Une soixantaine de salariés font renaître Eurofence

0
139
©Eurofence
©Eurofence

Suite à la liquidation de leur entreprise fin 2016, le tribunal de commerce de Chaumont a accepté en décembre, l’offre de reprise en Société coopérative et participative (Scop) des salariés de Perimeter Protection, sous son nom historique, Eurofence.

Le fabricant de clôtures et portails industriels de Doulevantle-Château (52), premier employeur du canton (84 salariés) au cœur de la campagne haut-marnaise, s’était fragilisé, notamment à travers les nombreux rachats par des fonds financiers étrangers. Déterminé à sauver leur entreprise et leur savoir-faire industriel, et conservant la confiance des clients, chaque salarié a ainsi réinvesti sa prime de licenciement et des économies personnelles pour reconstituer le capital.

Une mobilisation exemplaire, également soutenue par le commissaire au redressement productif, les services de l’Etat (Direccte, Pôle emploi) et le Conseil régional. Ont également adhéré au projet, l’Union régionale des Scop du Grand Est, des sociétés financières (Socoden, Scopinvest, Aficoop) et des banques proches du mouvement Scop. Avec au final un financement de l’ordre de 4 M€, Eurofence vise un CA de 11 M€ avec 63 salariés pour un premier exercice, et une quinzaine de recrutements sont annoncés au printemps prochain !

LAISSER UN COMMENTAIRE