SergeFerrari prévoit un redémarrage de ses ventes

0
125
Grand magasin de luxe de LVMH au Fondaco dei Tedeschi à Venise en Italie. Verrière du dernier étage du bâtiment habillée de 160 stores intérieurs en Serge Ferrari Batyline AW. ©Serge Ferrari
Grand magasin de luxe de LVMH au Fondaco dei Tedeschi à Venise en Italie. Verrière du dernier étage du bâtiment habillée de 160 stores intérieurs en Serge Ferrari Batyline AW. ©Serge Ferrari

Le spécialiste des matériaux composites souples utilisés en architecture SergeFerrari Group a promis un redressement de ses ventes dans la seconde moitié de l’année.

Le groupe de Saint-Jean-de-Soudain (Isère) « confirme (…) une accélération de ses ventes au second semestre », écrit-il dans un communiqué. SergeFerrari assure ainsi que l’effet de base sera moins défavorable qu’en début d’année et qu’il devrait commencer à bénéficier de l’impact des mesures de développement engagées.

Au cours de la période avril-juin, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 48,2 millions d’euros, en hausse de 4,3%. Mais cette progression est entièrement due à l’impact des nouvelles acquisitions. Sur son coeur de métier historique, il a enregistré une baisse de 4,8% de son activité.

Acquisition du distributeur britannique Milton

Après l’italien Giofex et le turc Ferrateks, SergeFerrari vient d’acquérir dans des conditions financières non précisées le distributeur britannique Milton, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 1,2 million d’euros. L’intégration de ces trois sociétés « se déroule conformément au plan de développement du groupe », assure-t-il.

SergeFerrari prévient par ailleurs que la hausse du prix de ses matières premières et des charges non-récurrentes devraient peser fortement, à hauteur de 2,5 millions d’euros, sur son résultat opérationnel courant du premier semestre. Celui-ci s’était établi à 7,3 millions au premier semestre 2016.

Source : Batirama.com

LAISSER UN COMMENTAIRE