Portes d’entrée : la bataille de la fabrication

0
46
Avec plus de 350 modèles de panneaux de portes d’entrée vitrées et une offre d’impression numérique à la demande, Verrissima répond aux besoins de personnalisation des clients finaux ©Verissima
Avec plus de 350 modèles de panneaux de portes d’entrée vitrées et une offre d’impression numérique à la demande, Verrissima répond aux besoins de personnalisation des clients finaux ©Verissima

Designée, décorée, personnalisée, la porte d’entrée en 2018 se veut aussi plus sécuritaire et plus intelligente pour séduire le consommateur final. Les industriels n’en oublient pas pour autant les pros, chevilles ouvrières du marché, qui ont besoin d’optimiser leur process de fabrication.

«Avec 25 % des parts de marché, le groupe Cetih est leader sur le marché de la porte d’entrée où de nombreux acteurs sont présents », affirme Eric Chalançon, directeur commercial du groupe. Grâce à ses trois marques (Bel’M, Zilten et Swao), le groupe Cetih soigne ses concepts et conserve son avance. « L’esthétique est notre ADN et guide notre croissance, nous nous positionnons comme initiateur de tendances », ajoute Eric Chalançon.

Chez Bel’M, le bateau amiral, l’accent est mis actuellement sur les gammes aluminium 100 mm, la réorientation de l’offre avec une gamme de 60 mm pour séduire les constructeurs et une gamme 80 mm intégrant la motorisation avec retour d’information à distance et davantage de sécurité (avec le label CR2). Conscient que la relation client se bâtit sur le long terme, le leader montre l’exemple.

« Une nouvelle étiquette numérique doit être déposée dans les prochains mois sur les produits, qui permettra aux consommateurs d’identifier le modèle, le fabricant, et si besoin d’accéder à des informations utiles et à des conseils », annonce Eric Chalançon. Bel’M et Zilten – la marque outsider, « celle qui ose », glisse le directeur commercial – ciblent une clientèle de fenêtriers et de négociants avec une offre pluri-matériaux.

Côté bois, l’usine de Bel’M produit du sur-mesure à 90 %. Côté acier, une autre usine autorise la production sur-mesure de produits labellisés Qualisteel coat. Car la demande s’oriente vers toujours plus de personnalisation. D’ailleurs, chez Verrissima, concepteur et fabricant de panneaux de porte d’entrée vitrée, Patrick Gross, directeur commercial et marketing, s’en félicite : « la personnalisation représente aujourd’hui plus de 20 % de nos ventes de panneaux de porte d’entrée, ce n’est plus un marché de niche, l’impression numérique est notre force ». Verrissima commercialise plus de 350 modèles à côté d’une offre conçue sur-mesure.

Process Intégré

Suivant l’exemple de K•Line, le fabricant français de fenêtres qui a su se positionner sur le marché de la porte d’entrée avec des produits esthétiques et compétitifs, le groupe Millet Industrie lance une gamme aluminium sous sa marque Sybaie. « L’intégration de la production nous permet de maîtriser les process et les caractéristiques de la gamme, nous avons souhaité faire de la sécurité un axe fort de notre produit et donc avoir la main sur le choix des matériaux et des composants », déclare Florent Ardouin, directeur communication et marketing relationnel de GMI.

Inspiration Créative se décline ainsi en 96 modèles, issus de six lignes graphiques, donc six styles à personnaliser selon les souhaits du client final (insert inox, luminosité, couleur). La volonté du groupe de renforcer la sécurité se traduit par la présence d’une serrure cinq points dotés de deux crochets en acier, d’un barillet de sécurité équipé d’une carte de reproduction, d’un vitrage classe 2, de crémone et gâches en inox, le tout en version de base. « Nous avons également travaillé la résistance avec la mise en place de paumelles qui vont jusqu’à 120 kg et une fonction anti-dégondage », précise Florent Ardouin.

Sur sa lancée, GMI annonce la sortie d’une nouvelle gamme PVC courant 2018. « Les artisans ont besoin de fabricants pouvant leur fournir les portes et les fenêtres dans les mêmes coloris RAL. La croissance de la couleur, le succès des offres mixtes et multicoloris, nous ont orienté en ce sens », ajoute Florent Ardouin. De son côté, Gypass, le fabricant de portes de garage et portails s’est lancé depuis dix-huit mois dans la production de portes d’entrée en aluminium.

Son objectif : « proposer une offre coordonnée avec les trois produits harmonisés au niveau des couleurs, des décors, de la qualité de la finition », déclare Stéphanie Lefebvre, directrice générale de Gypass. Toute la fabrication est intégrée chez Gypass : de la conception à la fabrication des panneaux en passant par les décors… jusqu’aux tapées sur-mesure. « Dédiées au marché de la rénovation, nos portes d’entrée sont faciles à poser, nous avons à ce propos sélectionné un gond permettant un réglage tridimensionnel », ajoute Stéphanie Lefebvre.

Les portes signées Gypass affichent de belles performances en isolation thermique et AEV, et se déclinent en trois gammes : monobloc, semi monobloc et parclosées. Présent depuis plusieurs décennies sur ce marché, l’allemand Hörmann communique sur la qualité de ses produits. « Nos usines de fabrication de portes d’entrée sont d’ores et déjà équipées d’outils à la pointe de la technologie.

Les usines de Brandis (portes d’entrée en acier) et d’Eckelhausen (portes d’entrée en aluminium) en Allemagne font effectivement figure de modèles en ce qui concerne la qualité de leurs produits et leur processus de fabrication », affirme Nicolas Mergenthaler, chef de marché Habitat d’Hörmann France. Pour autant, ajoute-t-il, « Hörmann est en quête perpétuelle d’amélioration et de développement, qu’il s’agisse des produits ou des techniques de fabrication. C’est pourquoi le groupe va proposer en 2018 encore plus de possibilités de personnalisation de la porte, tout en préservant des coûts de fabrication, et donc des prix de vente, très compétitifs pour des produits sur-mesure ».

Hörmann continue d’enrichir son offre : plusieurs motifs seront lancés en 2018, en complément des nombreuses nouvelles possibilités de personnalisation, avec notamment l’arrivée de claviers à code à surface tactile, ou de lecteurs d’empreinte digitale directement intégrables dans le vantail ou dans la poignée de la porte d’entrée. Fabricant français de bloc-porte métallique, « Malerba s’efforce depuis longtemps de simplifier la vie de ses clients », note Marie-Odile Durand, consultante en communication. Le fabricant a notamment mis au point un système facilitant la pose sur les chantiers en réhabilitation. Malerba annonce la sortie au mois de mai d’un système de bloc-porte connecté, sans clé.

Aide à la vente

Le secteur voit apparaître tous azimuts des configurateurs permettant, soit aux professionnels, soit aux consommateurs, de choisir les produits qui habillent leur habitat. La porte d’entrée n’échappe pas à cette tendance. Hörmann propose à ses clients un accès à un configurateur spécifique. « En quelques minutes seulement, le client professionnel peut établir seul et 24h/24h, un devis de porte d’entrée Hörmann qui sera accompagné du schéma technique de la porte d’entrée.

Le client professionnel est ainsi parfaitement autonome pour le chiffrage de nos portes d’entrée », commente Nicolas Mergenthaler. Parole d’industriels, la porte d’entrée reste aussi un produit de « showroom ». « Les portes doivent être vues, touchées, l’effet showroom est important », confirme Florent Ardouin chez GMI, qui y prête une attention toute particulière. Hörmann accompagne ses clients et leur fait bénéficier de son savoir-faire en matière d’aménagement de showroom, de choix des modèles, et fournit des solutions d’exposition comprenant des modules pour l’installation de portes, des présentoirs, ou encore des vitrines.

Les fabricants de panneaux misent sur le monobloc

Les fabricants de panneaux – Euradif, Isosta, Volma notamment – basculent vers une offre monobloc. Le marché
traditionnel du panneau étant en décroissance, ils compensent et diversifient leur production. « C’est notre avenir, tous nos développements portent sur ce produit, pour lequel nous travaillons avec les gammistes », déclare Franck Serrure, président de Volma. « Nous avons investi dans un centre d’usinage et nous continuons de produire à façon, pour le diffus », ajoute Franck Serrure Même réflexe chez Euradif.

« Nos offres de portes d’entrée aluminium Passage 830 et Portabloc nous ont amené à investir dans des lignes d’assemblage automatiques pour les ouvrants, permettant ainsi plus de flexibilité et de qualité dans le produit fini », précise Jean-Gabriel Creton. L’enjeu est de taille : « nos clients menuisiers fabricants doivent apporter des réponses aux constructeurs sur des marchés globaux, le monobloc les y aide », précise Franck Serrure.

Aujourd’hui, ces industriels axent leur stratégie sur le service. Volma développe son ouvrant monobloc Kali-Therm avec quasiment tous les gammistes. « C’est notre marque de fabrique, nous nous adaptons aux demandes et au marché. Nous disposons notamment de nos propres équipements de laquage », indique Franck Serrure.

Une stratégie partagée par les gammistes. « Historiquement, certains clients préfèrent travailler avec tel fabricant de panneaux, d’autres avec tel autre, nous n’avons pas de préférence, nous adoptons nos solutions aux produits des trois plus importants acteurs », déclare ainsi Aymeric Reinert, directeur général adjoint de Profils Systèmes. « Nos clients professionnels attendent de nous du service, de la réactivité et de l’originalité. Nous personnalisons nos décors pour chacun, afin de rendre leur offre originale », ajoute Jean-Gabriel Creton.

Surtout, ils soutiennent leurs clients en rendant la pose plus rapide. « Nous offrons à nos clients la possibilité d’usiner chez nous, les trous de passage des vis ou vérins de fixation, ce qui facilite le travail des poseurs ; nous leur fournissons également des cahiers et notices de pose techniques, qui accompagnent chaque livraison », ajoute Jean-Gabriel Creton. Tout un arsenal d’outils techniques.

Gimm Menuiseries propose 3 nouveaux décors

Bandama blanc craie extérieur, vitrage dépoli 8 mm et quatre rainures transparentes ©Gimm Menuiseries
Bandama blanc craie extérieur, vitrage dépoli 8 mm et quatre rainures transparentes ©Gimm Menuiseries

Gimm Menuiseries, marque de la société GAM, la filiale du groupe Saint-Gobain, cible le négoce avec une nouvelle gamme de blocs-portes baptisée Influence. Trois décors – bois blanc, craie et gris polaire – offrent un design moderne et une finition de qualité.

Chaque dormant se compose d’une huisserie enrobée dans un décor, coordonnée à la finition du vantail et d’un joint de frappe périphérique noir. Les huisseries sont disponibles en 90 mm ou huisserie de fin de chantier pour cloison de 70 à 100 mm. L’ouvrant bénéficie, soit d’un décor aspect bois mélaminé structuré à fil vertical, soit d’un vitrage dépoli 8 mm toute hauteur.

 

SFS-Intec lance une nouvelle génération de la Dynamic 3D

La nouvelle version de la Dynamic 3 D, la Dynamic 3DN pour l’aluminium avec un seul axe ©SFS Intec
La nouvelle version de la Dynamic 3 D, la Dynamic 3DN pour l’aluminium avec un seul axe ©SFS Intec

« L’objectif de la paumelle Dynamic 3D qui a remporté un vif succès a toujours été de faciliter la pose en atelier, mais avec la nouvelle version, nous allons plus loin », déclare Emmanuel Demesmay, responsable du Département Menuiserie et Industrie de SFS-Intec. La dernière génération de paumelle ne comprend plus qu’un axe central au lieu de deux précédemment.

« Sur le chantier, l’opérateur n’a plus qu’à poser l’ouvrant et glisser l’axe », résume Emmanuel Demesmay. Cerise sur le gâteau, la plage de réglage est améliorée, passant de plus ou moins 4 mm à plus ou moins 6 mm, afin de compenser les éventuelles irrégularités du sol.

 

K•Line connecte les portes d’entrée

Développée en partenariat avec Delta Dore, spécialiste de la domotique, K•Line Smart Home est une application évolutive et compatible avec les équipements connectés de nombreuses autres marques (chauffage, éclairage, etc. ), permettant ainsi à l’utilisateur final des ajouts en fonction de ses besoins et de son budget ©K•Line
Développée en partenariat avec Delta Dore, spécialiste de la domotique, K•Line Smart Home est une application évolutive et compatible avec les équipements connectés de nombreuses autres marques (chauffage, éclairage, etc. ), permettant ainsi à l’utilisateur final des ajouts en fonction de ses besoins et de son budget ©K•Line

Le fabricant français de fenêtres est passé à l’ère de la domotique grâce à la mise au point d’un détecteur de verrouillage intégré (DVI), une innovation issue de trois ans de R&D et qui fait l’objet de quatre brevets. Au lieu de signaler simplement si la menuiserie ou la fermeture est plaquée, le détecteur indique si elle est verrouillée.

Le DVI K•Line détecte en effet le mouvement d’une crémone sur une fenêtre, un coulissant ou une porte. Sans fil, intégré en usine, il affiche une autonomie de 5 ans, sans nécessiter une installation particulière. Disponible au prix public conseillé de 20 euros TTC.

LAISSER UN COMMENTAIRE