Serge Ferrari met en ligne ses premiers objets BIM

0
128

Serge Ferrari, groupe industriel français, leader technologique de matériaux composites souples notamment destinés à l’architecture a choisi de démarrer sa stratégie BIM avec le lancement de quatre objets pour la protection solaire.

Persuadé que la numérisation de ses données est incontournable pour faciliter la conception, la construction et l’exploitation des bâtiments, Serge Ferrari s’affirme comme un acteur engagé dans la transformation numérique du secteur.

L’entreprise, qui a pris le temps d’analyser le marché et d’évaluer la pertinence commerciale et technique de ce nouvel outil propose aujourd’hui ses premiers objets BIM. « Nous ne poursuivons qu’un seul objectif » déclare Pascal Nordé, « améliorer la qualité des produits et des services que nous offrons à tous nos clients professionnels et prescripteurs. Proposer des objets BIM, cela s’inscrit dans notre recherche perpétuelle d’offrir un meilleur service. »

4 gammes screens Soltis, dédiées à la protection solaire, disponibles en Objet BIM

Pour permettre à ses screens d’être visualisés dans des projets réalisés en maquette numérique BIM, et permettre un accès facile et instantané à ses produits, Serge Ferrari met aujourd’hui à disposition les données techniques (facteurs optico-solaires, propriétés techniques, classements feu, etc) et commerciales au format BIM pour les gammes Soltis (86, 88, 92 et 99).

Toutes les textures sont en téléchargement depuis le site bimobject.com ou directement depuis les principaux logiciels de conception (Revit, ArchiCAD et SketchUp) grâce aux plugins développés par Bimobject.

Serge Ferrari a fait le choix de commencer par ses solutions en protection solaire après avoir interrogé des partenaires utilisateurs : à ce stade en effet, les projets BIM sont surtout des bâtiments tertiaires et non résidentiels, grands utilisateurs de solutions de protection solaires intérieures ou extérieures, l’une des expertises stratégiques du groupe.

Les objets BIM proposés par Serge Ferrari permettent de :

  • Simplifier la transmission d’information ;
  • Améliorer la qualité de la prescription ;
  • Accélérer la prise de décision technique sur un projet ;
  • Réduire les erreurs de définition technique au cours de la conception et de la construction ;
  • Améliorer la collaboration entre les acteurs d’un projet.

Les 4 raisons de passer au BIM

Cette évolution numérique permet de :

  • Participer activement aux tendances fortes de numérisation, et donc de gains de productivité indispensables dans le bâtiment.
  • Insérer des solutions Serge Ferrari durables et légères dans les projets de bâtiment sur maquette numérique dès la phase de création, et ce jusqu’à la livraison et ensuite pendant la vie du bâtiment ;
  • Faciliter énormément la transmission rapide et précise des informations techniques des produits Serge Ferrari aux différents acteurs d’un projet ;
  • Améliorer la compréhension et faciliter l’usage des produits de la gamme Soltis de Serge Ferrari.

Après analyse de cette première étape, le Groupe Serge Ferrari réfléchit à étendre l’accès aux données BIM pour les autres matériaux composites souples, selon les besoins prioritaires des prescripteurs : Acoustique, Façade, Toitures transparentes et translucides.

Pour l’entreprise, qui développe une offre globale à même de répondre aux grands enjeux de la construction de demain – construction durable, maîtrise énergétique, protection et renouvellement des ressources, ce virage et cette offre de service sont un pas de plus dans son développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE