Sepalumic, à l’avant-garde d’un spectaculaire siège social

0
148

Le futur centre mondial de recherches et développement du Groupe Roullier a sollicité la haute expertise de Sepalumic pour conjuguer performances techniques et élégance architecturale, et relever le défi signé par l’architecte rennais Jean-Pierre Meignan. ©Sepalumic

Avec un chiffre d’affaires cumulé de 3,1 milliards en 2013 et 7 000 collaborateurs à travers le monde, le Groupe Roullier, spécialiste de la nutrition végétale, animale et humaine et second employeur de la région Bretagne, se dote d’un nouveau siège social, espace stupéfiant sur une surface totale de plus de 12 000 m2, installé sur le port même de la cité corsaire.

Serres végétalisées, laboratoires, cafétéria, salle de conférences, bureaux, circuit de visite des laboratoires… le bâtiment malouin de 8 000 m2 prend le parti environnemental avec des objectifs ambitieux en matière thermique et acoustique, mais aussi par sa dimension et les contraintes de son emplacement en front de mer.

« L’implantation sur ce site remarquable est devenue pour nous un challenge et un engagement, pour parfaire aux attentes du groupe Roullier et accueillir 200 chercheurs » explique Jean-Pierre Meignan pour lequel chaque projet entre dans une démarche contextuelle et environnementale, et oriente une écriture architecturale toujours originale et cohérente.

« Notre réflexion principale s’est donc articulée autour d’axes majeurs : définir un projet d’entreprise fonctionnel et identifiable reflétant la dynamique innovante du groupe, maîtriser l’impact environnemental du bâtiment et assurer une grande modularité et une qualité d’usage optimisée ».

Performance écologique et technique

En phase avec l’activité portuaire du site, la complexité du projet repose sur sa double orientation et ses deux principaux volumes dépourvus de climatisation, nécessitant le recours à des systèmes de façades inédites pour assurer la maîtrise de la ventilation naturelle.

« Dans un tel contexte, s’est imposé l’appui d’un expert international en façades – Sepalumic, entreprise 100 % française – pour des solutions techniques innovantes et notamment ses systèmes de murs-rideaux double peau » évoque l’architecte. « Sepalumic a en effet réussi la prouesse de rester dans les sections du mur-rideau W44, tout en logeant dans la structure l’ensemble des organes de manoeuvre et en respectant les besoins en inertie.

En collaboration avec Laurent Lemoine, Directeur prescription chez Sepalumic, avec lequel l’entente parfaite est pour beaucoup dans la réussite de ce projet, le choix s’est orienté autour de trois produits principaux ».

Laurent Lemoine précise : « nous avons préconisé la façade W44 pour son aspect épuré, mur-rideau le plus fin du marché avec 44 mm de face vue, notre nouvelle gamme 5700, dernière-née des gammes à frappe qui concentre innovations techniques et esthétiques, et la gamme 4700, nouvelle porte haut de gamme ».

Isolation, design tendance et sur-mesure, robustesse, « afin d’affirmer ses valeurs écologiques, la façade affiche une double peau créée spécifiquement par notre bureau d’études « Project » constituée d’une alternance de trames fixes, et de trames avec ouvrants de type « jalousies », positionnées en concordance avec les ouvrants oscillo-battants de la façade intérieure ». Des prouesses techniques et architecturales livrées cet été.

LAISSER UN COMMENTAIRE