PVC : le recyclage prend son envol

0
267
2144-pvc-le-recyclage-prend-son-envol.jpg

Sur les 260 000 tonnes de PVC recyclés en Europe en 2010, 60% étaient des profilés fenêtres et autres produits assimilés ainsi que des tubes et raccords.

L’industrie européenne du PVC publie aujourd’hui le Rapport final de Vinyl 2010, son programme d’engagement volontaire décennal lancé en 2000 pour promouvoir le développement durable dans la production et l’usage du PVC. Ce rapport souligne les progrès considérables réalisés en dix ans par l’industrie européenne dans la gestion des déchets, dans l’innovation des technologies de recyclage, l’usage raisonné et responsable d’additifs et l’engagement sociétal. Aujourd’hui, les objectifs définis par l’industrie lors de la création de Vinyl 2010, en 2000, sont tous atteints ou dépassés.

En 1999, aucune infrastructure de recyclage de PVC n’existait en Europe, et beaucoup qualifiaient le PVC de « non recyclable ». En 2010, ce sont plus de 260 000 tonnes de déchets PVC post consommation non réglementés qui ont été recyclées partout en Europe par le réseau de recycleurs dédié, soit bien plus que l’objectif initial de 200 000 tonnes annuelles.

Avec une forte augmentation du nombre de recycleurs, la France a enregistré l’année dernière une progression de 60 % du tonnage de PVC recyclé. En moyenne sur ces dix dernières années, la France représente 7 à 10 % des quantités recyclées en Europe. Dans notre pays, 66% du PVC consommé est utilisé dans les matériaux de construction (menuiseries, tubes, raccords…).

Le Rapport final confirme également l’avance prise dans l’abandon et la substitution de certains additifs dans le procédé de fabrication de produits en PVC. Le cadmium a ainsi été rapidement abandonné. Le remplacement du plomb progresse plus rapidement que prévu et devrait être effectif à 100 % d’ici 2015.

Cet objectif vient s’ajouter aux volumes de recyclage post?consommation de 1999 et à tout recyclage de déchets post?consommation découlant de l’application après 1999 des directives européennes sur les déchets d’emballage, les véhicules en fin de vie et les déchets d’équipements électriques et électroniques.

D’autres progrès sont à souligner :

* le développement continu de technologies innovantes pour élargir la portée et le volume de recyclage du PVC
* la mise en place d’un dialogue avec l’ensemble des parties prenantes pour promouvoir la gestion durable des ressources.

Fort du succès de Vinyl 2010, un nouvel engagement volontaire VinylPlus sera présenté au mois de juin prochain. L’industrie européenne du PVC s’engage à se fixer des objectifs encore plus ambitieux à l’avenir.

Source : batirama.com

LAISSER UN COMMENTAIRE