S1 : Montargis (45) : Une triple peau avec maille inox pour la médiathèque

0
213
verre3-214.jpg

 

verre3-214.jpgUn revêtement de cassette inox

Dans la continuité de cette façade Sud, la salle de spectacle conservée est entièrement recouverte de cassettes inox. « Nous avons traité cet ancien bâtiment comme un diamant dans un écrin. Comme il fallait garder cette partie, nous avons fait le choix de la recouvrir entièrement sous une couche plus moderne. Sous ce revêtement, les façades de l’ancienne salle de spectacle bardées de carrelages sont conservées. Autrement dit, elle est totalement inséré dans ce nouveau lieu », explique l’architecte du cabinet Negroni Archivision. Une autre particularité de cette partie de la façade Sud est d’avoir en rez-de-chaussée des gros volumes verriers. Avec des dimensions de 2 800 x 5 100 mm, ils pèsent près de 800 kg. « Sur cette partie ancienne, certaines façades sont inclinées ce qui permet d’agrandir la salle de spectacles avec des voies de circulation. Ainsi les gros volumes verriers du rez-de-chaussée adoptent une pente de 20 % vers l’extérieur. En outre, ils ont la caractéristique d’être posés en biais, ce qui ajoute une difficulté supplémentaire à la pose. Nous avons en plus des angles à traiter », indique le conducteur de travaux de l’entreprise de pose ATEM.

Châssis en bande filante et vitrages bord à bord

Côté Ouest, la façade accueille des châssis en bande filante ainsi que des vitrages bord à bord. Elle est complétée par des châssis de désenfumage ainsi que des accès pompiers. Les profilés utilisés, réglementation thermique oblige, sont à rupture de pont thermique de marque Intexalu. Le double vitrage est du 6-16-6 de 1 460 mm x 3 376 mm. Les profilés de l’ossature sont composés d’épines métalliques et de capot serreurs. L’adoption de serreurs permet des gains en termes de temps de montage et de pose. D’autre part, le serreur améliore de façon sensible l’isolation thermique de la paroi. La façade Nord reçoit un seul châssis de très grande longueur. En effet, sa particularité réside dans ses dimensions : 38,5 m de long pour une hauteur de 1,5 m. Les doubles vitrages d’une épaisseur de 6-16-6 sont là aussi posés bord à bord. La façade Est est caractérisée par deux murs rideaux traditionnels. « Les portes sont avec vitrage perforé et vissé sur le cadre », précise Thierry Tonon. Des brise-soleil style aile d’avion en aluminium satiné et structure inox complètent cette partie. Aussi, le projet s’est organisé entre le nouveau bâtiment et la salle de spectacle conservée. Les façades ont donc été traitées de deux manières différentes. « Leur point commun est l’inox. Mais ce matériau est décliné en maille inox pour le nouveau bâtiment et en cassette pour l’ancienne salle de spectacle », précise Denis Czaplejewicz. Ce choix s’explique notamment par la proximité de la rivière Loing. L’inox a la faculté à résister à l’humidité. « En outre il a un pouvoir autonettoyant », ajoute Denis Czaplejewicz.

Une mise en œuvre adaptée au site

Cette réhabilitation sur un îlot a demandé une mise en œuvre adaptée au site. Les murs de la médiathèque étant très près de la rivière, les berges ont été aménagées pour pouvoir accueillir les engins de chantier. Ainsi, en façade Sud, une terrasse a été construite, puis consolidée, pour pouvoir supporter le poids des nacelles nécessaires au montage des éléments. « L’épaisseur de la dalle de béton a été surdimensionnée. Cette dalle sera conservée après les travaux et transformée en promenade », précise Thierry Tonon. De l’autre côté, sur la façade Nord, l’entreprise de pose Atem va intervenir avec les passerelles du maçon. En effet, la paroi étant à fleur de rivière, la mise en place de nacelle élévatrice était impossible. Commencée en octobre 2007, la pose des façades doit se terminer en avril 2008. L’entreprise a commencé le chantier avec une équipe de 5 personnes. « Nous allons passer à 15 lors du gros du chantier ». Pour tenir le planning…

S.D.

Lire la suite  

LAISSER UN COMMENTAIRE