Rénovation : quel impact lié au changement des fenêtres ?

0
324
Rénovation : quel impact lié au changement des fenêtres ?

Rénovation : quel impact lié au changement des fenêtres ?

Une étude pointe l’importance du remplacement des fenêtres, comme facteur majeur d’économies d’énergie dans les logements anciens.

 

 

Réalisée par le cabinet de conseil et d‘études spécialisées TBC Générateur d’Innovation, à l’initiative de l’UFME et des organisations professionnelles du Pôle Fenêtre FFB, cette étude met en évidence que le simple changement de fenêtres permet d’optimiser de manière conséquente les performances énergétiques du logement, économies de chauffage significatives à la clé.

 

« Contrairement à certaines idées reçues, considérant que le seul changement de fenêtres n’aurait finalement que peu de conséquences sur l’isolation du bâti, cette étude révèle qu’il permet de réaliser des économies importantes en maison individuelle comme en logement collectif » commente Philippe Macquart, Délégué Général de l’UFME.

 

« Au regard des économies calculées sur les bâtiments test, nous estimons que les certificats d’économie d’énergie affectés au changement de fenêtres sont aujourd’hui largement sous estimés : il semble nécessaire à l’avenir de différencier ces fiches de calcul, selon le type et l’année de construction du bâtiment » conclut-il.

 

Impact certain sur la consommation de chauffage

 

Le simple remplacement des fenêtres d’une maison antérieure à 1988 (Coefficient de transmission thermique Uw = 3 W/(m2.K)), par des fenêtres actuelles (Uw = 1,5 W/(m2.K)) permet de réaliser des économies d’énergie en besoin de chauffage de 23 kWh/m2/an.

 

Le remplacement des fenêtres d’une construction antérieure à 1975 (Uw = 5,7 W/(m2.K)) permet quant à lui d’obtenir une diminution de la consommation de chauffage de plus 50 kWh/m2/an.

 

L’étude révèle notamment que les économies relatives au besoin de chauffage dues au seul changement de fenêtres, sont considérables puisqu’elles peuvent atteindre, suivant le type de construction, son ancienneté et sa localisation :

 

  • de 18 à 95% d’économies en logement collectif
  • de 11 à 85% d’économies en maison individuelle

 

Une meilleure étiquette énergétique à la revente

 

En cas de revente d’un bien immobilier, le logement est classé en fonction de la consommation globale d’énergie primaire. L’étude réalisée par TBC révèle tout l’intérêt de la simple rénovation des fenêtres du logement.

 

Celle-ci permet ainsi de remonter après travaux d’une classe énergétique, en passant du niveau « E » au niveau « D » ou du niveau « D » au niveau « C » suivant le degré initial d’isolation du logement. Ceci représente un atout non négligeable sur le marché immobilier actuel.

 

Des labels à la clé

 

Le changement de fenêtres est une action indispensable pour prétendre aux très hauts niveaux de performance énergétique tels que le label THPE ou BBC Rénovation. Dans le cadre d’un bouquet de travaux intégrant un retraitement des parois opaques, le changement de fenêtres est primordial pour disposer d’une enveloppe répondant aux impératifs de faible perméabilité à l’air et d’isolation thermique élevée des labels BBC Rénovation et THPE.

 

Source : batirama.com

 

Méthodologie : étude réalisée par TBC Générateur d’Innovation sur la base de plus de 500 simulations sur maquette numérique 3D à partir du logiciel ARCHIWIZARD selon la méthode ThBCE de la RT2012 sur 6 cas de bâtiments, répartis dans 3 zones climatiques et portant sur 6 cas de fenêtres représentatives du marché en caractéristiques techniques

LAISSER UN COMMENTAIRE