Réouverture de la bibliothèque de l’IMA après 3 ans de travaux de rénovation

0
213
© IMA - Thierry Rambaud
© IMA - Thierry Rambaud

Après 3 ans de travaux de rénovation architecturale, documentaire et informatique, la bibliothèque de l’Institut du monde arabe rouvre ses portes le 31 mars 2017.

Un évènement pour ce lieu unique tant du point de vue de la richesse et de l’originalité de ses fonds que de la facilité de son accessibilité. La bibliothèque de l’Institut du monde arabe est la plus grande bibliothèque spécialisée sur le monde arabe d’accès libre et gratuit.

Elle présente, à travers ses collections multidisciplinaires et multilingues la culture et la civilisation du monde arabe. Avec plus de 100 000 ressources documentaires, la bibliothèque s’adresse aux chercheurs et au grand public.

La rénovation totale dans le fond comme dans la forme de cet édifice du savoir imaginé par Jean Nouvel est l’un des chantiers majeurs de l’IMA pour ses trente ans. En réouvrant ses portes le 31 mars 2017, c’est plus de 70 000 livres, de 1 000 revues, de belles éditions rares et prestigieuses d’une grande valeur patrimoniale et de ressources électroniques et multimédias sur l’ensemble de la culture et de la civilisation du monde arabe qu’elle mettra à disposition gratuitement.

Destinée au grand public comme aux chercheurs, la plus grande bibliothèque de France sur le monde arabe en accès libre rouvre plus belle, plus confortable, avec de nouveaux services et une offre encore plus riche. La plus grande bibliothèque de France sur le monde arabe en accès libre, c’est :

  • 3 salles de lecture sur 3 niveaux pour 150 places assises
  • 100 000 ressources tous supports confondus dont la moitié est en accès libre
  • 50% des ressources en langue arabe, 50% en langues occidentales
  • Plus de 6 000 documents anciens accessibles à tous (sauf cas de
    conservation) :

    • 1600 ouvrages rares ou précieux (belles éditions des Mille et une Nuits, le Coran ayant appartenu à Rimbaud ou encore La La Description d’Égypte publiée par l’imprimerie impériale en 1809 ;
    • le fonds Sayyid : 1 800 livres en arabe réunissant les grands textes de la culture arabe classique et contemporaine ;
    • le fonds Ninard : 2 500 documents (livres, articles et revues) sur le Maroc du xixe siècle et la période du Protectorat français.

La bibliothèque de l’IMA a travaillé à valoriser sa riche collection acquise en seulement 30 ans en améliorant son accessibilité sur place et en ligne. La bibliothèque de l’IMA est désormais ouverte le dimanche pour la première fois depuis son inauguration en 1987 et propose un service de prêt à domicile (sur abonnement payant).

Grâce à un partenariat avec la Bibliotheca Alexandrina en Égypte, pionnière dans la numérisation des ouvrages en langue arabe, la bibliothèque de l’IMA offre son fonds numérisé exceptionnel et accessible par son catalogue en ligne.

Cette rénovation de la bibliothèque passe également par la forme avec une architecture restaurée. La Tour des livres imaginée par Jean Nouvel, aussi emblématique que les moucharabiehs, retrouve toute sa superbe. Cet élément architectural qui s’élance du 1er au 7e étage, inspiré par le minaret de Samarra en Irak, est une réinterprétation moderne de la parabole de l’ascension vers le sommet du savoir et de la spiritualité.

La rénovation de la bibliothèque a été rendue possible grâce au soutien de l’État du Koweit.

LAISSER UN COMMENTAIRE