RBR 2020 : quelles prospectives pour la RT 2020 ?

0
373
RBR 2020 : quelles prospectives pour la RT 2020 ?

RBR 2020 : quelles prospectives pour la RT 2020 ?

Six mois après  sa création, le groupe de travail «Réglementation Bâtiment Responsable 2020» a tenu à faire un point sur sa réflexion structurée autour  de 3 grands thèmes : l’Homme, le Temps et le Territoire.

Créé en janvier dernier dans la continuité des travaux précédemment réalisés sur la RT 2012, le groupe de travail «RBR 2020» a été missionné par Philippe Pelletier*, et co-présidé par Christian  Cléret* et Bernard Boyer*.

 

Ce groupe a pour mission de tirer  les enseignements de la mise en œuvre de la RT 2012 afin de progresser vers des bâtiments sobres avec une énergie dé-carbonisée à l’horizon 2020.

 

Composé d’une vingtaine de personnalités de divers horizons professionnels, il a aussi une vocation prospective et vise à poser un cadre cohérent pour les réglementations environnementales de demain.

 

Après de nombreux échanges, ce groupe propose un changement de cadre pour dégager de nouvelles marges de manœuvre en termes de responsabilité environnementale et sociétale des bâtiments.  

 

Un changement de RT mais aussi de société

 

«Cela suppose d’inscrire le bâtiment dans son territoire, en cohérence avec les usagers et les comportements des utilisateurs et citoyens, en phase avec les temps d’adaptation et de maturation», explique Bernard Boyer.

 

«Nous allons vers 2020 avec un changement de société et pas seulement un changement de RT du bâtiment. Nous allons fonder notre réflexion dans une modification de la société», souligne Alain Maugard, président Qualibat

 

Ainsi, le groupe a structuré sa réflexion autour de 3 grandes thématiques : l’homme, le temps et le territoire. «Concernant le premier point, les réflexions porteront essentiellement sur 3 dimensions, 10 idées et une question», souligne Jean Carassus, économiste et sociologue.

 

10 idées et une question

 

Jean Carassus et Suzanne Déoux, docteur en médecine, énumèrent les 10 idées : «Le bâtiment est un espace de vie ; le plaisir est le fondement de toute politique du bâtiment et du développement durable et non une contrainte ; l’homme dans son bâtiment a besoin d’être bien sur le plan physique, psychique et sociétal ; la performance des personnes dépend de leur bien être ; les paramètres du bien être humain dans les bâtiments ;

 

Le bâtiment est une empreinte sanitaire ; l’information est un indispensable levier de la motivation, de la conviction, de l’action et de la satisfaction ; le comportement a un impact sanitaire, diminuer l’empreinte et les inégalités environnementales»  «Et la question abordée sera : Comment concilier tout ça ?», conclut Suzanne Déoux

 

Afin de traiter le deuxième thème, Raphael Ménard, directeur d’Elioth et directeur de la prospective du groupe Egis, pose des réflexions sous formes de questions : «Il serait souhaitable de réfléchir sur comment la norme peut être au service de la politique industrielle ? Comment peut-elle être au service d’une balance commerciale ? et enfin, comment se positionner sur l’achat et la vente d’énergie ainsi que sur les politiques de tarifications ?»

 

Le dernier groupe traitera du Territoire. «Nous souhaitons fixer trois enjeux principaux, la convergence entre le transport et le bâtiment, la cohésion sociale et l’équité entre les citoyens et l’adaptabilité des solutions aux problèmes énergétiques en fonction de leur territoire», commente Julien Rousseau, architecte chez Fresh Architecture.

 

Enfin, le groupe «RBR 2020» après leurs rencontres respectives, produira une note d’orientation à l’attention du Plan Bâtiment Grenelle avec qui seront alors discutées les modalités de poursuite et d’approfondissement des travaux à l’automne.

 

 

*Philippe Pelletier : Président du comité stratégique du «Plan Bâtiment Grenelle»

*Christian Cléret : Co-president du groupe de travail RBR 2020, Directeur Général de Poste Immobilier et Directeur immobilier du Groupe La Poste

*Bernard Boyer : Co-président du groupe de travail RBR 2020 et ancien président Iosis

 

 

Source : batirama.com / Aude Moutarlier

 

 

en photo : de gauche à droite : Julien Rousseau, Architecte au cabinet Fresh Architecture ; Yves Laffoucrière, directeur général Immobilière 3F ; Alain Maugard, Président Qualibat ; Jean Carassus, économiste et sociologue ; Suzanne Déoux, docteur en médecine et Raphael Ménard, directeur d’Elioth et directeur de la prospective du groupe Egis.

LAISSER UN COMMENTAIRE