La qualité de la pose au centre de toutes les attentions

0
338
Fenêtre au banc d’essai ©IFT Rosenheim
Fenêtre au banc d’essai ©IFT Rosenheim

La durabilité des menuiseries et le maintien de leurs performances dépendent de la qualité de la pose. Autour des professionnels et pour les accompagner à améliorer la mise en oeuvre des produits, industriels et fabricants se mobilisent.

3 questions à Nicolas Laurent, Responsable marketing de Finstral

Nicolas Laurent, Responsable marketing Finstral ©Finstral
Nicolas Laurent, Responsable marketing Finstral ©Finstral

«Qu’est-ce que la pose de la menuiserie représente pour vous ? »

La pose est très importante pour nous et elle fait d’ailleurs partie de notre axe de développement car si elle n’est pas parfaite, la fonction durable de la fenêtre ne peut pas être assurée, ni les performances du produit garanties.

«Quels supports fournissez-vous à vos clients ? »

Nous mettons des schémas de mise en oeuvre à leur disposition sur notre site Extranet. Cette bibliothèque, mise à jour régulièrement, est accessible aux revendeurs et aux distributeurs.

«Quelles actions leur suggérez-vous pour améliorer la qualité de la pose ? »

Nous organisons des formations à la pose deux fois par an en région. Les sessions sont réalisées par nos tech-niciens formateurs. Elles ont vocation à aborder les nouvelles techniques (vitrage collé), les nouveaux réglages (coulissant), les normes, etc. Nous invitons par ailleurs nos revendeurs à passer la certification pose via l’IFT Rosenheim, organisme indépendant allemand.

Dans le cadre de cette certification, ils suivent des formations dispensées par le CSTB. Cette certification peut être obtenue dans un délai de six mois ou un an. Le budget à allouer est d’environ 700 € par personne pour la formation réalisée par le CSTB (avec une éventuelle prise en charge par l’OPCA). L’audit initial de certification coûte environ 1 500 €.

«Des sessions de formation très pratiques » selon Philippe Macquart, Délégué Général de l’UFME

Philippe Macquart, Délégué Général de l'UFME ©UFME
Philippe Macquart, Délégué Général de l’UFME ©UFME

L’UFME, en partenariat avec le centre de formation FAB 21, ouvre des sessions de formation à la pose de portes et fenêtres dans les règles de l’art.

Le DTU 36.5 dicte les règles de l’art, mais doit évoluer prochainement. Où en est-on ?

Le DTU est actuellement en révision. L’UFME avait d’ailleurs mis en place un groupe de travail technique qui a rendu sa copie pour suggérer des compléments. La prochaine version devrait apporter des précisions, notamment en matière de fixation en traverses basses.

L’UFME propose des formations à la pose. Quelles en sont les modalités ?

Les sessions de formation s’appuient sur le DTU et sont très pratiques. Le formateur explique les règles de l’art devant un mur de pose. Les stagiaires mettent les fenêtres en oeuvre et échangent sur leurs expériences. Lorsque l’on sait poser une fenêtre, on sait poser une porte et une porte-fenêtre !

L’objectif est multiple : savoir choisir et dimensionner une menuiserie, mettre en oeuvre le produit dans le respect du DTU, organiser et contrôler la réalisation, conseiller le client. Après une session test qui s’est déroulée en 2017, plusieurs sessions seront programmées dès le premier trimestre 2018. La formation est prise en charge par la formation professionnelle.

Pourquoi avoir choisi un partenaire, FAB 21 en l’occurrence ?

Nous avions besoin d’un maillage territorial le plus complet possible. Fab 21 dispose de 80 centres en France.

A savoir !

Pour rappel, les règles de l’art de l’activité menuiseries extérieures sont décrites dans le NF DTU 36.5 – MISE EN OEUVRE DES FENETRES ET PORTES EXTERIEURES Dont, la partie 1-1 Cahier des clauses techniques décrit les règles de conception de la mise en oeuvre ainsi que les conditions de mises en oeuvre. La partie 1-2 Critères généraux de choix des matériaux décrit les exigences générales pour les menuiseries de tous matériaux et leurs composants ainsi que les exigences spécifiques à chaque matériau. Les exigences concernent la conception des menuiseries (drainage, étanchéité, etc.) et la qualité des menuiseries (profilés, vitrages, quincailleries, entrées d’air, etc.).

Source : FFB Pôle Fenêtre – Capeb

 

Le groupe Maine soigne les éléments de pose

Un produit bien conçu se pose plus aisément. C’est en substance le positionnement du groupe Maine : « nous accompagnons le travail de nos clients en leur fournissant des éléments de pose faciles à utiliser », déclare Dominique Hallouin, directeur commercial du groupe. Le nouveau précadre pour volets battants de chez Maine Fermetures illustre cette philosophie.

« Il favorise une installation esthétique et rapide de tous les volets battants sur une façade. Dans le neuf, cette solution évite de sceller des gonds dans la maçonnerie grâce à sa pose par vérin ou par vissage. En rénovation, il permet de masquer les irrégularités autour des fenêtres et notamment les traces des anciens gonds », précise Dominique Hallouin.

Sur le chantier, l’artisan n’a plus besoin de gérer les problèmes liés à une maçonnerie en mauvais état. En outre, avec leur joint de calfeutrement intégré dans le précadre, les profilés en aluminium extrudé laqué en forme de L, participent à augmenter l’occultation des volets. Un autre exemple peut être cité avec le nouveau gond Ultimate de la gamme Exclusive 2 de Maine Clôtures.

Le fabricant dispose également d’un service client avec un collaborateur chargé de faire le lien entre la demande du client final, le professionnel et les solutions techniques. L’accompagnement en amont du projet étant considéré comme crucial pour la suite. Enfin, sur le terrain, les commerciaux se déplacent sur les chantiers et apportent assistance à leurs clients, notamment au moment de la première mise en oeuvre de nouveautés.

 

Leul Menuiserie mise sur la proximité

Le fabricant de menuiserie bois, PVC, aluminium dédie son activité à la rénovation, essentiellement avec une clientèle d’artisans et d’entreprises générales du bâtiment. « Nos commerciaux – qui couvrent un à deux départements maximum – sont aux côtés de nos clients sur le terrain pour les aider à la prise de cote et leur fournir l’assistance dont ils ont besoin », indique Hervé Pelé, directeur commercial et marketing de Leul.

Car en rénovation, les professionnels doivent tenir compte de l’environnement existant. Le diagnostic initial est donc primordial pour déterminer la meilleure solution à mettre en oeuvre. « Leul entretient une grande proximité avec ses clients. Nous aimons travailler avec les artisans RGE, les menuisiers aux compétences et à la technicité éprouvées.

Nous leur fournissons les documents conçus par le CSTB – le fascicule Fenêtres en travaux de rénovation par exemple – pour faire appliquer les règles de l’art ainsi que le dossier d’ouvrages exécutés, que nous avons réalisé et qu’ils n’ont qu’à nous demander », ajoute Hervé Pelé.

LAISSER UN COMMENTAIRE