionales comme en 2017. Ici, la réunion qui s’est tenue à Lille (Nord) en octobre 2016. ©Dickson
Chaque année, le réseau Storiste Agréé Dickson réunit ses adhérents, soit au cours d’une convention ou de réunions régionales comme en 2017. Ici, la réunion qui s’est tenue à Lille (Nord) en octobre 2016. ©Dickson

Année fertile pour le réseau Storiste Agréé Dickson qui bénéficie de la collection 2017, d’une campagne de publicité au cinéma et d’un nouveau concept de corner.

Tout part de l’étude menée l’an dernier sur la perception du store banne par le consommateur. Réalisée auprès de 2 400 personnes, elle met en évidence l’efficacité du store banne pour se protéger du soleil même si, malheureusement, il renvoie une image dépassée. Qu’importe.  Dickson entend bien mettre en avant ses atouts, praticité l’utilisation, durée de vie, résistance à la pluie et au vent, pour le remettre au goût du jour.

« Notre objectif est de pousser le store », expliquent Marie Dams, chef de projet réseau, Grégory Lejeune, responsable communication du réseau et Adrien Derreumaux, chef de marché protection solaire. « Cette étude montre que si nous ne boostons pas le store, le marché peut s’éroder. C’est ce qui nous a conduit à construire une collection 2017 qui bouleverse les codes ».

Côté Com’

Second levier, une campagne de communication d’envergure diffusée au cinéma du 1er mars au 4 avril dernier. « L’idée est de maintenir la communication vers les professionnels, redorer l’image du store mais aussi celle des propriétaires de store », poursuivent Grégory Lejeune et Adrien Derreumaux.

« Ce spot léché de 30’’ a été diffusé dans 96 cinémas et relayé par les adhérents en local, au cinéma et/ou en affichage. Depuis deux ans, en effet, nous les encourageons à ne pas être monocanal, et à compléter l’affichage, un média certes efficace, par d’autres ».

S’y ajoute une campagne digitale (teasing sur le web, influenceurs et bloggeurs) et en presse professionnelle. Enfin, en plus des collections de toiles, échantillons, dépliants, argumentaires techniques, la marque a développé un concept store épuré et moderne pour le corner Dickson.

« Ce shop in shop est un univers dédié à nos toiles, indiquent Grégory Lejeune et Adrien Derreumaux. Il propose au consommateur de découvrir les atouts du store, protection de la lumière et de la chaleur, et déperlance. Ce concept correspond clairement à un besoin, puisque 113 concepts stores sont déjà installés en France ; et on continue ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE