Sapa fait ses classes à l’Institut des Études Territoriales (INET) de Strasbourg : Création de 5 126 m² de solutions façades sur-mesure performantes et esthétiques

0
82
©www.b-rob.com - www.sapabuildingsystem.com/fra/fr
©www.b-rob.com - www.sapabuildingsystem.com/fra/fr

L’agence Miche Spitz Architectes a mené, pour le compte du Centre National de la Fonction Publique (CNFPT), la construction de son nouvel Institut National des Etudes territoriales (INET) à Strasbourg. « Implanté au coeur
de l’écoquartier du Rhin, sur une rue passante bruyante, ce bâtiment devait être le plus performant possible. »,
souligne l’architecte Nathalie Haas.

L’équipe SAPA a répondu à ce cahier des charges en développant 5 126 m² de profilés en aluminium sur-mesure pour la création d’une façade double peau monobloc, qui concilie qualité thermique, acoustique et esthétique. Elle est conçue sur la base de la gamme Performance 70FP côté intérieur et à partir de cadres spécifiques VEC de la gamme Élegance 52 côté extérieur. Cette solution hybride, pourvue d’une lame d’air de 170 mm, optimise les performances avec un Ucw qui atteint 0,88 W/m².K et un RA,tr de 47 dB. L’application VEC (Vitrage Extérieur Collé) offre des lignes lisses et fluides, et maximise également les apports de lumière.

Le rez-de-chaussée, abritant le hall d’accueil et les principales circulations, se dote de 150 m² de murs-rideaux VEC
Élégance 52. Ils confèrent une continuité visuelle en harmonie avec les étages supérieurs. Pour la partie patio,
le besoin en absorption acoustique étant moindre. SAPA et le fabricant-installateur Garrigues ont ainsi mis en oeuvre
1 000 m² de châssis Performance. Les menuiseries SAPA sont fixes, avec des ouvrants pompiers pour la façade
double peau et des abattants extérieur VEC jumelés à des ouvrants à la française sur la peau intérieure.
Ces types d’applications, conjugués à leurs performances A4 E7B VC3*, contribuent à l’obtention d’un
bâti 100 % étanche, confortable et peu énergivore.

La technique au service de l’esthétique

SAPA a mené un travail précis sur la façade double peau afin que les parties fixes et les ouvrants pompiers du mur-rideau reprennent à l’identique la trame du bardage aluminium, soit une largeur de 1 250 cm sur une hauteur de 2 660 cm. Leur réponse technique permet également de couvrir trois types de remplissage sélectionnés par l’architecte : le vitrage, le shadow-box et le bardage. Ce mariage crée un jeu entre opacité et luminosité, soulignant la finesse des profilés situés à l’arrière du vitrage collé. Des tests menés sur le site Sapa Les essais sur les prototypes et les tests techniques ont été menés dans le laboratoire R&D de SAPA sur son site à Puget-sur-Argens.

Grâce à son atelier « proto » et son banc d’essai, l’industriel a pu expérimenter les systèmes de façades développés sur-mesure pour ce projet aux niveaux de la perméabilité à l’air, de l’étanchéité à l’eau, de la résistance au vent et de l’effort de manoeuvre. « Nous avons participé à chaque réunion et assisté à l’ensemble des essais afin que les résultats soient au plus proche de nos exigences. », indique l’architecte associée NATHALIE HAAS. SAPA a également pu valider in-situ ces systèmes de menuiseries par un bureau de contrôle. Un gain de temps et une économie pour le fabricant-installateur GARRIGUES.

Une configuration de bâti pensée avec soin

Le premier volume, de trois niveaux, se développe horizontalement autour du patio. Il abrite les activités de formation dont les salles de classe et les couloirs. Le deuxième volume, qui s’élève sur quatre niveaux, est dédié exclusivement aux bureaux. Une terrasse lie les deux volumes et signale l’édifice sur l’angle de l’îlot. Les larges surfaces vitrées des menuiseries SAPA maximisent les apports solaires.

Conjuguées aux performances thermiques et AEV, elles renforcent le confort intérieur des occupants et contribuent à la baisse de la consommation énergétique. L’inertie thermique du bâtiment est conservée jusqu’à 5 jours. Un système de géothermie permet également de réchauffer et de refroidir l’intérieur selon les besoins. Les bureaux sont orientés au Sud et à l’Ouest afin de bénéficier de l’ensoleillement tout au long de l’année. Leurs façades intègrent des stores entre les deux peaux, contrôlés par un système de GTB afin de protéger les occupants à l’arrivée des beaux jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE